INSA LYON

19 mar
19/mar/2020

INSA LYON

L’INSA Lyon récompensé pour un campus plus responsable

Dans la famille des lauréats des Campus Responsables, bienvenue à l’INSA Lyon. À l’occasion de la 6e édition des Trophées des Campus Responsables qui récompensent chaque année les établissement d’enseignement supérieur ayant mis en œuvre des projets de développement durable innovants, l’INSA Lyon s’est vu remettre un trophée pour deux de ses projets inspirants : des restaurants durables et une gestion des eaux pluviales plus « verte ». Une récompense adressée à toute la communauté INSA Lyon embarquée depuis plusieurs années dans une transition écologique globale, et porteuse de sens. Explications.

Fruit d’une dynamique collective, la récompense des Trophées des Campus Durables fait écho à une démarche développement durable dans laquelle est engagé l’établissement. « Le fait de concourir à cette compétition entre en résonnance avec notre démarche et l’obtention du label Développement Durable & Responsabilité Sociétale (DD&RS) que nous avons obtenu l’année dernière et pour quatre années. Cela témoigne d’une dynamique enthousiasmante et porteuse de sens pour une grande diversité d’acteurs, personnels et étudiants. Notre campus qui s’avère être un formidable terrain d’expérimentation pédagogique et scientifique au service de la qualité de vie et de travail. D’ailleurs, nous sommes le seul établissement de la compétition à avoir été récompensé pour les deux projets présentés : ses restaurants écoresponsables et sa gestion durable des eaux pluviales ! », explique Mathieu Bouyer, responsable de la cellule DD&RS.

Des restaurants écoresponsables
Sur le campus de l’INSA Lyon, sept points de restaurations distribuant près de 4500 repas par jours ont été repensés par les étudiants dans le cadre du projet POLEn. « Grâce au travail des étudiants de 3e année de Génie Énergétique et Environnement et l’engagement pédagogique des enseignants, nous avons travaillé successivement sur l’approvisionnement responsable des denrées (saisonnalité, circuit-courts, agriculture raisonnée), la qualité de l’assiette et son coût carbone ainsi que sur la sensibilisation des usagers à la lutte contre le gâchis alimentaire et la réduction des déchets. Une éco-ligne proposant des repas végétariens et des menus bas-carbone a été expérimentée puis intégrée durablement dans le service. Toutes ces actions ont permis d’améliorer la qualité environnementale du fonctionnement des restaurants tout en proposant une alimentation plus qualitative et plus saine », indique Carole Brunie, directrice vie de campus à l’INSA Lyon.

Une gestion des eaux pluviales plus intégrée
La gestion des eaux pluviales urbaines est un enjeu fort de la ville de demain dans un contexte de raréfaction de la ressource. Les expérimentations « grandeurs natures » coordonnées par le laboratoire DEEP (Déchets Eaux Environnement Pollutions) se sont progressivement intégrées dans les aménagements paysagers du campus portés par le Service Inter-Universitaire du Domaine de la Doua : bassins, noues et tranchés d’infiltration, rivière sèche, jardin de pluies, parkings poreux, chaussées stockantes…. Tous ces dispositifs extensifs qui « infiltrent l’eau là où elle tombe » permettent de mesurer le flux d’eau et l’abattement des polluants par le sol. Ils ont démontré qu’ils étaient plus efficaces que les dispositifs conventionnels (réseaux unitaires, stations d’épuration). Ils participent aussi à la création d’îlots de fraîcheur urbain et au développement de la biodiversité en ville qui joue un rôle complémentaire d’évapotranspiration et de filtration des polluants atmosphériques.
 « Cela fait plus de 30 ans que nous travaillons en collaboration avec la métropole de Lyon sur ces problématiques. Le campus est devenu une vitrine technologique du savoir-faire scientifique local et un outil très important des dispositifs de recherche du GRAIE (Groupe de Recherche, d’Animation technique et d’Information sur l’Eau) qui rassemble collectivités, entreprises et organismes de recherche. Ce démonstrateur à l’échelle d’un éco-campus urbain est une source d’inspiration pour penser et construire la ville de demain », explique Sylvie Barraud, directrice du départent GCU et enseignante-chercheure au laboratoire DEEP.

Un trophée qui donne envie de continuer à agir
Face au succès de la candidature de l’INSA Lyon aux Trophées des Campus Durables, Nicolas Gaillard, directeur-adjoint délégué au Développement Durable et Patrimoine de l’établissement appelle les troupes engagées sur cette lancée à continuer leurs démarches. « Plusieurs projets collaboratifs sont encore à venir !
La logique de mise en situation de la formation et de la recherche appliquées aux enjeux DD&RS du campus est une recette gagnante de la stratégie de l’établissement : les étudiants se forment in situ à la conduite du changement, la recherche donne de la lisibilité à son savoir-faire, la qualité de vie des usagers du campus se retrouve améliorée.  Ce trophée est une belle façon de nous conforter dans l’idée que nous sommes sur une voie prometteuse depuis quelques années. Il nous faut continuer ensemble sur cette lancée ! », conclut Nicolas Gaillard.