RECHERCHE

12 avr
12/avr/2018

RECHERCHE

Sécurisation des données numériques : des solutions pour les PME !

Comment garantir la confidentialité des données individuelles tout en bénéficiant d’une connaissance collective en réseau ? C’est la raison d’être du SIBIL-Lab, laboratoire commun fraichement né d’une collaboration entre le laboratoire LIRIS (UMR 5205 CNRS, ECL, INSA Lyon, Lyon1 et Lyon2) et la société Attestation Légale. 

Il y a d’un côté la nécessité de sécuriser les données numériques, renforcée par l’entrée en application du règlement européen sur la protection des données (RGPD) en mai prochain.
Il y a de l’autre côté une crainte des entreprises à transférer des données sensibles, même dans une démarche facilitatrice sur le plan administratif.

Entre les deux, se positionne désormais le SIBIL-Lab. Ce laboratoire commun est né le 1er avril dernier de la collaboration de l’INSA Lyon avec la société Attestation Légale, ou ALG, spécialisée dans la simplification des démarches administratives. 

« ALG a pour objectif de proposer des solutions numériques pour faciliter les échanges commerciaux entre entreprises et a en ce sens monté un réseau social B2B. Via ce réseau, les entreprises peuvent transmettre leurs dossiers financiers légaux, dans un processus qui tend à l’automatisation de l’échange des données. Tout cela implique des problèmes de sécurité compte tenu de la sensibilité des données, notamment bancaires, et c’est là que nous intervenons » explique Sara Bouchenak, enseignante et chercheuse au laboratoire LIRIS, membre de l’équipe DRIM, et directrice du SIBIL-Lab.

« En effet, les PME n’ont pas la possibilité d’avoir un service R&D comme les grands groupes industriels. Le SIBIL-Lab agit alors comme un service externalisé de R&D pour ces entreprises. C’est donnant-donnant : pour nous, chercheurs, ce sont des cas très pratiques d’application de nos algorithmes et nos modèles de sécurité qui s’offrent à nous ; pour les entreprises, c’est l’apport de solutions innovantes » complète Sara Bouchenak.

Et des solutions innovantes qui garantissent la confidentialité des données ! Car pour répondre à la frilosité des utilisateurs, SIBIL-Lab travaille à la mise au point d’un outil numérique intelligent capable d’analyser les données cryptées confiées par les clients. En utilisant le chiffrement homomorphique, le SIBIL-Lab peut bénéficier de l’étendue du réseau social d’ALG pour étudier le comportement client. Et anticiper de futures réactions, qui pourront les aider à prédire un comportement frauduleux. Cet accès à beaucoup d’informations a pour formidable intérêt de pouvoir construire des modèles plus précis, forts de l’étude de plusieurs comportements. 
Le SIBIL-Lab a obtenu un financement de l’ANR pour une durée de 3 ans et continue à chercher d’autres financements, français et européens. Pour l’heure, une vingtaine de personnes, du monde de l’entreprise et du monde académique sont impliquées. Une thèse CIFRE est entamée et d’autres thèses seront lancées au cours des 3 années, qui aboutiront l’espère-t-on, au développement du LabCom.