projets

jeu, 04/19/2018 - 15:47

PBNV2

Approches de nouvelle génération pour le bruit de passage des nouveaux groupes motopropulseurs des véhicules
Responsable INSA : Nicolas TOTARO (LVA)
Coordinateur : KU LEUVEN

Le bruit des transports étant le deuxième polluant environnemental le plus meurtrier en Europe, l'ingénierie des transports doit être inspirée par l'écologie, l'économie et la santé pour développer des véhicules écologiques et silencieux. 

https://www.h2020-pbnv2.eu/

jeu, 04/19/2018 - 15:31

CLaRyS-UFT

Contrôle en ligne de l’hadronthérapie par rayonnements secondaires à très haute résolution temporelle
Responsable INSA : Jean Michel LÉTANG (CREATIS)
Coordinateur : CNRS - LPLC
Financement : INSERM
Montant global du projet : 44172€
Dates projet : Décembre, 2017 - Novembre, 2020
Contact : jean-michel.letang@insa-lyon.fr

Les incertitudes de traitement dans la thérapie par particule peuvent être réduites par le contrôle en temps réel du parcours de l’ion au moyen de radiations secondaires promptes, et par la radiographie proton (amélioration de planification de traitement et contrôle en ligne).
Nous proposons d'utiliser des dispositifs de détection ultra-rapides, avec une résolution temporelle inférieure à 100 ps rms et une capacité de comptage élevée, pour aller au-delà de l'état de l’art.

ven, 04/06/2018 - 12:20

SUNSTONE

Smart Solar heaTing netwOrk with seasoNal storagE
Responsable INSA : Marc CLAUSSE
Coordinateur : INSA LYON - CETHIL
Financement : ANR
Montant global du projet : 635000€
Dates projet : Janvier, 2018 - Décembre, 2021
Contact : marc.clausse@insa-lyon.fr

Le projet SunSTONE se propose de développer un outil de contrôle intelligent des réseaux urbains de chaleur. Ce nouvel outil fait particulièrement sens dans le cadre du développement des réseaux à forte fraction solaire, impliquant un stockage intersaisonnier de chaleur.

https://www.researchgate.net/project/SunSTONE-Smart-Solar-heaTing-netwOrk-with-seasoNal-storagE
 

mar, 03/20/2018 - 08:00

ARCHAEOMEMBRANES

Des bicouches lipidiques stables au-delà du point d'ébullition de l'eau
  • ADAPTATION DES MEMBRANES
  • ,
  • ENVIRONNEMENTS EXTREMES
Responsable INSA : Philippe OGER
Coordinateur : INSA LYON - MAP
Financement : ANR
Montant global du projet : 523000€
Dates projet : Janvier, 2018 - Juin, 2021
Contact : philippe.oger@insa-lyon.fr

On relie deux innovations majeures avec l'adaptation des membranes plasmiques aux pH et températures extrêmes: la synthèse de lipides transmembranaires bipolaires et la liaison éther des chaînes carbonées sur la molécule de glycérol.

