FORMATION

16 nov
16/nov/2017

FORMATION

"Nous ne sommes que 100 à avoir décroché cette certification"

Philippe Vienne en 5e année au département Télécommunications, Services et Usages, est le premier élève-ingénieur de l’INSA Lyon à décrocher la
« certification Docker ». Membre actif du Bureau des Élèves (BdE) depuis 5 ans et élu étudiant pendant 3 ans, il a toujours mis ses compétences au profit de la vie associative de l’INSA. Entretien.

Vous venez de participer à la DockerCon au Danemark, de quoi s’agit-il ?
La société Docker organise régulièrement 4 jours de conférences dans le monde entier. Le mois dernier, la DockerCon se déroulait du 16 au 19 octobre à Copenhague. Soutenu par mon Directeur de département, j’ai sauté sur l’occasion pour y aller !

Hall de la DockerCon avec la baleine emblématique de Docker
Hall de la DockerCon avec la baleine emblématique de Docker

Qu’est-ce que Docker ?
Docker est une entreprise qui a développé une solution révolutionnaire qui permet de mutualiser plusieurs serveurs en même temps en « conteneurisant » ou en cloisonnant les données. Docker s’adresse aux développeurs, aux administrateurs de systèmes informatiques, aux techniciens de maintenance et toutes les Directions des Systèmes d’Information (DSI) des entreprises. 

Lorsque l’on utilise plusieurs programmes en même temps sur un ordinateur, ils peuvent parfois se « marcher sur les pieds » et il faut mettre des limites. Avant Docker, il y avait des solutions de virtualisation des données qui consistaient à simuler un ordinateur dans l’ordinateur. Docker a supprimé la couche de virtualisation en n’utilisant qu’un seul système sur lequel chaque exécution de programme est cloisonnée. Les fonctionnalités restent les mêmes, mais l’utilisation des ressources est bien moindre et le gain de temps est énorme ! Aujourd’hui on peut déployer une application en une journée alors qu’avant, cela prenait 1 à 2 semaines !

Pourquoi être allé à cette DockerCon ?
Dès ma première année à l'INSA, je me suis occupé de la gestion informatique du BdE et ce travail de terrain m’a permis de me former à beaucoup de technologies. Je gère 3 serveurs aujourd’hui et j’ai toujours envie d’en savoir plus sur le sujet. Je fais partie du groupe local des utilisateurs de Docker à Lyon avec qui j’échange régulièrement lors d’afterworks, qu’ils appellent « Meetups ». Je conseille d’ailleurs à tous les élèves-ingénieurs de participer à ces groupes locaux qui permettent d’être au contact de professionnels qui, au-delà de nos cours, ont une approche de l’informatique plus communautaire et plus terrain ! 

Vous avez obtenu la certification Docker, qu’est-ce que cela vous apporte ?
Je suis parti à la conférence sans avoir l’idée de passer la certification. La veille de l’examen, un ami présent sur place m’a convaincu de participer. Avoir cette certification permet de confirmer la compétence « Docker » auprès des recruteurs. C’est très valorisant, d’autant plus que nous ne sommes que 100 dans le Monde à
l’avoir décrochée ! Aujourd’hui, j’ai postulé pour un stage en entreprise en mettant en avant ma certification. Pour mon entretien, j’ai rencontré leur CTO (Chief Technicology Officer) et leur développeur qui m’ont confié avoir passé l’examen en même temps que moi, mais ne pas l’avoir réussi… 

Diplôme de certification Docker // Le prestigieux Wall of Fame des « fluent Docker ».
Edition octobre 2017

Que retenez-vous de cette expérience ?
J’ai beaucoup appris ! Techniquement, j’ai découvert leur nouvelle application MTA (Modernize Traditional Applications) lancée à cette occasion. Humainement, j’ai rencontré des professionnels des 4 coins du monde, comme par exemple une développeuse Microsoft d’Inde et un développeur japonais de l’entreprise de télécommunications NTT. J’ai même rencontré les développeurs d’applications que j’utilise au quotidien ! Nos échanges étaient très intéressants parce qu’on était tous réunis autour d’une même passion.