projets

ven, 01/17/2020 - 15:13

CHORDELLIUM

La méthode CHORD pour la caractérisation avancée des alliages d’aluminium au MEB
Responsable : Sophie CAZOTTES - Cyril LANGLOIS
Coordinateur : MATEIS
Financement : REGION AURA
Montant global du projet : 184553€
Dates projet : Mars, 2019 - Juin, 2024
Contact : sophie.cazottes@insa-lyon.fr

La caractérisation fine des matériaux est un prérequis indispensable pour le développement de nouveaux alliages d'avenir aux propriétés améliorées. En première ligne peuvent être cités les efforts stratégiques consentis dans l'allégement des structures, gage notamment de réduction substantielle des émissions nocives dans les transports terrestres et d'économie d'énergie considérable dans les domaines aéronautique et spatial. Or, les propriétés des matériaux sont intimement liées à leur microstructure, qui présente des caractéristiques de tailles mm jusqu’à sub nanométriques. Aujourd’hui, lorsque les tailles caractéristiques sont supérieures à 100 – 300 nm, la caractérisation se fait au Microscope Electronique à Balayage (MEB), par imagerie ou en utilisant un détecteur EBSD (Electron Back Scattered Diffraction). Pour des tailles inférieures à la centaine de nm, le recours au Microscope Electronique en Transmission (MET) est de rigueur. Cependant, les observations en MET sont réalisées sur des lames minces, qui nécessitent une préparation fastidieuse pouvant localement affecter la microstructure. Les MET sont d’autre part des appareils lourds, peu répandus en environnement industriel car chers non seulement à l’achat mais aussi en maintenance et personnels qualifiés. A contrario, les observations en MEB sont réalisées sur des échantillons massifs, nécessitant une préparation mineure et plus représentatifs du matériau. Afin d’optimiser les temps de caractérisation, et la représentativité des résultats ; il apparait donc important d’améliorer les performances de la caractérisation par MEB pour limiter la caractérisation par MET.

L’idée force du projet est d’améliorer la représentativité de la caractérisation microstructurale par une analyse multi échelle sur un seul échantillon, dans le même microscope, et sans préparation additionnelle. L’étude sera réalisée principalement à l’INSA de Lyon au laboratoire Mateis et conjointement avec le Laboratoire George Friedel de l’école des Mines de Saint Etienne, et l’entreprise Constellium, dont le centre de Recherche est basé à Voreppe.

jeu, 12/19/2019 - 17:35

COSWOT

Constrained Semantic Web of Things
  • WEB SEMANTIQUE
  • ,
  • WEB DES OBJETS
Responsable : Frédérique LAFOREST
Coordinateur : LIRIS
Financement : ANR
Montant global du projet : 735000€
Dates projet : Février, 2020 - Février, 2024
Contact : frederique.laforest@insa-lyon.fr

Une plateforme facilitant le développement et l’exécution d’applications Web des Objets intelligente et décentralisée.

