RECHERCHE

19 oct
19/oct/2017

RECHERCHE

Enjeux sociétaux : l’INSA Lyon poursuit son avancée en matière de recherche

Deux journées recherche sont programmées pour la fin de l’année à l’INSA Lyon. En lumière, les enjeux « Energie pour un développement durable » et « Environnement : Milieux Naturels, Industriels et Urbains ».
Entretien croisés avec Marc Clausse et Nicolas Rivière, les référents de ces enjeux à l’INSA Lyon.

La Recherche à l’INSA Lyon a été structurée autour de 5 enjeux sociétaux. Quelles sont les avancées sur vos enjeux respectifs ?

Marc Clausse (Energie) :

Cette structuration apparaît pertinente dans nos relations avec les industriels car elle permet d’avoir un langage commun. La présentation de nos activités à travers les grandes thématiques de recherche permet de dépasser l’échelle du laboratoire. Ainsi, 15 laboratoires dans lesquels l’INSA est partie prenante, émargent à l’enjeu énergie, couvrant les matériaux, les TICE, et les systèmes énergétiques.

Nous avons commencé à travailler sur les appels à projets européens pour 2019 avec les correspondants de chaque laboratoire pour l’enjeu Energie et la cellule Europe d’INSAVALOR. Il s’agit d’identifier les projets sur lesquels l’INSA peut se positionner au regard des moyens présents avec une vision transversale pour fédérer les équipes de différents laboratoires. 

Nous souhaitons aussi structurer les travaux sur des domaines en émergence, comme l’énergie SMART. Dans ce domaine par exemple, l’INSA dispose des compétences pour répondre aux problématiques de pilotage intelligent des réseaux et systèmes intégrant une grande part d’énergie renouvelable. Notre action vise à créer des synergies entre eux. 

Nicolas Rivière (Environnement) :

L’enjeu environnement recouvre des thématiques très diverses, à des échelles différentes, des petits objets qui nous entourent jusqu’au bassin versant d’un fleuve. Le fil conducteur, c’est le problème du changement global. L'état des lieux que nous avons réalisé permet déjà aux chercheurs de différents laboratoires de mieux connaître leurs activités et compétences respectives. Cela permet de renforcer les collaborations entre équipes de recherche qui existent déjà sur certaines thématiques et de commencer à se positionner ensemble sur les appels d’offre de tous niveaux.  

Quelles sont vos thématiques de réflexion actuelle ?

Marc Clausse (Energie) :

Un travail de réflexion auprès des laboratoires de l’INSA nous a permis d’identifier 5 thèmes transversaux pour l’enjeu Energie pour un développement durable :

  • Production efficace de chaleur et d’électricité, qui porte sur l’amélioration de l’efficacité énergétique des systèmes de production de chaleur et d’électricité à partir de sources renouvelables, fossiles et nucléaires. 
  • Solaire et photovoltaïque, qui couvre toutes les échelles, de la petite cellule à l'intégration d’un système sur un bâtiment.
  • Energie en réseau, qui concerne tant la conception que la gestion des réseaux d’énergie électrique, gaz ou chaleur, ainsi que leurs interactions.
  • Fiabilité, risques, évaluation multi-critères, qui regroupe les actions portant sur le développement d’outils et de méthodes pour garantir l’intégrité des systèmes énergétiques mais aussi pour évaluer la pertinence de leur déploiement par rapport à un contexte donné. 
  • Micro-énergies et systèmes d’énergie nomade, qui porte sur les systèmes énergétiques de faible puissance, et notamment l’ensemble des problématiques liées aux capteurs autonomes énergétiquement et au management de l’énergie des réseaux de capteurs et de communications.

Nicolas Rivière (Environnement) :

5 grandes thématiques ont également été définies pour l’enjeu Environnement : Milieux Naturels, Industriels et Urbains :