Les lipides bipolaires forment des monocouches avec une tête polaire de chaque côté de la membrane. Les monocouches sont plus rigides, moins perméables et plus résistantes thermiquement que les bicouches. Les liaisons éther augmentent la stabilité thermique, la compaction et donc l'imperméabilité des membranes. Ainsi, l'absence d'éther des lipides bipolaires est supposée être la raison principale de la limitation en température chez les bactéries. Cependant, il existe aussi de nombreuses Archaea hyperthermophiles capables de croître à plus de 100°C, dont la membrane ne contient aucun lipide bipolaire, ce qui implique qu'une bicouche pourrait elle aussi être stable à plus de 100°C. En réponse à ce dilemme, nous avons proposé une nouvelle architecture membranaire. Notre modèle prévoit l'intercalation de lipides apolaires dans le plan médian de la membrane, dont la présence réduit le transfert de charges entre les deux faces de la membrane, décroit la perméabilité et augmente la stabilité.
Le but de ce projet est de démontrer expérimentalement la validité de ce modèle et d'en démontrer les caractéristiques fonctionnelles et ainsi expliquer l'adaptation des membranes des Archaea hyperthermophiles. Pour cela, nous proposons de comparer les propriétés physiques et chimiques de membranes naturelles et synthétiques, en présence ou non de lipides apolaires, reproduisant les membranes des Archaea, afin d'identifier la contribution relative de chaque type de lipides et de chaque partie de ces lipides dans la stabilité membranaire. Pour ces expériences, nous synthétiserons des di- et tétraether de lipides. Travailler avec des lipides de synthèse permet une meilleure interprétation des données structurales, alors que travailler avec des lipides naturels permet d'explorer des effets non anticipés des lipides naturels. Les résultats nous permettront de caractériser les paramètres d'ordre, la taille, la forme, et la présence de domaines membranaires ainsi que la stabilité, la perméabilité et la viscosité des membranes en fonction de leur composition. En raison du contrôle des compositions en lipides, nous pourrons assigner les variations des paramètres aux variations de composition, et construire un modèle complet du comportement de la membrane et des principes gouvernant ce comportement pour la membrane des Archaea.
Le projet ArchaeoMembranes pose une question fondamentale d'intérêt général et philosophique concernant la vie en milieu extrême, et in fine, à propos de l'origine des premières cellules sur Terre. Dans ce projet, nous proposons de jeter les bases d'une nouvelle architecture de membrane, dont la démonstration constituerait une avancée majeure en science des membranes, et sur notre compréhension de la membrane plasmique. Nos résultats préliminaires démontrent clairement que cette ultrastructure peut exister in vitro. En obtenant une démonstration qu'elle existe effectivement in vivo, et que ces caractéristiques physiques et physiologiques sont celles prédites par le modèle, aura un retentissement important sur la communauté, car elle implique la possibilité d'avoir dans une même cellule procaryote des domaines membranaires de composition, et donc de fonctionnalité, différents, c'est-à-dire des structures équivalentes aux radeaux membranaires des cellules eucaryotes. Les implications qui en découlent en terme de physiologie cellulaire sont nombreuses et variées. Enfin, cette redéfinition des caractéristiques de la membrane plasmique aura sans aucun doute des applications biotechnologiques.

http://map.univ-lyon1.fr/spip.php?article351&lang=en

dim, 03/18/2018 - 18:58

GALOP

Analysis and resolution of the Generalized Assignment problem for Logistics Organization and Planning of working teams)
Responsable INSA : Julien FONDREVELLE
Coordinateur : INSA LYON - DISP
Financement : REGION AURA
Montant global du projet : 14000€
Dates projet : Décembre, 2017 - Décembre, 2019
Contact : julien.fondrevelle@insa-lyon.fr

Soutien aux Coopérations Universitaires et Scientifiques Internationales 2017 :

Ce projet vise à développer un modèle mathématique et des algorithmes de résolution pour les problèmes de constitution, d’organisation logistique et de planification d’activités d’équipes de travail dans les entreprises de services qui mettent à disposition des travailleurs pour des prestations de sous-traitance.  Ce problème apparaît fréquemment dans les entreprises qui fournissent les équipes de nettoyage, maintenance, support, conciergerie et de surveillance pour les industries, les banques, les centres commerciaux, les écoles et les hôpitaux. La société sélectionne les travailleurs, organise les différentes équipes de travail, et amène ces équipes vers les sites clients. L’objectif de l’entreprise est de constituer les équipes les plus appropriée sen fonction des tâches à réaliser et des compétences disponibles, et de minimiser le coût de transport des agents jusqu’aux sites de travail. Les managers réalisent habituellement cette mission manuellement, mais face à la forte augmentation des demandes et du nombre d’agents potentiels, ils sont de plus en plus confrontés à des difficultés d’optimisation, nécessitant d’avoir recours à des méthodes plus sophistiquées. 

mer, 03/14/2018 - 15:22

CARTHER

Nanomatériaux à base de carbone pour l'application théranostique
  • NANOMATERIAUX DE CARBONE
  • ,
  • BIO IMAGERIE MULTI MODALE
  • ,
  • THERAPIE DE CANCER
Responsable INSA : Vladimir LYSENKO
Coordinateur : INSA LYON - INL
Financement : COMMISSION EUROPEENE
Montant global du projet : 891000€
Dates projet : Janvier, 2016 - Décembre, 2019
Contact : vladimir.lysenko@insa-lyon.fr

