Environnement : Milieux naturels, Industriels et Urbains

REFINA

Tags: 
INCINERATION BOTTOM ASH
RECOVERY
Coordinateur: 
INSTITUTE OF CHEMICAL PROCESS FU
Responsable INSA: 
Maria LUPSEA-TOADER

Waste-to-energy (WtE) is one of the leading technologies for mixed municipal solid waste (MSW) treatment in Europe. WtE plants treat in Europe nearly 80 million tonnes of MSW per year and produce approximately 20 million tonnes of incineration bottom ash (IBA). The recovery of ferrous and non-ferrous metals from larger particles over 2-4 mm is common practice in many European countries. However, 30-40 % of IBA are particles below 2 mm often called the fine fraction, their annual European production is 6-8 mil. tonnes. The IBA fine fraction contains a significant amount of non-ferrous metals (1-2 % of Al, up to 1 % of Cu, and a small amount of other heavy non-ferrous metals consisting of precious metals, rare earth elements, etc.). Metals recovery from the IBA fine fraction is up to now very rare and it represents a wasted potential of about 70,000-140,000 t Al and up to 70,000 t Cu per year. Moreover, the IBA fine fraction cannot be used in the construction industry, except for road construction together with coarse fractions, because environmental quality does not meet the legal requirements mostly due to the elevated metal content and their leachability. The ReFina project is focused on the development of innovative methods for efficient treatment of the IBA fine fraction with respect to metals, particularly heavy non-ferrous metals, and minerals recovery. Various physical separation methods will be used as well as hydro-metallurgical processes for the exploitation of metals and metalloids, which is an innovative approach for complex treatment of IBA particles below 2 mm. The metal depleted mineral residue will be used as in the construction industry, particularly in autoclave aerated concrete. Hence, the ReFina project will contribute to the increasing rate of recycling and secondary raw materials utilization, mainly with respect to metal and mineral recovery.

https://www.youtube.com/watch?v=QTZQ4YjB_D8

Enjeu: 
Environnement : Milieux naturels, Industriels et Urbains
Partenaires: 
INSA LYON - DEEP
CNRS - LEPMI
PRAZSKE SLUZBY
VITO
INDAVER
Financement: 
ADEME ERAMIN 2
Dates projet: 
2020-10-01 00:00:00 - 2024-01-01 00:00:00
Montant global du projet: 
1179793
Contact: 
maria-octavia.lupsea@insa-lyon.fr

GALAAD

Initiation de la rupture dans les verres silicatés - rôle de la plasticité, des bandes de cisaillement et de l'endommagement
Tags: 
VERRES SILICATES
FISSURATION
Coordinateur: 
SIMM
Responsable INSA: 
Gergely MOLNAR

La fragilité des verres silicatés est une forte limitation à l'utilisation de ces matériaux. Il est cependant connu que certaines compositions de verre sont peu sensibles à la fissuration, mais la relation entre composition et résistance mécanique est très mal comprise. Il a été proposé que c'est l'endommagement du matériau, consécutif à la formation de bandes de cisaillement, qui donne lieu à l'initiation de fractures, quoique cette hypothèse n'ait pas pu jusqu'à présent être testée de façon systématique. En nous appuyant sur de récents développements expérimentaux et numériques, nous mènerons, sur différentes séries de verres silicatés, une étude multiéchelle. Elle couplera des tests micromécaniques aptes à quantifier la réponse plastique des silicates avec

des méthodes numériques par champ de phase et par Dynamique Moléculaire afin de quantifier et comprendre la formation de bandes de cisaillement et leur effet sur l'initiation de la fracture dans des verres d'intérêt technologique.

Enjeu: 
Environnement : Milieux naturels, Industriels et Urbains
Partenaires: 
ECOLE SUPERIEUR PHYSIQUE CHIMIE INDUSTRIELLE PARIS - SIMM
Financement: 
ANR
Dates projet: 
2021-03-01 00:00:00 - 2025-02-01 00:00:00
Montant global du projet: 
391000
Contact: 
gerlery.molnar@insa-lyon.fr

MAYA (MetAl recoverY from wAstewater)

Récupération de métaux des eaux usées domestiques par la station d’épuration du futur
Coordinateur: 
Denise BLANC/Jean-Marc CHOUBERT
Responsable INSA: 
Denise BLANC

Le projet MAYA a pour objectif de concevoir une filière de récupération des métaux implantée au niveau des rejets de stations d’épuration d’eaux usées domestiques. Les avantages d’une telle filière sont multiples. En effet, la récupération des métaux est susceptible de fournir un revenu au service assainissement grâce à leur revente mais également d’éviter le rejet des métaux vers le milieu naturel. Des tests et essais pilotes seront réalisés sur une des stations de la métropole de Lyon, La Feyssine.

