VIE DU CAMPUS

15 nov
15/nov/2016

VIE DU CAMPUS

Antoine Durand : « Lorsque j’étais jeune, j’ai manqué d’exemples autour de moi »

Ingénieur INSA Lyon diplômé du département Génie Civil Urbanisme en 2014, Antoine Durand s’est essayé à l’écriture d’un livre. Il est publié aujourd’hui et revient sur son expérience de vie, lui qui est atteint de myopathie, avec « des projets plein la tête ».

Votre livre vient d’être publié. Comment cette aventure littéraire a commencé ?
Je venais de finir mes études et j’avais du temps. J’avais envie de faire un projet pour aider d’autres gens dans ma situation et je décide de créer mon blog "depasser-son-handicap". Un an plus tard, une maison d’édition, Carnets Nord, me contacte et me propose d’écrire un livre. Ils avaient aimé l’état d’esprit positif de mon blog et apprécié mes messages.

Combien de temps vous a pris ce travail d’écriture ?
1 an et demi. C’était très intéressant et je suis très content de l’avoir fait. Ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir mener ce genre de projet.

L’objectif est pour moi d’aider un maximum de personnes handicapées (et pas seulement) à partir de mon expérience personnelle.

Il s’agit d’un récit autobiographique où j’explique comment j’ai dépassé mon handicap pour parvenir au diplôme d’ingénieur et à l’emploi que j’exerce aujourd’hui.

Je veux montrer à travers ce livre que l’on peut toujours trouver des solutions face aux obstacles, que l’on peut tout à fait réussir même avec un handicap lourd et évolution, que l’on peut trouver son bonheur même face à d’importantes difficultés.

Lorsque j’étais plus jeune, j’ai manqué d’exemples autour de moi, je ne savais vraiment pas ce qu’il était possible pour moi sans référence ni modèle sur lequel me baser. Tout a changé lorsque j’ai rencontré un myopathe de Duchenne qui était devenu chercheur en génétique après de brillantes études.

C’est aussi dans cette optique que j’ai écrit ce livre, afin de combler ce besoin auprès des personnes handicapées, de leur permettre à leur tour de croire en leurs capacités.

Pourquoi avoir choisi l’INSA Lyon pour vos études d’ingénieur ?
J’ai longtemps hésité entre une classe prépa et l’INSA Lyon, et j’ai finalement choisi l’INSA pour sa bonne réputation d’abord, et pour l’aspect pratique : l’école savait accompagner des personnes en situation de handicap et tout était centralisé sur le campus. Je suis en plus villeurbannais, mon père avait fait l’INSA et mon frère y étudie actuellement.

Pourquoi avoir choisi le département Génie Civil et Urbanisme ?
J’ai toujours adoré la construction, j’ai grandi en ville, je suis passionné par la ville et depuis que je suis enfant, je sais que je travaillerai dans ce domaine. Une fois diplômé, j’ai mis quelques mois à trouver ma première mission, et c’est la société dans laquelle j’avais fait mon stage de fin d’études qui me l’a proposée.

Depuis mi-2015, je suis chargé d’opérations immobilières chez Batigère, bailleur social, et j’y suis très bien. Je gère des projets immobiliers depuis l’achat du terrain jusqu’à la livraison du projet et j’ai la chance de pouvoir voir ces réalisations puisqu’elles se font à Lyon.

Antoine Durand, « Je m’appelle Antoine et j’ai des projets plein la tête », aux éditions Carnet Nord.