Résumé non confidentiel :
Notre projet vise à mener une étude interdisciplinaire systématique des nanomatériaux à base de carbone, tels que: les nanoparticules de fluoroxyde de carbone, nanotubes de carbone, graphène et nanodiamants pour une application théranostique avancée. Leur efficacité d'incorporation et localisation spécifique dans des cellules biologiques en fonction de la chimie de surface seront étudiés en détail. Due aux propriétés physico-chimiques extrêmement riches du carbone, ce type de nanomatériaux sera utilisé comme agents de contraste en bio-imagerie multimodale. En effet, en plus de leurs propriétés luminescentes remarquables, deux approches originales de bio-imagerie basées sur des effets électriques et acoustiques photo-induits seront développées dans le cadre de ce projet. De plus, la photo-excitation utilisée à des fins de bio-imagerie sera simultanément appliquée pour le traitement des cellules et des tissus cancéreux contenant les nanomatériaux de carbone. Des expériences de recherche fortement complémentaires permettront une étude scientifique approfondie du potentiel théranostique des nanomatériaux de carbone. Enfin, la participation active de la société Ray Technique Ltd au consortium du projet permettra de bâtir des stratégies de valorisation des résultats originaux obtenus par les partenaires.

https://www.carther.eu/
 

mer, 03/07/2018 - 08:35

CPER FLI2

Imagerie par Résonance Magnétique préclinique à champ magnétique élevé de 11.7T
Responsable INSA : Olivier BEUF
Coordinateur : INSA LYON - CREATIS
Partenaires : France Life Imaging
Financement : REGION AURA, CNRS, DRRT
Montant global du projet : 2500000€
Dates projet : Mai, 2015 - Septembre, 2022
Contact : olivier.beuf@insa-lyon.fr

Projet CPER FLI2 financé par la Région Aura - CNRS - DRRT : L'IRM à très haut champ magnétique pour la santé et la bio-ingénierie

https://www.creatis.insa-lyon.fr/site7/fr

 

mar, 03/06/2018 - 14:00

GREENSHIELD

Contrôle Robotisé sans Pesticides des Pestes de l'Agriculture
Responsable INSA : Arnaud LELEVE
Coordinateur : INSA LYON - AMPERE
Financement : ANR
Montant global du projet : 558000€
Dates projet : Octobre, 2017 - Mars, 2021
Contact : arnaud.leleve@insa-lyon.fr

Vers une agriculture plus saine

http://www.anr-greenshield.fr/

mer, 02/28/2018 - 07:18

ANR METASMART

Modèles continus enrichis pour les métamatériaux comme pièges d'ondes
  • METAMATERIAUX
  • ,
  • MILIEUX CONTINUS ENRICHIS
Responsable INSA : Angela MADEO
Coordinateur : INSA LYON - GEOMAS
Partenaires : Ecole Centrale Lyon
Financement : ANR
Montant global du projet : 287000€
Dates projet : Octobre, 2017 - Septembre, 2021
Contact : angela.madeo@insa-lyon.fr

ANR JCJC - METASMART : dans l'intimité de la matière

Les théories des milieux continus enrichis sont aujourd'hui couramment utilisées pour modéliser les manifestations macroscopiques des microstructures sur le comportement global de certains matériaux hétérogènes tels que les renforts fibreux de composites, le béton etc. D'autre part, l'emploi de ces théories pour décrire le comportement mécanique des métamatériaux qui empêchent la propagation d’ondes élastiques n’est pas envisagé à cause de l'utilisation courante de modèles qui partent de la description très détaillée des microstructures. Nous proposons d'utiliser une généralisation du modèle micromorphique relaxé pour la modélisation, dans un cadre macroscopique, du comportement de ces métamatériaux. Les paramètres du modèle micromorphique seront calibrés sur des essais 'in silico' et sur des essais expérimentaux. Cette approche de modélisation/simulation/experimentation permettra la conception de metastructures morphologiquement complexes capables de bloquer les ondes mécaniques.

