projets

ven, 12/21/2018 - 10:13

VAL-USES

Des usages traditionnels à une valorisation intégrée des sédiments dans le bassin versant de l’Usumacinta
  • SÉDIMENTS
  • ,
  • VALORISATION
Responsable INSA : Irini DJERAN MAIGRE - INSA LYON
Coordinateur : UNIVERSITE JEAN MOULIN - LYON 3

Des usages traditionnels à une valorisation intégrée des sédiments dans le bassin versant de l’Usumacinta au Mexique : recherches couplées en ingénierie et en sciences humaines et sociales

Ce projet de recherche associant des chercheurs français et mexicains a comme lieu le bassin versant du fleuve Usumacinta. Situé en zone tropicale, ce bassin constitue un territoire transfrontalier vulnérable, très exposé aux changements issus des activités humaines et du climat. De cet ensemble complexe une composante essentielle pour le fleuve et pour les humains demeure mal connue : les sédiments du fleuve. Ni leurs propriétés physiques ou la présence de polluants, ni la réglementation, les savoirs, les représentations, la symbolique de cet élément peu perceptible n’ont été étudiés. La démarche interdisciplinaire retenue vise à comprendre les enjeux de ce socio-écosystème et ses capacités d’adaptation en situation de transition écologique par l’analyse des interactions entre milieux et pratiques des acteurs. Une approche temporelle liera les usages des populations aux filières de valorisation intégrée en devenir. Ethique, cette recherche sera structurée au sein d’un observatoire co-construit avec les acteurs locaux ; innovante, elle proposera une stratégie de gestion territoriale et durable.

mar, 12/18/2018 - 11:56

ECOGAZ

Valorisation énergétique de combustibles alternatifs issus de déchets par gazéification
  • GAZÉIFICATION
  • ,
  • DÉCHETS
Responsable INSA : Gaëlle DUCOM
Coordinateur : INSA LYON - DEEP
Partenaires : INSA LYON - CETHIL
Financement : REGION AURA
Montant global du projet : 218000€
Dates projet : Janvier, 2018 - Décembre, 2021
Contact : gaelle.ducom@insa-lyon.fr

La gazéification est un processus de transformation thermochimique qui consiste à chauffer un combustible en plusieurs étapes jusqu’à des températures comprises entre 900 et 1200 °C, en présence d’une faible quantité d’oxygène. Le combustible (qui peut être un déchet) est ainsi converti en un gaz que l’on appelle gaz de synthèse (ou syngas), riche en hydrogène et en monoxyde de carbone, à fort potentiel énergétique. Ce gaz de synthèse peut être valorisé suivant plusieurs applications : chaleur, électricité, synthèse d'hydrocarbures, conversion en méthane pour l'injection au réseau ou utilisation comme gaz carburant. Ainsi, la gazéification de combustibles alternatifs (à partir de déchets) peut devenir une contribution majeure à la transition énergétique et à la promotion de l’économie circulaire et territoriale, en proposant une alternative aux combustibles fossiles.

Cependant, malgré d’importants enjeux économiques, industriels et scientifiques liés au développement de la gazéification, plusieurs verrous technologiques liés à la

compréhension des mécanismes mis en jeu continuent de freiner le développement de cette filière.

Ainsi, le principal objet du projet ECoGaz est de pouvoir proposer un modèle numérique fiable de gazéification à lit fixe, prenant en compte non seulement les réactions chimiques et les transferts de chaleur et de matière, mais également l’ensemble des phénomènes physiques et de génie des procédés généralement observés au cours du processus de gazéification, ainsi que les caractéristiques du combustible traité.

Le projet ECoGaz va donc permettre de développer la gazéification de combustibles alternatifs issus de déchets, solution technologique innovante dans le domaine de la conversion énergétique des déchets. Le modèle numérique permettra de concevoir, et dimensionner des installations de gazéification adaptées aux gisements de déchets.

ven, 12/14/2018 - 15:53

LIVEMETAOPTICS

HYBRID DYNAMIC STRUCTURES FOR OPTICAL-QUALITY SURFACES SHAPE CONTROL
  • IMPRESSION 4D
  • ,
  • OPTIQUE
Responsable INSA : Jean-Fabien CAPSAL (LGEF)
Coordinateur : CNRS - CRAL
Financement : ANR
Montant global du projet : 406103€
Dates projet : Octobre, 2018 - Septembre, 2021
Contact : jean-fabien.capsal@insa-lyon.fr

L'impression 4D de polymères électroactifs comme nouvel outil pour le contrôle de la forme de structures dynamiques hybrides des surfaces de qualité optique.

