FORMATION

17 nov
17/nov/2016

FORMATION

Une INSA à la COP 22 !

Chaimaa Elmkadmi, élève-ingénieure en 5e année au Département Génie Energétique et Environnement de l’INSA Lyon, s’est envolée pour le Maroc dans le cadre d’un événement inscrit dans la COP 22, la plus grande conférence mondiale sur les changements climatiques.

Chaimaa Elmkadmi est actuellement à Marrakech pour participer à la conférence "International Renewable and Sustainable Energy Conference IRSEC 2016". Organisée à l'occasion de la COP 22, en partenariat avec l’IEEE  (Institute of Electrical and Electronics Engineers), cette conférence rassemble des scientifiques de renommée internationale pour discuter des avancées technologiques et innovation dans le domaine des énergies renouvelables.

« Je participe à cet événement avec un article scientifique que j'ai rédigé à l'issue de mon stage d'initiation à la recherche à Singapour dans le laboratoire Solar Energy Research Institute of Singapore (SERIS) à l’université de Singapour, NUS. Durant cette conférence, je vais assister aux présentations des travaux de différents chercheurs et doctorants, avant de présenter à mon tour mon travail de recherche concernant "l'optimisation de système solaire thermique pour applications industrielles à basse température " »

explique la jeune élève-ingénieure. Une intervention scientifique rendue possible grâce à sa formation en GEn. En effet, en fin de 4e année, les étudiants du département GEn de l’INSA Lyon ont l’opportunité de découvrir la recherche via un stage d’initiation de 5 mois qu’ils effectuent le plus souvent aux Etats-Unis, au Canada ou encore en Australie. Chaimaa, elle, a choisi Singapour, et son implication au sein d’un laboratoire lui vaut aujourd’hui sa participation à la COP 22.

« C’est assez emblématique de voir une de nos étudiantes prendre part à ce grand sommet mondial qu’est la COP 22. Nous sommes très attachés à ce stage d’initiation qui permet de développer les compétences d’autonomie et d’initiative tout en étant une excellente opportunité de découvrir le monde de la recherche sans pour autant devenir chercheur une fois diplômé »

souligne Frédéric Lefèvre, directeur du département GEn de l’INSA Lyon. Un sentiment partagé par Chaimaa, ravie d’avoir élargi ses horizons.

« Le stage d'initiation à la recherche m'a permis de découvrir l'environnement de la recherche et ses méthodes. De plus, il m'a offert cette opportunité d'immersion dans le monde de la recherche à travers ma participation à des colloques de chercheurs dans les énergies et la rédaction d'un article scientifique qui sera publié »

conclut Chaimaa Elmkadmi.