FORMATION

19 déc
19/déc/2018

FORMATION

Programme Jeunes Ambassadeurs : un tremplin pour les étudiants

Cette année à l’INSA Lyon, trois élèves-ingénieurs sont devenus Jeunes Ambassadeurs et ont intégré un réseau de pointe pour les relations internationales des entreprises de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.
Rencontre avec deux d’entre eux : Jeffrey Etaghara en 5e année de Génie Électrique, et Tu Quynh Nguyen en 4e année de Biosciences.

Comment avez-vous découvert le programme Jeunes Ambassadeurs ?
Jeffrey Etaghara : J’ai intégré l’INSA Lyon en 2017 dans le cadre d’un double diplôme avec mon école au Maroc, l’École Nationale des Sciences Appliquées d'El-Jadida. Au début de l’année 2018, j’ai découvert sur le site internet INSA Carrières une annonce de l’association Jeunes Ambassadeurs qui a attisé ma curiosité. J’étais enjoué de pouvoir postuler à ce programme, c’est une belle opportunité pour moi de pouvoir déjà m’intégrer dans un monde professionnel en lien avec mes perspectives d'avenir.  
Tu Quynh Nguyen : Dès l’obtention de mon baccalauréat, j’ai voulu partir à l’étranger. Désireuse de choisir un établissement spécialisé en biochimie et en biotechnologie, j’ai découvert l’INSA Lyon depuis le Vietnam, mon pays d’origine. Depuis que je suis à Lyon, je voulais intégrer une association où je pourrais rencontrer des étudiants du monde entier et connaître leur culture. Après quelques recherches et des échanges avec mes amis internationaux, je me suis tournée vers le programme Jeunes Ambassadeurs.

Quelles opportunités vous apportent ce programme ?
J. E. : Appartenir à l’association Jeunes Ambassadeurs m’apporte au quotidien. J’évolue avec Chantal Dagnaud, la fondatrice d’Institutions et Stratégies. C’est un cabinet de conseil spécialisé dans les affaires publiques et l’ingénierie de financements. Cela me permet de maîtriser les enjeux géopolitiques ayant un impact sur le secteur de l’énergie auquel je m’intéresse beaucoup en tant qu’ingénieur. C’est une façon pour moi d’avoir déjà un pied dans le monde de l’entreprise. 
T. Q. N. : Pour ma part, c’est l’opportunité de pouvoir assister à des événements et des visites qui me permettent de découvrir les richesses culturelles et économiques de Lyon. J’ai notamment pu visiter l’entreprise Renault Trucks, pour laquelle j’ai compris le fonctionnement mais également l’organisation des métiers industriels et la réalité du monde professionnel. C’est également une opportunité pour l’INSA de créer ce type de partenariat. En effet, cela accroit l’intégration des étudiants étrangers dans la vie sociale, économique et professionnelle du pays tout en créant un incroyable réseau de Jeunes Ambassadeurs.

Quelles sont les conditions pour pouvoir candidater ?
T. Q. N. : Le processus de candidature est simple. Après avoir envoyé notre dossier avec une lettre de motivation, on reçoit en une semaine une réponse de l’association. L’inscription est entièrement gratuite pour les étudiants. Le processus de sélection est clôturé par une soirée d’intégration dans les Salons de l’Hotel de Ville de Lyon, organisée avec tous les nouveaux ambassadeurs de la région. 
J. E. : Cela nous permet de rencontrer pour la première fois notre coach professionnel. L’objectif est que les parrains nous fassent découvrir la vie à la française. L’équipe de la Direction des Relations avec les Entreprises de l’INSA m’a guidé et épaulé pour que je puisse intégrer le programme dans les meilleures conditions.

Le programme Jeunes Ambassadeurs, né en 1999, compte aujourd’hui presque 2200 ambassadeurs répartis dans 90 pays dans le monde. Créé à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon, il a pour objectif de contribuer au rayonnement de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et des principales villes universitaires qui la compose, au niveau international. Les buts sont multiples : favoriser la création de lien entre les étudiants étrangers et les dirigeants d’entreprises, privilégier les partenariats internationaux et dynamiser le rayonnement des grandes villes universitaires de la Région. Les opportunités ne sont pas uniquement dirigées pour le bien des entreprises. Les étudiants bénéficient eux aussi de perspectives profitables : optimisation de leur cursus, connaissances des activités et de la culture d’entreprises, rencontre avec de nombreux dirigeants, etc.