mar, 02/27/2018 - 10:21

GREEN

Comprendre les mécanismes de régulation et la fonction des gènes de la réponse immunitaire de l'hôte pour perturber la symbiose et le contrôle des endosymbiotes chez les insectes nuisibles
  • SYMBIOSE
  • ,
  • INSECTE
Responsable INSA : Abdelaziz HEDDI
Coordinateur : INSA LYON - BF2I
Financement : ANR
Montant global du projet : 529000€
Dates projet : Novembre, 2017 - Mars, 2022
Contact : abdelaziz.heddi@insa-lyon.fr

Lutter contre les insectes nuisibles en perturbant leur relation avec leur partenaire bactérien.

 

La plupart des insectes nuisibles exploitant des milieux nutritionnellement déséquilibrés vivent en association symbiotique avec des bactéries intracellulaires (endosymbiotes) qui complètent leur alimentation, améliorant ainsi leurs pouvoirs adaptatif et invasif. Ces bactéries, transmises maternellement, sont confinées dans les cellules germinales femelles et les bactériocytes, des cellules spécialisées de l’hôte permettant d’isoler les endosymbiotes de la réponse immunitaire de l’hôte. Ces interactions sont dites obligatoires puisqu’aucun des deux partenaires symbiotiques ne peut survivre sans la présence de l’autre. L’étude des mécanismes par lesquels les insectes maintiennent et contrôlent les bactéries symbiotiques qu’ils hébergent pourra permettre l’identification de nouvelles cibles spécifiques de l'interaction hôte-symbiote.
En étudiant l'association endosymbiotique entre le charançon des céréales Sitophilus oryzae et la bactérie à Gram négative Sodalis pierantonius, nous avons observé que les gènes de la réponse immunitaire présentent une expression modulée dans les bactériocytes, avec notamment une régulation négative de la plupart des effecteurs immunitaires. Nous avons également révélé une dynamique complexe et contrastée du nombre d’endosymbiotes au cours du développement de l’insecte. Cette charge endosymbiotique est contrôlée et ajustée aux besoins physiologiques et développementaux de l’hôte via l'expression spécifique de certains gènes de l’immunité ainsi qu’au travers de processus d’apoptose et d'autophagie. Ce projet vise à identifier les principaux mécanismes impliqués dans l’homéostasie bactériocytaire et la régulation de la dynamique endosymbiotique. Nous décrypterons les bases moléculaires des interactions hôtes-symbiotes aux différentes phases critiques du développement de l'hôte en utilisant la technologie de « dual-RNA-seq ». Cette nouvelle approche transcriptomique permet d’étudier l’expression génique de l’ensemble des partenaires d’une association symbiotique simultanément et ainsi de mettre en évidence le dialogue moléculaire qui s’opère entre l’hôte et le symbiote. Afin de caractériser plus finement la façon dont la réponse immunitaire a évolué pour n’exprimer qu’un nombre limité d’effecteurs au sein des bactériocytes, nous chercherons à identifier les éléments cis-régulateurs, les ARN non-codants ainsi que les facteurs de transcriptions associés à l’immunomodulation bactériocytaire. Enfin, nous analyserons la fonction de certains gènes candidats en lien avec l’homéostasie bactériocytaire et la dynamique endosymbiotique durant le développement de l’insecte, en associant des outils complémentaires de génomique fonctionnelle, notamment la localisation in situ des transcrits et des protéines, l’inactivation de gènes par ARN interférence et l'analyse structure-fonction de protéines candidates.
En combinant des techniques de pointe en biologie et en bioinformatique, nous décrypterons le dialogue moléculaire qui s’opère entre l’hôte et les bactéries endosymbiotiques qu’il héberge. Nous identifierons les gènes clés impliqués dans l’homéostasie bactériocytaire et la dynamique endosymbiotique ainsi que leur régulation. Les connaissances acquises au cours de ce projet seront utilisées pour proposer de nouvelles stratégies de lutte contre les charançons et autres insectes ravageurs majeurs.

 

Pages