FORMATION

31 mai
31/mai/2018

FORMATION

Bâtiment du futur : 4 INSA lauréats du challenge The Trail by Vinci Construction

Comment imaginer le futur de la ville ? Que faire des infrastructures en sous-sol rendues obsolètes par les nouvelles mobilités ? Quels nouveaux services pourraient être offerts dans la ville de demain ? Afin de faire face aux enjeux d’un monde en pleine mutation, le secteur de la construction doit impérativement s’organiser. En proposant le projet « Upside Down », quatre étudiants en Génie Civil Urbanisme (GCU) à l’INSA Lyon ont conquis le jury du challenge international « The Trail » by Vinci. Une belle victoire pour Lili, Jean-Pascal, Camille et Susie.

« Ce fut une expérience très enrichissante à tous points de vue. Expérimenter le travail en équipe pluridisciplinaire a réellement été profitable et nous a permis à chacun d’approfondir nos réflexions sur notre rôle de l’ingénieur pour le monde de demain. Travailler sous pression nous a également permis d’évoluer et grandir, de découvrir nos limites propres et confirmer nos intentions sur nos vies professionnelles futures. L’expérience a été humaine avant tout ; penser au-delà de l’enseignement théorique et rencontrer des gens du monde entier nous a fait envisager d’autres modes de pensée. Nous sommes très fiers de notre réussite et sommes impatients de la visite à l’étranger d’un projet d’envergure mené par Vinci ! »

« Upside Down » se base sur la réutilisation de l’énergie captée par les bâtiments tout au long de la journée au moyen de réseaux de tuyaux fins, alimentés par de l’eau. Ainsi réchauffée par rayonnement solaire, l’eau chaude permet de produire de la chaleur ou de la lumière grâce à l’effet Seebeck. Cette énergie produite de façon durable est ensuite utilisée pour le développement de fermes urbaines éclairées, en sous-sol. 
La solution des quatre étudiants INSA répond à des objectifs écologiques importants, puisqu’elle permet l’amélioration des performances thermiques des bâtiments. Elle présente également des avantages économiques en fournissant une énergie gratuite et d’origine renouvelable. Le projet favorise aussi une économie locale, grâce aux productions réalisées dans les fermes urbaines destinées à approvisionner les commerces et les lieux de restauration collective de proximité. 

« La collaboration avec Pauline Grougnet, David Richard et Paola Mugnier, de Vinci, nous a permis de cerner nos limites et de stimuler les capacités de chacun à co-construire et à s’investir dans le projet. Leurs regards extérieurs ont fait grandir le projet et nous ont éclairés sur les points faibles et surtout le potentiel de « Upside Down ». En profitant de leur expertise en façade et en agriculture urbaine, nous avons validé les mesures grâce à des avis professionnels ancrés dans les réalités du secteur. » 

The Trail by Vinci est un challenge qui questionne le secteur de la construction face aux enjeux de demain, mais qui a également amené les étudiants à s’interroger sur leurs rôles d’ingénieurs à jouer dans ce futur proche. 

« Nous avons beaucoup apprécié de travailler sur ces thématiques. Nous pensons que l’ingénieur de demain devra absolument être attentif et ouvert à son environnement ; il doit entretenir son ouverture d’esprit, partager ses idées et travailler en équipe. Sensibilisé et visionnaire face aux défis environnementaux, sociétaux et économiques, l’ingénieur d’aujourd’hui pour demain sait trouver des solutions progressives et adaptables à ce monde en perpétuel mouvement. La capacité d’adaptation est une qualité indispensable, en particulier dans le domaine de la construction où les exigences sont de plus en plus importantes et obligent à de nouvelles façons de procéder. Cela va au-delà du rôle de technicien auquel on peut encore parfois restreindre l’ingénieur. Nous aimons ce genre de challenge qui, en complétant notre formation, nous prépare à être l’ingénieur pour demain. » 

© photos Vinci Construction Remy Bloome - JOH

Double victoire pour Camille Claudon et Lili Pieczonka
Décidément concernées par les enjeux environnementaux posés par le monde de demain, ces deux élèves ingénieures ont également remporté le premier prix de l’INVOLVE challenge France 2017 proposé par le groupe Volvo. En deux jours et en équipe, elles ont imaginé « Water Lily », une solution de transport aquatique en libre-service innovante et durable permettant de se déplacer sur les fleuves et rivières, loin de l’agitation des transports urbains.
 
« Au-delà d’avoir défendu des projets auxquels nous croyons, avec la victoire de ces deux challenges, nous avons montré que les insaliens peuvent avoir de très bonnes idées, savent les présenter et les mettre en valeur. Nous avons aussi prouvé qu’à notre échelle, nous pouvons faire changer un peu les choses. »

Investies dans la vie du département GCU, Camille et Lily travaillent également à la création d’une association de rencontre et de partage entre étudiants en génie civil partout dans le monde, la IACES (International Association of Civil Engineering Students).