Enjeu: 
Environnement : Milieux naturels, Industriels et Urbains
Partenaires: 
INRAE EQUIPE REVERSAAL
AGENCE DE L'EAU RMC
Financement: 
Agence de l'EAU
Dates projet: 
2020-11-01 00:00:00 - 2024-03-01 00:00:00
Montant global du projet: 
127000
Contact: 
denise.blanc@insa-lyon.fr

TELESPHORE

Transferts et processus associés aux résidus de médicaments humains et vétérinaires et aux biocides des boues urbaines et des lisiers utilisés comme fertilisants
Coordinateur: 
INSA LYON – DEEP
Responsable INSA: 
Jean-Luc BERTRAND-KRAJEWSKI

Telesphore est consacré à l'évaluation des transferts et des processus associés (dégradation, infiltration, adsorption, etc.) liés aux résidus pharmaceutiques et aux biocides provenant à la fois des boues des stations d'épuration urbaines et des lisiers épandus sur les champs comme engrais pour l'agriculture. L'objectif principal est d'évaluer la contamination possible par les produits pharmaceutiques et les biocides des sols et des eaux souterraines due à l'épandage de boues et de lisiers comme fertilisants. Les travaux combineront des expériences in situ (lysimètres) et en laboratoire (pilotes en colonne). Telesphore fait partie du projet global RISMEAU.

Enjeu: 
Environnement : Milieux naturels, Industriels et Urbains
Partenaires: 
INRAE NARBONNE
INRAE PARIS
SM3A-SYNDICAT MIXTE D’AMENAGEMENT DE L’ARVE ET DES SES AFFLUENTS
SRB-SYNDICAT DES EAUX DES ROCAILLES ET DE BELLECOMBE
CHAMBRE D’AGRICULTURE SAVOIE MONT BLANC ET GRAIE
Financement: 
Agence de l'EAU
H20 LYON
Dates projet: 
2019-04-01 00:00:00 - 2023-03-01 00:00:00
Montant global du projet: 
870000
Contact: 
jean-luc.bertrand-krajewski@insa-lyon.fr

FabAddSilicone

Réalisation de pièces complexes en silicone par impression 3D
Tags: 
SILICONES
STEREOLITHOGRAPHIE
Coordinateur: 
SACRED
Responsable INSA: 
Claire BARNES

Nouveau procédé de fabrication additive de pièces industrielles complexes en silicone.

Enjeu: 
Environnement : Milieux naturels, Industriels et Urbains
Partenaires: 
INSA LYON - IMP
SACRED
ITC
COP
Financement: 
FEDER REGION AURA
Dates projet: 
2020-01-01 00:00:00 - 2022-12-01 00:00:00
Montant global du projet: 
868112

MAYA

Tags: 
METAUX
ECONOMIE CIRCULAIRE
Coordinateur: 
INSA LYON – DEEP
Responsable INSA: 
Denise BLANC

Récupération de métaux des eaux usées domestiques par la station d’épuration du futur

Le projet MAYA a pour objectif de concevoir une filière de récupération des métaux implantée au niveau des rejets de stations d’épuration d’eaux usées domestiques. Les avantages d’une telle filière sont multiples. En effet, la récupération des métaux est susceptible de fournir un revenu au service assainissement grâce à leur revente mais également d’éviter le rejet des métaux vers le milieu naturel. Des tests et essais pilotes seront réalisés sur une des stations de la métropole de Lyon, La Feyssine.

Enjeu: 
Environnement : Milieux naturels, Industriels et Urbains
Partenaires: 
INRAe
Financement: 
Agence de l'EAU
Dates projet: 
2020-11-01 00:00:00 - 2024-03-01 00:00:00
Montant global du projet: 
126840
Contact: 
denise.blanc@insa-lyon.fr

DESIR

Développement et évaluation de stratégies de gestion durable des sédiments de bassins d’infiltration et de rétention des eaux pluviales
Tags: 
EAUX PLUVIALES
SEDIMENTS URBAINS
Coordinateur: 
INSA LYON – DEEP
Responsable INSA: 
Vincent CHATAIN

Sédiments de bassins urbains : une ressource fonctionnelle de la ville durable ?

