FORMATION

14 mar
14/mar/2017

FORMATION

Ingénieur, architecte : ça balance pas mal !

Etre à la fois ingénieur et architecte sans faire de concession sur sa formation, c’est possible. L’INSA Lyon et l’ENSA Lyon l’ont compris depuis longtemps et offrent un double cursus trépidant mais très enrichissant. Entretien avec Solène Chalvet, en 5e année au département Génie Civil et Urbanisme de l’INSA Lyon et en 3e année à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon.

Ingénieure architecte ou architecte ingénieure ?
C’est difficile à dire ! Les deux, l’idée est de ne pas faire la distinction, mais il y a souvent avec une dominante déterminée par la formation principale. Moi, j’ai commencé mon parcours par un DUT Génie Civil avec l’INSA en ligne de mire, je voulais absolument intégrer cette école pour suivre le double cursus avec l’ENSA Lyon. J’ai été admise en 3e année et je serai diplômée dans quelques mois. Alors pour l’instant, je me sens plus INSA et ingénieure, et à la fin de mes études, j’espère que je me sentirais les 2 !

Une fois diplômée de l’INSA Lyon, comment va se poursuivre votre formation ?
Avant de finir l’INSA, je vais d’abord partir deux mois en Norvège pour faire mon projet de recherche de fin d’études. Je vais travailler là-bas sur les toitures végétalisées, jusqu’au mois de juin. Là, j’aurai fini l’INSA, mais il me restera deux ans d’études avec l’ENSA Lyon. Je vais donc partir un an en Autriche pour faire mon Master 1, dans une école d’architecture partenaire de la mienne, et je reviendrai faire mon Master 2 à l’ENSA Lyon. J’ai hâte de bouger et de pouvoir me consacrer plus qu’à une seule formation à la fois !

N’est-pas difficile de mener de front les deux parcours ?
Ce n’est pas simple, c’est sûr ! Ce sont deux rythmes différents, déséquilibrés même, deux manières de penser, de s’organiser… À l’INSA, on est rythmé par les TD, les partiels tandis qu’à l’ENSAL on mène des projets sur plusieurs mois…

Quels sont les points forts de ce double diplôme ?
C’est hyper complet ! On développe une sorte de bipolarité parce qu’on comprend l’ingénieur qui va chercher la solution la plus simple pour construire, et l’architecte qui cherche à défendre ses idées. Parfois, on ne va pas arriver à trouver le lien entre les deux langages, c’est très frustrant mais c’est cela qui est intéressant. Et puis ce sera comme cela dans la vie professionnelle, il faudra satisfaire tout le monde !

Et les points négatifs ?
C’est difficile de se projeter après les études. Avec mes collègues de promo, on n’arrive pas à se projeter dans des métiers classiques. On sait qu’on trouvera du travail sans trop de difficultés et on se rend compte que cela nous rend exigeant.

L’expo ST’ART dans les blocks
L’association GAIA du double cursus Architecte-Ingénieur qui représente quatre grandes écoles de l’Université de Lyon : INSA Lyon, ENSA Lyon, ENTPE et Ecole Centrale a répondu à la sollicitation de la Maison des Etudiants. 12 Roll up (1m/2m) présentant 11 projets et parcours étudiants vont être exposés dans 10 lieux de vie étudiante et à la Métropole.
« GAIA a aussi réalisé une vidéo de 15 minutes avec des témoignages d’étudiants actuellement en double cursus, et c’est une vidéo sincère de notre ressenti sur la formation. On parle de tout mais ce qu’il faut retenir, c’est que ces parcours sont passionnants et que les étudiants ne regrettent pas leur choix » indique Solène Chalvet.




Exposition sur le campus de l’INSA Lyon : du lundi 20 mars au vendredi 31 mars, à la Bibliothèque Marie Curie.

 

Le concept ST’ART (student’art)
« Les étudiants s’exposent aux étudiants »

En 2014, dans le cadre du Schéma de développement universitaire avec le Grand Lyon Métropole et l’Université de Lyon, et au titre du volet « vie étudiante », un groupe de travail s’est constitué sur la thématique « culture » et est animé par la responsable de l’Unité Vie Etudiante de la Métropole. Virginie Spinelli, responsable du service culturel de l’INSA Lyon, a fait le lien avec l’association GAIA. « L’idée est de mettre en avant une formation artistique ou culturelle proposée par les établissements de l’Université de Lyon, qui ouvre le territoire aux étudiants. La thématique cette année portait sur l’architecture et j’ai proposé de faire connaître le double cursus ingénieur-architecte, une combinaison atypique » complète Virginie Spinelli.