RECHERCHE

20 oct
20/oct/2016

RECHERCHE

IRIXYS : une « maison sans murs » pour une recherche d’excellence

C’est une superbe aventure qui se raconte avec la naissance d’IRIXYS. Ce nouveau centre international de recherche et d’innovation spécialisé dans les systèmes numériques intelligents est une pépite sur le plan européen, du jamais-vu en matière de recherche collaborative.

« IRIXYS est un centre de recherche sans murs, ce qui en fait son originalité. Nous ne voulions pas d’une UMI (unité mixte internationale), nous souhaitions créer un centre profondément enraciné dans ses différents écosystèmes locaux, français, allemands et italiens. »

Le décor est planté et fait la fierté de Lionel Brunie, co-directeur d’IRIXYS. Cet enseignant-chercheur de l’INSA Lyon déborde d’enthousiasme quand il s’agit de raconter l’aventure qui le lie depuis maintenant 8 ans à l’Allemagne et à l’Italie.

« Nous travaillons ensemble depuis plusieurs années. Notre histoire a commencé avec l’Allemagne et l’Université de Passau. Nous avons été parmi les premiers avec mon collègue Harald Kosch à utiliser un nouvel instrument de coopération à l’époque, le collège doctoral franco-allemand. Nous avons répondu à l’appel d’offres de l’Université franco-allemande en voulant créer une communauté scientifique étroitement liée autour d’une structure partenariale très forte, qui vivrait longtemps. Le collège doctoral MDPS, précurseur du Centre IRIXYS, naît et très vite l’osmose se crée » explique Lionel Brunie.

L’objectif : « bousculer » les pratiques scientifiques de chacun, aller rechercher l’innovation à l’interface des compétences des équipes, faire vivre les idées. Rapidement, les projets se multiplient, les résultats scientifiques tombent et la pertinence d’une telle structure ne fait plus de doutes. Rapidement, le collège doctoral MDPS prend une autre dimension et intègre un nouveau compagnon de route : l’Italie, avec l’Université des Etudes de Milan.

« Nous étions déjà une structure reconnue, considérée comme inédite en termes de recherche collaborative et de gouvernance, lorsque l’INSA Lyon a reçu comme professeur invité l’italien Ernesto Damiani. L’idée d’intégrer l’Italie naquit à ce moment-là, avec l’atout de leur visibilité, de leur expertise dans un certain nombre de domaines qu’on ne couvrait pas bien et bien sûr, de leur réseau, qui agrandirait le nôtre déjà important », précise Lionel Brunie.

La collaboration commence et permettra la création l’année suivante, avec le soutien de l’Université franco-italienne, du premier collège doctoral franco-italien.

« En 2010, le réseau à 3 débute. Nous remportons deux ans plus tard un très important projet européen sur la thématique de la recommandation de ressources culturelles en ligne. Notre réseau s’étend et surtout, il s’enrichit de partenariats avec les entreprises. Nous étions précurseurs. Nous faisons de la recherche pour répondre aux besoins de nos sociétés et ce sont les industriels qui peuvent traduire nos recherches en innovation. Il était donc indispensable de les intégrer dans notre
dispositif » souligne Lionel Brunie.

Pour aller plus loin dans l’intégration, et attirer les étudiants vers la recherche et l’international, le programme « PhD-Track » voit ensuite le jour et est devenu depuis emblématique.

« Créer un tel cursus associant une école d’ingénieurs et une université allemande constituait un vrai défi, compte-tenu des différences de pratiques et de contenus pédagogiques. Mais ces différences sont la richesse et l’intérêt-même d’un tel programme. A l’issue du PhD-Track, un étudiant sort ingénieur diplômé INSA, détenteur d’un master allemand et titulaire d’un double doctorat réalisé en cotutelle franco-allemande ou franco-italienne. 25 étudiants suivent aujourd’hui ce parcours de formation affichant une coloration scientifique et interculturelle forte. Pleinement intégrés aux équipes de recherche d’IRIXYS, en liaison avec nos partenaires industriels, les étudiants du PhD-Track ont ainsi l’opportunité de « mettre les mains dans la pâte » de l’innovation et de la recherche fondamentale », ajoute Lionel Brunie.

À la demande de ses partenaires industriels qui ont besoin de talents dans ce domaine, IRIXYS propose également depuis cette année un parcours de formation continue
de « Data Scientist » coordonné par l’Université de Passau.

Ce partenariat scientifique très dense, couvre aujourd’hui un spectre d’activités très large qui exige de mettre en place des mécanismes de gouvernance stratégique et opérationnelle pérennes. C’est le sens de la fondation du Centre IRIXYS.

« L’histoire d’IRIXYS, c’est un peu celle de la découverte d’une « terre inconnue ». En l’absence de modèle préexistant, il nous a fallu en permanence inventer, défricher, expérimenter. Le processus de création d’IRIXYS constitue, en soi, un véritable projet d’innovation. Le soutien constant de l’INSA, comme de nos partenaires étrangers, fut déterminant pour la réussite de ce projet. La création du Centre IRIXYS n’est cependant pas le terme du chemin. Elle n’en est qu’une étape importante qui nous permet de nous projeter vers l’avenir avec des ambitions et des moyens renforcés. Tout reste à faire, et c’est cela qui est passionnant » conclut Lionel Brunie.


IRIXYS sera inauguré à l’INSA Lyon le 30 novembre 2016 au cours d’une journée organisée sur le thème du Big Data. Un Docteur Honoris Causa sera également remis au Professeur Ernesto Damiani.

Légende photo : Photo du groupe « hors les murs » lors du dernier workshop MDPS à Gargnano en Italie