L’Internet des Objets connecte des objets tels des capteurs ou actionneurs avec leur voisinage. La puissance toujours croissante de ces objets permet d’imaginer de nouvelles architectures les traitant comme des citoyens de première classe. On peut imaginer de nouvelles applications en e-agriculture, bâtiments intelligents, villes intelligentes, gestion de l’énergie et de l’eau, e-santé et “bien vieillir”... Le Web des Objets (WoT) permet la description sémantique des objets, comblant le fossé entre les différentes descriptions de domaines et services. Dans les architectures WoT actuelles, les objets peuvent se situer loin des systèmes qui traitent leurs données. Une approche centralisée ne profite pas des capacités des objets et induit des transferts de données sous-optimaux et la surcharge du serveur. Pourtant, de nombreux objets sont suffisamment intelligents pour découvrir ses voisins, échanger des données et prendre des décisions collectivement. CoSWoT a pour objectif de proposer une architecture logicielle distribuée embarquée sur objets contraints avec deux caractéristiques principales (1) elle utilisera des ontologies pour spécifier déclarativement la logique applicative et la sémantique des messages échangés; (2) elle ajoutera aux objets des compétences de raisonnement pour distribuer le calcul. Ainsi, le développement d’applications incluant des objets du WoT sera hautement simplifiée : notre plateforme permettra le développement et l’exécution d’applications WoT décentralisées et intelligentes malgré l’hétérogénéité des objets. Dans CoSWoT, les applications reposeront sur une plateforme hébergeant les services de base. Elle hébergera aussi des extensions correspondant à deux barrières scientifiques : (1) L’utilisation d’ontologies comme modèle généralisé pour les échanges entre les objets hétérogènes. Une déclaration conjointe de l’AIOI WG3, IEEE P2413, oneM2M, W3C place les ontologie comme des facilitateurs clés de l’interopérabilité sémantique du WoT. Mais il reste des questions de recherche sur (i) l’adéquation des ontologies existantes aux besoins des domaines ciblés ; (ii) l’applicabilité des principes théoriques développés dans des protocoles variés et standards, dans le contexte des flux de données ; (iii) la découverte des objets, de leurs services, et de la manière de les solliciter. (2) le raisonnement incrémental embarqué distribué. De nouvelles architectures apparaissent, basées sur le edge computing, incluant la puissance de calcul des capteurs et actionneurs. Les flux de données fournis par les capteurs nécessitent des tâches de raisonnement incrémental. Des questions de recherche d’actualité sont (i) comment embarquer du raisonnement dans des objets aux capacités variées, il faut des optimisations spécifiques ; (ii) comment distribuer efficacement les tâches de raisonnement parmi les objets. L’e- agriculture est un domaine d’application typique de telles architecture WoT, où la surveillance de champs cultivés nécessite des capteurs variés qui envoient des flux de données. Ces flux sont la source de raisonnements qui permettent de prendre des décisions et faire agir les actionneurs. Le bâtiment intelligent est un autre domaine où des services applicatifs à valeur ajoutée impliquent d’autres secteurs verticaux comme la gestion de l’énergie, l’e-santé ou le bien vieillir. Nous définirons des cas d’usage et des spécifications des besoins pour l’e-agriculture et le bâtiment intelligent, ferons des simulations puis des expérimentations en situations réelles. La plateforme CoSWoT favorisera le découplage entre développement des logiciels et le développement des matériels, et facilitera l’émergence d’un nouveau secteur économique de l’industrie numérique autour du développement d’applications WoT, déconnectée du développement des objets intelligents eux-mêmes.

mar, 12/17/2019 - 16:30

INSPECTION 2019

Spectroscopie in situ pour la caractérisation de lubrifiants dans des contacts roulant chargés
Responsable : Laetitia MARTINIE
Coordinateur : LAMCOS
Financement : ANR
Montant global du projet : 245160€
Dates projet : Octobre, 2019 - Septembre, 2023
Contact : laetitia.martinie@insa-lyon.fr

La tribologie a un rôle majeur à jouer dans la réduction de la consommation mondiale d’énergie. Pourtant, le comportement du lubrifiant dans des conditions extrêmes est mal connu et imprédictible. Dans ce projet, nous proposons de coupler un banc de spectrométrie Brillouin à un tribomètre pour caractériser in situ un lubrifiant dans un contact confiné. Cette approche conduira à mesurer simultanément l’état thermodynamique du lubrifiant, sa dynamique structurelle et le frottement macroscopique à l’origine des fortes dissipations d’énergie. Elle fera la lumière sur les mécanismes régissant la réponse du lubrifiant. Les données mesurées permettront d'avancer sur deux autres défis déjà soulevés dans l’industrie: i) la preuve du passage d'additifs dans un contact et ii) la quantité d'additifs adsorbés sur les parois du contact. L’étape suivante consistera à mettre en oeuvre cette technologie développée à l'échelle du laboratoire dans des dispositifs industriels de caractérisation en ligne.