La communication optique et la télédétection (au sol et l'espace) sont les prochaines frontières de la communication à haut débit et des technologies spatiales civiles de surveillance. Chacun exige la technologie de miroir de verre précis. Par conséquent les systèmes de communication et de télédétection sont actuellement limités par les restrictions de coûts et les restrictions industrielles de leur optique. Nous proposons de développer une technologie nouvelle et interdisciplinaire pour briser le coût, la densité de surface, la rigidité et le limite de régularité avec nouvelle fabrication (non abrasif) additif: Live-MetaOptics. Les nouveaux composants et les principaux objectifs sont: de développer un verre sans contact à partir du verre mince commercial polie au feu (Float Glass); développer un miroir avec un système actif de contrôle de la forme via l’impression 4D hybride avec actuateurs de force et senseurs ultra précis; une miroir prototype l’impression 4D de 0.5m; développer l'étalonnage optique et de co-phasage pour les multi-miroirs.

Cette collaboration est un projet interdisciplinaire entre deux laboratoires ayant des spécialités complémentairement en R&Ds – le CRAL/CNRS spécialiste de l’instrumentation optique pour la télédétection au sol et l'espace – et le LGEF/INSA spécialiste de l’impression 4D et du couplage multi-physique et plus particulièrement des matériaux et systèmes électro-actifs, qui sont au cœur de notre projet.

ven, 12/14/2018 - 14:35

DEUFI

Détails de l'impact des inondations urbaines
  • INONDATION URBAINE
  • ,
  • BÂTI INONDÉ
Responsable INSA : Emmanuel MIGNOT (LMFA)
Coordinateur : IRSTEA
Financement : ANR
Montant global du projet : 650000€
Dates projet : Janvier, 2019 - Décembre, 2021
Contact : emmanuel.mignot@insa-lyon.fr

Etude du passage de l’eau depuis les rues inondées vers les bâtiments. 

mar, 12/04/2018 - 11:15

CAFCAB

Robots à câbles pour un système de fabrication additive précis, agile et reconfigurable
  • FABRICATION ADDITIVE
  • ,
  • ROBOTS A CÂBLES
  • ,
  • CONCEPTION INNOVANTE
  • ,
  • CONTRÔLE DES VIBRATIONS
  • ,
  • PRÉCISION
Responsable INSA : Didier REMOND
Coordinateur : SIGMA
Financement : REGION AURA
Montant global du projet : 299000€
Dates projet : Septembre, 2017 - Septembre, 2021
Contact : didier.remond@insa-lyon.fr

L'absence de sollicitations dans la Fabrication Additive, les robots à câbles apporteront à moindre coût la juste fonction nécessaire à déplacer une tête d’extrusion / projection de poudre avec la précision et l’agilité requises sur de grandes courses. L'objet de cette étude est de démontrée cette capacité en la couplant avec des techniques d'isolation vibratoire et de commande des machines.

lun, 12/03/2018 - 10:42

COMP3DRE

Renforcement de préformes pour applications composites épaisses de forme complexe
  • COMPOSITE
  • ,
  • TEXTILES
  • ,
  • PIQUAGE
  • ,
  • PRÉFORMAGE
Responsable INSA : Philippe Boisse (LAMCOS)
Coordinateur : ENSAIT
Financement : ANR
Montant global du projet : 830861€
Dates projet : Décembre, 2017 - Février, 2021
Contact : philippe.boisse@insa-lyon.fr
jeu, 11/22/2018 - 16:19

ROIDORE

Tomographie de ROI et réduction de dose
Responsable INSA : SIMON RIT
Coordinateur : UNIVERSITE GRENOBLE ALPES
Financement : ANR
Montant global du projet : 130000€
Dates projet : Janvier, 2018 - Décembre, 2021
Contact : simon.rit@insa-lyon.fr