 

Les bassins de rétention et d’infiltration (BR et BI) sont utilisés comme technique alternative de gestion des eaux de pluie depuis les années 90. Les matières en suspension drainées lors des épisodes pluvieux s’accumulent sous forme de sédiments à la surface des ouvrages. Les gestionnaires de ces ouvrages sont amenés à curer régulièrement le lit de ces ouvrages pour maintenir leurs fonctionnalités d’origine, à savoir le stockage temporaire des eaux de pluie et leur infiltration. Cependant, en l’absence de données consolidées et de réglementation spécifique, il n’y a aucune recommandation pour la gestion de ces ouvrages. De plus, les sédiments excavés tombent immédiatement sous le coup de la réglementation des déchets, limitant les possibilités de traitement et de valorisation. La gestion de ces sédiments représente ainsi un coût important pour les gestionnaires, alors même qu’ils peuvent constituer une ressource organique et/ou minérale potentielle dans un contexte d’épuisement des ressources naturelles (granulats, sables, amendement organique…).  Cependant l’accumulation au fil du temps de micropolluants minéraux (Cu, Pb, Zn, Cr, Cd, As…) et organiques (HAP, PCB, alkylphénols, pesticides…) peut représenter un verrou majeur qui peut limiter les filières de valorisation et qu’il convient de mieux maîtriser.

 

Les principaux objectifs du projet DÉSIR sont :

 

  1. Approfondir les connaissances des caractéristiques géochimiques des sédiments de bassins, et leur variabilité spatio-temporelle,
  2. Faire un état des lieux des pratiques opérationnelles de gestion actuelles de ces sous-produits,
  3. Déterminer les fonctions de ces sédiments pouvant être considérés comme des néosols (fonction biologique, écologique, esthétique, sociétale…),
  4. Identifier les filières de gestion et de valorisation de ces résidus, et étudier les possibilités de valorisation les plus adaptées.

 

Afin d’atteindre ces objectifs, une recherche bibliographique sera effectuée en début de projet afin de recenser tous les travaux scientifiques ou opérationnelles ayant trait aux sédiments de BR/BI. La synthèse réalisée permettra d’orienter les besoins en recherche nécessaires pour compléter les données synthétisées. Enfin, l’identification des filières actuelles et futures et leur évaluation comparée permettra d’éditer des recommandations opérationnelles à destination des principaux acteurs de la gestion des BR/BI.

http://www.graie.org/othu/progr_desir.htm 

 

Enjeu: 
Environnement : Milieux naturels, Industriels et Urbains
Partenaires: 
AERMC
GRAIE/OTHU
LEHNA ENTPE
GRAND LYON
BRGM
VETAGROSUP
Financement: 
Agence de l'EAU
Dates projet: 
2019-11-01 00:00:00 - 2021-11-01 00:00:00
Montant global du projet: 
185455
Contact: 
vincent.chatain@insa-lyon.fr-julien.couvidat@insa-lyon.fr-laetitia.bacot@graie.org

I-RISK

Plateforme risques naturels gravitaires Auvergne Rhône-Alpes
Coordinateur: 
UNIVERSITE SAVOIE MONT BLANC
Responsable INSA: 
David BERTRAND

• Une offre de services et d’innovation dans le domaine des risques naturels,
• Une plateforme de Recherche, Développement, et Innovation (RDI) au service des acteurs économiques et des collectivités,

• Une communauté de travail et d’échanges propice au développement de projets R&D.

 Saviez-vous que 80% du territoire de la région Auvergne-Rhône-Alpes est situé en zone de montagne et donc particulièrement sujet aux risques naturels gravitaires ?

Chaque année d’importants dégâts matériels, économiques et humains sont provoqués par les aléas naturels. L’actualité de l’été 2019 en témoigne avec de nombreuses zones agricoles détruites dues aux orages et chutes de grêle ainsi que des coulées de boue bloquant plusieurs axes de communication, ferroviaires et routiers. Face à ces événements d’origine naturelle, I-RISK a été mis en place. Fruit de la collaboration de plusieurs acteurs de la région : bureaux d’ingénierie, universités, laboratoires, cluster, entreprises, il a pour objectif de porter les innovations techniques et méthodologiques capables de réduire les risques associés aux phénomènes gravitaires. Il entend fédérer les acteurs (entreprises, laboratoires et collectivités) et les accompagner dans leurs travaux en mettant à leur disposition des moyens d’expérimentation et d’analyse.

Rejoignez-nous, participez à une dynamique collaborative et accompagnez des projets innovants répondant aux problématiques posées par les collectivités et les sociétés. Ensemble trouvons des solutions pour faire face aux risques naturels gravitaires !