  • Procédés et produits respectueux de l'environnement et de la santé : produire de façon sûre et propre des produits sûrs et propres. Nous travaillons sur des sujets comme la chimie verte, les matériaux bio-sourcés ou encore la production végétale. 
  • Gestion et valorisation des matériaux pollués et déchets : économiser et remédier, objectif zero-waste. La thématique couvre des activités à diverses échelles, du recyclage de déchets au démantèlement d’un site industriel. 
  • Risques naturels et industriels : nous protéger et protéger notre environnement. Cela couvre des domaines comme le ravage des cultures, la pollution des nappes phréatiques, ou encore les séismes et les inondations.
  • Milieux et ressources en eau : surveiller, protéger notre environnement, notre cadre de vie, les écosystèmes et l’eau.
  • Imaginer l’ingénierie nécessaire à un environnement viable et à un monde habitable. Ce dernier thème est le plus transversal et vise à évaluer et intégrer tous les stades de nos productions et de nos pratiques pour chercher le meilleur compromis en tenant compte du rôle de l’innovation et du rôle des organisations. Il s’agit de prendre en compte les problématiques sociétales dans les travaux de recherche. 

Dans le cadre du 5717, l’INSA propose le cycle d’événement « Recherche d’avenir » pour valoriser la structuration de la recherche à l’INSA Lyon. Quelle est votre implication ?

Marc Clausse (Energie)

Nous avons choisi deux intervenants qui ont des approches différentes de la thématique énergie : une approche par la technologie, et une approche par les sciences humaines et sociales. 

Fabrice Lemoine, sherpa de la Conférence des Présidents d’Universités (CPU) pour l’Alliance nationale de coordination de la recherche pour l’énergie (ANCRE) apportera une vision sur les scénarios de long terme qui se dessinent en matière de transition énergétique. Ces scénarios comportent tous un point bloquant du point de vue technologique. Les enjeux pour la recherche sont de lever ces verrous. Cette problématique s’inscrit dans le cadre de la loi de transition énergétique et croissance verte de 2015. C’est cette loi qui donne les grandes orientations que l’on retrouvera dans les appels à projets de l’ANR mais également dans les appels à projets européens. Concrètement, il nous faut tenir compte de ces orientations dans la structuration de nos projets pour être capables de répondre aux enjeux et d'aller chercher les financements. Nous avons une occasion de saisir des opportunités en s’emparant des sujets. 

Le deuxième intervenant Alain Nadai, socio-économiste membre de l’Alliance thématique nationale des sciences humaines et sociales ATHENA, apportera son expertise sur un deuxième type de verrous aux scénarios de transition écologiques qui sont de nature sociologique, géographique ou encore juridique. Ces aspects doivent être pris en compte dans les projets de recherche. Demain, nous devrons être capables d’agglomérer des indicateurs technologiques et sociaux pour répondre aux grandes problématiques de planification urbaines des grandes villes.

Ces interventions viendront nourrir le travail des chercheurs mais également les étudiants qui assisteront à cette conférence.

Nicolas Rivière (Environnement)

Sur la thématique environnement, c’est le carnet de route des grandes organisations nationales et internationales qui va donner le cap pour la recherche, en concertation avec tous nos partenaires industriels et opérationnels (collectivités, etc.). La législation influe en effet sur les nouvelles manières de produire, de consommer, de distribuer, d’aménager, de protéger. C’est pourquoi j’ai souhaité inviter Patrice Bueso du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, qui apportera une vision sur les grands enjeux environnementaux nationaux et les attentes de l’Etat dans le domaine de la recherche mais également de la formation de l’ingénieur de demain. Michel Lussault interviendra ensuite sur la thématique de la ville de demain et ses usages.

Nous avons également souhaité donner la parole aux étudiants qui présenteront leurs projets sur des thématiques comme l’impact du passage au tout numérique ou les circuits courts dans le domaine alimentaire.

15/11/2017 
Recherche d’avenir - Volume 1
« Environnement : Milieux naturels, Industriels et Urbains » 

A partir de 14h00 
INSA Lyon (l’amphithéâtre sera précisé ultérieurement)

Avec Patrice Bueso, Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire
Michel Lussault, professeur des universités, spécialiste de géographie urbaine 
Nicolas Rivière, directeur adjoint de la recherche INSA, en charge de l’enjeu 

 

29/11/2017
Recherche d’avenir - Volume 2 
« Energie pour un développement durable » 

A partir de 14h00
Rotonde des Humanités, INSA Lyon
Avec Alain Nadai, socio-économiste, directeur de recherche CNRS, spécialiste des questions énergétiques
Fabrice Lemoine, professeur, Université de Lorraine, directeur du Laboratoire Energétique et Mécanique Théorique Appliquée
Marc Clausse, directeur adjoint de la recherche INSA, en charge de l’enjeu