L'objectif de ROIdoré est d'analyser la stabilité de la reconstruction de ROI (Region of Interest) en CT à partir d'une irradiation avec collimation sur un champ de vue restreint (RFOV) et de la comparer à celle connue de la reconstruction classique à partir d'un champ de vue complet (FFOV). Nous validerons nos résultats théoriques par une importante étude numérique. Nous comparerons, sur une large variété de ROI et de coupes de patient, les multiples reconstructions à partir de RFOV et de FFOV avec des approches analytiques, semi-analytiques et algébriques. Nous proposerons une quantification rigoureuse de la réduction de dose en RFOV par rapport à FFOV, à qualité d'image reconstruite équivalente garantie par notre étude de la stabilité, par des simulations Monte Carlo (GATE) et par des expérimentations sur un fantôme réel avec MedPhoton, à l'Hôpital d'Ottawa ainsi qu'au CLB. Nous fournirons des algorithmes de reconstruction pertinents pour une utilisation clinique.

http://roidore.imag.fr/

jeu, 11/22/2018 - 15:55

PYRAMID

Piping sYstem, Risk management based on wAll thinning MonItoring and preDiction
Responsable INSA : Philippe GUY (LVA)
Coordinateur : INSA LYON - LVA
Financement : ANR
Montant global du projet : 475300€
Dates projet : Novembre, 2017 - Novembre, 2020
Contact : philippe.guy@insa-lyon.fr

Gestion du risque industriel via le suivi et la prédiction de la perte d’épaisseur par corrosion de tuyauteries.

: Le projet PYRAMID est un projet international de recherche collaborative (PRCI), qui réunit des laboratoires publics français (MATEIS,LVA, CEA) et japonais (IFS et GSE à l'Université de Tohoku , GSST à l'Université Gunma), une Unité Mixte Internationale (ELyTMaX),et le CRIEPI, fondation de recherche à but non lucratif, soutenue par l'industrie électrique japonaise .

PYRAMID vise à développer de nouveaux outils et techniques pour détecter et quantifier l'amincissement de paroi dû à la Corrosion induite par un Flux chargé en Débris (SFC) dans les systèmes de tuyauterie, qui s'apparente à la Flow Accelerated Corrosion (FAC) en présence d'une forte concentration de débris divers (béton, corrosion, métal ...).

L'objectif final est de fournir un système de gestion des risques basé sur la prévision et la surveillance de l'amincissement des parois due à la SFC.

Les modes et le taux de corrosion seront prédits par des simulations numériques mises en oeuvre sur des structures réalistes telles que des coudes d'acier. Ces prédictions seront validées par des mesures électrochimiques sous coefficient de transfert massique contrôlé.

De plus, des méthodes ultrasonores non destructives (UT) seront conçues à l'aide de simulations. Leurs performances seront testées dans des installations de test de corrosion. Les techniques adéquates de traitement du signal basées sur des approches bayésiennes seront développées.

Les UT sont très répandues dans l'industrie car elles permettent le contrôle en volume et contribuent à améliorer la productivité et la conformité des produits aux exigences de qualité et de sécurité. Les transducteurs acoustiques électro-magnétiques (EMAT) permettent la génération et la détection d'ondes élastiques dans une pièce sans contact mécanique avec celle-ci; Par conséquent, ils peuvent être utilisées à haute température et dans divers environnements hostiles où les transducteurs piézoélectriques standard échouent. L'utilisation d'EMAT constitue une solution polyvalente adaptée aux cas complexes. La disponibilité d'outils de simulation validés pour prédire le champ qu'ils génèrent et leur sensibilité à un champ arbitraire est cruciale si l'on veut les optimiser et limiter leurs inconvénients. Une fois développés, ces outils peuvent être couplés à d'autres dédiés à la propagation et à la diffusion des ondes élastiques. Cet 'ensemble d'outils permet une simulation complète des inspections UT dans des cas complexes.

Les ondes élastiques guidées (GW) sont utilisées dans les essais non destructifs sur tuyaux. L'étude numérique de la diffusion des GW est souvent coûteuse en termes de calcul en raison de très courtes longueurs d'onde par rapport à la taille du tuyau. En outre, le nombre de modes diffractés à partir d'un défaut non axisymétrique (zone de corrosion typique, fissure ...) peut être trop important pour la méthode des éléments finis standard (FE). En conséquence, la plate-forme de simulation CIVA traite des modèles basés sur un Formalisme Modal pour simuler l'inspection non destructive par GW en utilisant la méthode Semi-Analytical Finite Element (SAFE). Actuellement, les sources EMAT sont prises en compte dans une méthode hybride SAFE / FE efficace pour calculer les modes diffractés

par un défaut complexe arbitraire implémenté dans la plate-forme de simulation NDT CIVA par CEA.