Enjeu: 
Environnement : Milieux naturels, Industriels et Urbains
Partenaires: 
INSA LYON - GEOMAS
UGA
GRENOBLE INP
INRAe
TENEVIA
GEOLITHE
INDURA
Financement: 
FEDER REGION AURA
Dates projet: 
2017-09-01 00:00:00 - 2021-12-01 00:00:00
Montant global du projet: 
707345
Contact: 
david.bertrand@insa-lyon.fr

CHORDELLIUM

La méthode CHORD pour la caractérisation avancée des alliages d’aluminium au MEB
Coordinateur: 
INSA LYON - MATEIS
Responsable INSA: 
Sophie CAZOTTES - Cyril LANGLOIS

La caractérisation fine des matériaux est un prérequis indispensable pour le développement de nouveaux alliages d'avenir aux propriétés améliorées. En première ligne peuvent être cités les efforts stratégiques consentis dans l'allégement des structures, gage notamment de réduction substantielle des émissions nocives dans les transports terrestres et d'économie d'énergie considérable dans les domaines aéronautique et spatial. Or, les propriétés des matériaux sont intimement liées à leur microstructure, qui présente des caractéristiques de tailles mm jusqu’à sub nanométriques. Aujourd’hui, lorsque les tailles caractéristiques sont supérieures à 100 – 300 nm, la caractérisation se fait au Microscope Electronique à Balayage (MEB), par imagerie ou en utilisant un détecteur EBSD (Electron Back Scattered Diffraction). Pour des tailles inférieures à la centaine de nm, le recours au Microscope Electronique en Transmission (MET) est de rigueur. Cependant, les observations en MET sont réalisées sur des lames minces, qui nécessitent une préparation fastidieuse pouvant localement affecter la microstructure. Les MET sont d’autre part des appareils lourds, peu répandus en environnement industriel car chers non seulement à l’achat mais aussi en maintenance et personnels qualifiés. A contrario, les observations en MEB sont réalisées sur des échantillons massifs, nécessitant une préparation mineure et plus représentatifs du matériau. Afin d’optimiser les temps de caractérisation, et la représentativité des résultats ; il apparait donc important d’améliorer les performances de la caractérisation par MEB pour limiter la caractérisation par MET.

L’idée force du projet est d’améliorer la représentativité de la caractérisation microstructurale par une analyse multi échelle sur un seul échantillon, dans le même microscope, et sans préparation additionnelle. L’étude sera réalisée principalement à l’INSA de Lyon au laboratoire Mateis et conjointement avec le Laboratoire George Friedel de l’école des Mines de Saint Etienne, et l’entreprise Constellium, dont le centre de Recherche est basé à Voreppe.

Enjeu: 
Environnement : Milieux naturels, Industriels et Urbains
Partenaires: 
SOCIETE CONSTELLIUM
MINES ST ETIENNE
Financement: 
REGION AURA
Dates projet: 
2019-03-01 00:00:00 - 2024-06-01 00:00:00
Montant global du projet: 
184553
Contact: 
sophie.cazottes@insa-lyon.fr

ROC

Développement de nouveaux rodenticides efficaces et écocompatibles
Tags: 
RODONTICIDES
ECOCOMPATIBILITE
Coordinateur: 
VETAGROSUP LYON
Responsable INSA: 
Florence POPOWYCZ

We will ROC you

Les rongeurs constituent des réservoirs pour plus de 40 zoonoses transmissibles à l’homme. Ils sont ainsi impliqués dans la transmission de pathogènes responsables de maladies parfois mortelles. En s’attaquant aux cultures sur pied et aux denrées alimentaires stockées, les rongeurs détruiraient à eux seuls 5 à 15% des récoltes céréalières mondiales.

En France, 95% des solutions mises en œuvre pour la lutte anti-rongeurs reposent sur l’utilisation de rodenticides anticoagulants (AVKs). Le marché de ces molécules représente 2000 tonnes de produits commercialisés représentant un chiffre de 10 millions d’euros. Ces molécules extrêmement efficaces présentent néanmoins une rémanence disproportionnée par rapport aux attentes (plusieurs mois pour un produit destiné à tuer sa cible en 5 jours). Cette écotoxicité importante entraîne un empoisonnement d’espèces animales diverses et variées à l’échelle mondiale. L’Union européenne semble clairement décidée à interdire l’utilisation des AVKs actuels dans les cinq ans (directives 91/414/CE et 98/8/CE) alors même qu’il n’existe pas d’alternative disponible actuelle à ces produits. Cette approche est parfaitement cohérente avec les exigences du programme REACH qui a pour ambition le développement de nouveaux outils et méthodes éco-compatibles pour les partenaires industriels.

 

 

Enjeu: 
Environnement : Milieux naturels, Industriels et Urbains
Partenaires: 
Université de Lorraine (ENSAIA)
ENS CACHAN
LIPHATECH
INSA LYON - ICBMS
Financement: 
ANR
Dates projet: 
2019-04-01 00:00:00 - 2023-03-01 00:00:00
Montant global du projet: 
640000
Contact: 
florence.popowycz@insa-lyon.fr

Pages