 

lun, 12/09/2019 - 16:16

ROC

Développement de nouveaux rodenticides efficaces et écocompatibles
Responsable : Florence POPOWYCZ
Coordinateur : VETAGROSUP LYON
Financement : ANR
Montant global du projet : 640000€
Dates projet : Avril, 2019 - Mars, 2023
Contact : florence.popowycz@insa-lyon.fr

We will ROC you

Les rongeurs constituent des réservoirs pour plus de 40 zoonoses transmissibles à l’homme. Ils sont ainsi impliqués dans la transmission de pathogènes responsables de maladies parfois mortelles. En s’attaquant aux cultures sur pied et aux denrées alimentaires stockées, les rongeurs détruiraient à eux seuls 5 à 15% des récoltes céréalières mondiales.

En France, 95% des solutions mises en œuvre pour la lutte anti-rongeurs reposent sur l’utilisation de rodenticides anticoagulants (AVKs). Le marché de ces molécules représente 2000 tonnes de produits commercialisés représentant un chiffre de 10 millions d’euros. Ces molécules extrêmement efficaces présentent néanmoins une rémanence disproportionnée par rapport aux attentes (plusieurs mois pour un produit destiné à tuer sa cible en 5 jours). Cette écotoxicité importante entraîne un empoisonnement d’espèces animales diverses et variées à l’échelle mondiale. L’Union européenne semble clairement décidée à interdire l’utilisation des AVKs actuels dans les cinq ans (directives 91/414/CE et 98/8/CE) alors même qu’il n’existe pas d’alternative disponible actuelle à ces produits. Cette approche est parfaitement cohérente avec les exigences du programme REACH qui a pour ambition le développement de nouveaux outils et méthodes éco-compatibles pour les partenaires industriels.

 

 

lun, 11/25/2019 - 15:08

CHAB

Chaussettes à béton
  • FONDATIONS PROFONDES
  • ,
  • TEXTILES TECHNIQUES
Responsable : Ali DAOUADJI
Coordinateur : Olivier BALAS
Financement : REGION AURA
Montant global du projet : 724000€
Dates projet : Mars, 2019 - Mars, 2021
Contact : ali.daouadji@insa-lyon.fr

Maintenir un haut niveau de sécurité lors de la réalisation de fondations profondes d’infrastructures en minimisant drastiquement leur emprunte carbone.

 

jeu, 11/21/2019 - 15:35

SIMAVC

Simulation pour la prédiction de l'évolution des lésions dans l'accident vasculaire cérébral
Responsable : Carole FRINDEL
Coordinateur : INSA LYON - CREATIS
Financement : REGION AURA
Montant global du projet : 21000€
Dates projet : Mars, 2019 - Décembre, 2022
Contact : carole.frindel@insa-lyon.fr

Ce projet propose de simuler des images avec un fort degré de réalisme physiologique dans le cadre de l'AVC, dans le but de créer des jeux de données suffisamment grands pour permettre aux approches d'apprentissage automatique d'être efficaces. Pour ce faire, ce projet vise une simulation qui intègre la mécanique des fluides dans la lumière vasculaire spécifique au patient extrait à partir de données d'angiographie tridimensionnelle.

jeu, 11/21/2019 - 15:06

E-3Dcell

Responsable : MARCHALOT Julien
Coordinateur : INSA LYON - AMPERE
Partenaires : ILM, LMIS4
Financement : REGION AURA
Montant global du projet : 14500€
Dates projet : Mars, 2019 - Décembre, 2020
Contact : julien.marchalot@insa-lyon.fr

 

Les structures cellulaires 3D, telles que les sphéroïdes, offrent une alternative de choix aux modèles de culture en monocouche, permettant de se rapprocher des conditions d'études des cellules dans leur contexte in vivo. Ces modèles permettent notamment de favoriser les jonctions cellulaires, qui, en tant qu'acteurs de la mécanotransduction, contribuent à la régulation des comportements cellulaires.

