FORMATION

13 fév
13/fév/2017

FORMATION

France-Mexique : un accord de double-diplôme sur-mesure

Partenaire stratégique de l’INSA Lyon, l’Université Autonome de Nuevo Leon (UANL) vient de relancer un accord de double diplôme permettant notamment aux étudiants insaliens de partir en échange au Mexique en 2e année, et ce dès la rentrée prochaine.

Les discussions entre l’INSA Lyon et l’Université autonome de Nuevo Leon ont abouti à la réouverture d’un cursus de double diplôme entre les deux établissements au début du mois de février 2017.

« Les étudiants mexicains pourront venir ici faire le premier cycle en AMERINSA, retourneront chez eux pour commencer le cycle d’ingénieur et reviendront pour l’achever à l’INSA Lyon. Ils décrocheront au final le diplôme des deux établissements » précise Jean-Pierre de Vaujany, responsable de la section internationale AMERINSA de l’INSA Lyon.

L’accord entre les deux institutions a été signé en ce début du mois de février, à l’occasion de la visite d’une délégation mexicaine à Lyon emmenée par le recteur Rogelio Garza Rivera.

« Cet accord a été favorisé par l’implication d’Antonio Garcia Loera, qui a obtenu son doctorat avec l’INSA Lyon et qui s’occupe aujourd’hui des relations internationales de la faculté d’ingénierie mécanique et électricité de l’UANL (FIME). C’est lui qui a piloté le projet » précise Haridian Melgar Perez, chargée de projets Amérique Latine pour la Direction des Relations Internationales de l’INSA Lyon.

Particularité de ce double-diplôme : le modèle AMERINSA, qui inspire les mexicains et s’exporte au-delà de l’INSA Lyon.

« Les échanges ont permis la création au Mexique à Monterrey d’une filière internationale (EuroFIME) fortement inspirée du modèle AMERINSA, qui a d’ailleurs fêté ses quinze ans en 2015. Des professeurs mexicains de maths et de physique sont venus voir comment la formation se tenait à l’INSA et vice-versa. L’avantage pour nous sera d’accueillir des étudiants mexicains mieux préparés à l’échange parce qu’en Amérique Latine, les niveaux sont très fluctuants selon les lycées. Dans ce cadre, la bonne qualité du niveau de base est garantie avant d’entamer le cycle d’ingénieur » ajoute Jean-Pierre de Vaujany.

Conséquence positive de cet accord : le Mexique s’ajoute au Brésil comme destinations d’échanges pour les élèves-ingénieurs en 2e année d’AMERINSA.

En 2016-2017, 28 étudiants mexicains poursuivent leurs études à l’INSA Lyon en cycle d’ingénieur, la plupart grâce au programme MEXFITEC (MEXique France Ingénieurs TEChnologie).

Informations complémentaires