FORMATION

23 oct
23/oct/2019

FORMATION

Cinéma-études : Gonzalo Suarez Lopez aux manettes

Ouverte cette année, la section cinéma-études permet à une quinzaine d’étudiants de bénéficier de sérieux acquis en matière de cinéma. Vouée à se développer, cette section a pour objectif d’enrichir l’offre de formation artistique à l’INSA Lyon. Entretien avec Gonzalo Suarez Lopez, responsable de la section. 

D’où venez-vous ?
« De Madrid. J’ai fait mes études de langues et traduction là-bas avec un an d’échange en Italie. Je suis parti ensuite à Bruxelles, où j’ai mis un pied dans le domaine du cinéma en travaillant pour l’association Cineuropa, qui promeut le cinéma européen. Là, je me suis retrouvé à développer une rédaction journalistique, plus liée au cinéma qu’à la langue. Quatre ans plus tard je suis rentré à Madrid, où j’ai enseigné l’anglais et occupé le poste de coordinateur national d’un projet d’éducation à l’image, Fred at school, tout en continuant à travailler au sein de Cineuropa. Et puis comme le domaine de l’enseignement me plaisait de plus en plus, j’ai postulé à une offre de poste à l’INSA Lyon. Et je démarre ma cinquième année ici. » 

Cours de civilisation européenne, d’italien, de cinéma en anglais… Vous avez beaucoup de cordes à votre arc et vous venez d’en rajouter une en prenant la responsabilité de la section cinéma-études. Comment est né ce projet ?
« Les langues et l’image sont devenus mes spécialités. Je me suis toujours demandé pourquoi il n’y avait pas de filière cinéma-études à l’INSA alors qu’on était dans la ville des frères Lumière et qu’il y avait d’autres sections artistiques proposées. Je me suis lancé dans le projet d’ouvrir une section et en même temps, la direction de l’établissement avait un intérêt pour élargir le terrain artistique. » 

Que va proposer cette formation aux étudiants ?
« De l’éducation artistique et visuelle, un background cinématographique et de la technique. Les étudiants devront aussi proposer une réalisation cinématographique à la fin de l’année. On a commencé par ouvrir la section aux 3e, 4e et 5e année. L’an prochain, elle sera accessible dès la deuxième année. Les étudiants pourront également prétendre au diplôme arts-études, commun aux différentes filières artistiques. L’idée est de pouvoir leur permettre de toucher à tous les domaines du cinéma, de l’écriture d’un scénario au montage en passant par le décor. Pour l’instant, une dizaine d’intervenants vont venir enrichir la formation. Elle vient élargir l’offre de formation artistique à l’INSA et j’espère qu’elle pourra créer des passerelles avec les autres filières artistiques existantes. »