Le projet E-3Dcell vise à évaluer le potentiel d'une méthode originale de formation de ces assemblages cellulaires par l’application de champs électriques.

lun, 10/14/2019 - 16:17

CAREMB

Caractérisation d'emboles par Doppler transcranien robotisé et apprentissage profond
Responsable : Philippe DELACHARTRE
Coordinateur : INSA LYON - CREATIS
Financement : REGION AURA
Montant global du projet : 171860€
Dates projet : Mars, 2019 - Juin, 2024
Contact : philippe.delachartre@insa-lyon.fr

La détection des emboles est un sujet majeur en matière de prévention des AVC. Ce projet s’appuie sur un Doppler transcranien qui permet de longues séances de surveillance de l’artère cérébrale moyenne (ACM), sur des patients ambulatoires, grâce à une sonde robotisée. Ce projet vise deux objectifs.

(1) Optimiser la qualité du signal Doppler tout au long des séances de surveillance en contrôlant le positionnement de la sonde Doppler par rapport à l’ACM.

(2) Le développement d’un outil d’aide à la caractérisation et classification des emboles par des méthodes d’apprentissage.  

https://www.creatis.insa-lyon.fr/~phild/projects.html

mar, 10/08/2019 - 08:33

H2O’Lyon

Ecole Universitaire de Recherche sur les sciences de l’eau et des hydrosystèmes
  • ECOLE UNIVERSITAIRE DE RECHERCHE
  • ,
  • SCIENCES DE L'EAU
Responsable : Sylvie BARRAUD - DEEP
Coordinateur : UDL
Financement : UDL
Montant global du projet : 8500000€
Dates projet : Septembre, 2018 - Août, 2028
Contact : h2olyon@univ-lyon1.fr

H2O'Lyon vise à construire une école de recherche sur les Sciences de l’Eau et des hydrosystèmes. Elle repose sur une approche résolument interdisciplinaire intégrant les Sciences Humaines et Sociales, Sciences physiques et d’ingénierie et les Sciences de la Vie pour appréhender l’ensemble des enjeux liés à leur fonctionnement et à leur gestion. L’ONU, l’Union Européenne et la plupart des pays ont reconnu ces enjeux comme prioritaires pour l’humanité. H2O'Lyon vise donc à former les leaders et les acteurs de l’eau de demain en s’appuyant sur la mobilisation et le développement de connaissances fondamentales d’excellence. Elle vise à développer des compétences, des approches et des outils innovants permettant de répondre aux enjeux d’une gestion holistique de l’eau aidant à mettre en œuvre des politiques publiques et des savoir-faire efficients et clairvoyants. Concrètement, nos objectifs sont (1) d’identifier et quantifier les mécanismes responsables du fonctionnement et de l'évolution des hydrosystèmes (eau et compartiments traversés ou qui la contiennent en considérant la diversité des échelles spatio-temporelles et (2) de développer des solutions aux principaux enjeux humains associés. Principalement, il s’agit des enjeux identifiés dans les objectifs de développement durable de l’ONU, de la directive cadre sur l’eau de UE fortement relayés par les acteurs locaux (qualité et quantité de la ressource, risques sanitaires et environnementaux, usages, adaptation au changement climatique, développement économique et territorial, politiques mises en œuvre...). Cela concerne aussi les questions de conservation, restauration, entretien, entretien, aménagement, transport, stockage et recyclage, mitigation, adaptation, équité sociale et environnementale, services durables, planification et anticipation, monitoring et évaluation.

https://h2olyon.universite-lyon.fr

 

mer, 10/02/2019 - 10:34

C-PI-GAN

Combinaison de transistors GaN à architectures verticale et horizontale pour la conversion de puissance
  • COMPOSANTS DE PUISSANCE
  • ,
  • NITRURE DE GALLIUM
Responsable : Luong Viet PHUNG
Coordinateur : LN2 - CNRS Hassan MAHER
Partenaires : CRHEA, LN2, LAAS, SAINT-GOBAIN
Financement : ANR
Montant global du projet : 691000€
Dates projet : Juin, 2019 - Décembre, 2022
Contact : luong-viet.phung@insa-lyon.fr

Conception, développement et intégration des composants en Nitrure Gallium verticaux aux composants latéraux

Pages