Pour augmenter la fiabilité de la méthode, les simulations aideront à sélectionner la meilleure solution technique, basée sur la probabilité de détection et la performance de caractérisation des défauts. Des techniques d'imagerie topologique par ultrasons seront également appliquées.

Cette double approche, qui combine la simulation et la caractérisation, devrait permettre d'optimiser le processus d'inspection dans les tubes en acier corrodés.

Le projet conduira à un système d'évaluation du risque industriel lié à l'exploitation de tout système de tuyauteries soumis à la corrosion, qui doit être détectée, quantifiée et évaluée.

http://pyramid.cfrend.tohoku.ac.jp/en/

jeu, 11/22/2018 - 15:42

NANOFORM

Research Fund for Coal and Steel
  • ACIER
  • ,
  • PRÉCIPITATION
Responsable INSA : SOPHIE CAZOTTES
Coordinateur : FONDACIO CTM CENTRE TECNOLOGIC
Financement : COMMISSION EUROPEENE
Montant global du projet : 337000€
Dates projet : Juillet, 2016 - Décembre, 2019
Contact : sophie.cazottes@insa-lyon.fr

Amélioration de formabilité dans les aciers AHS de 3ème génération par contrôle de la nano-précipitation pendant et après le laminage à chaud.

Le but de ce projet est de développer de nouvelles nuances d’aciers microalliés à faible teneur en carbone dans le but d’obtenir des microstructures affinées et présentant des particules nanométriques. Celles-ci seront obtenues en optimisant la composition chimique et les  traitements thermomécaniques appliqués. Les synergies entre les éléments Nb, Mo, V et Ti sur la précipitation avant, pendant et après la transformation de phase de l'austénite lors du laminage à chaud et du refroidissement seront également abordées. Le projet aboutira à de nouveaux concepts de produits optimisés en ce qui concerne le paramétrage de traitement pour obtenir des propriétés mécaniques telles que de la résistance mécanique, un bon comportement en fatigue, de la capacité au pliage, de l'extensibilité et de la ténacité.

http://nanoform.ctm.com.es

jeu, 11/22/2018 - 11:46

FONDASILEX

Etudes des fondations profondes d'une tour de grande hauteur
  • FONDATIONS
  • ,
  • TOUR DE GRANDE HAUTEUR
  • ,
  • MODÉLISATION
  • ,
  • INTERACTIONS SOLS-STRUCTURES
Responsable INSA : LAURENT BRIANCON
Coordinateur : INSA LYON - GEOMAS
Partenaires : ANTEA GROUP
Financement : REGION AURA
Montant global du projet : 271000€
Dates projet : Janvier, 2018 - Septembre, 2022
Contact : laurent.briancon@insa-lyon.fr>;

Le développement de nouveaux quartiers d’affaires dans des zones urbanisées passe par la construction d’immeubles de grande hauteur, notamment dans ces zones. Les contraintes liées aux sites urbains (densité de construction ou qualité des sols) imposent – outre le dimensionnement des structures – une connaissance fine de la réponse du sol aux charges apportées par l’ouvrage et par son environnement. Le dimensionnement de leurs fondations est complexe et requiert le développement de modèles de comportement élaborés et la prise en compte des efforts apportés par les ouvrages avoisinants. Les charges appliquées par ces ouvrages sont élevées et multiples (monotones, cycliques ou dynamiques). De plus, l’interaction entre les différentes fondations et le sol impose une bonne connaissance géotechnique du site ; le contexte urbain de ces constructions implique des contraintes strictes vis-à-vis des avoisinants. Enfin, l’aléa sismique doit être particulièrement considéré pour ces ouvrages sensibles.
Le laboratoire GEOMAS de l’INSA Lyon et le bureau d’études Antea Group se sont associés pour proposer une instrumentation et une modélisation des fondations de la tour SILEX 2 qui va être construite dans le quartier de la Part-Dieu à Lyon à partir de 2018. Un projet de recherche nommé FondaSilex est financé en partie par la région Auvergne-Rhône-Alpes. La Région souhaitant soutenir des projets académiques portés par des laboratoires de recherche ayant un fort potentiel de développement socio-économique.
C’est dans ce cadre qu’une thèse de doctorat, financée par la Région AURA, est proposée incluant un volet expérimental in situ et un volet modélisation.
 

Pages