FORMATION

19 fév
19/fév/2019

FORMATION

Quand un mémoire d’études provoque la sortie d’un livre

Vincent Falconieri, étudiant en 5e année du département informatique de l’INSA Lyon, est l’auteur de « Saisir l'essentiel des Mind-Maps : Efficacité et enseignement », un ouvrage publié à la suite de son Projet Personnel en Humanités (PPH). Retour sur l’histoire de ce livre.

Le PPH, une spécificité de la formation à l’INSA Lyon

Depuis 23 ans, le PPH propose aux élèves-ingénieurs de s’interroger sur un sujet qui les concerne personnellement. Concrètement, il s’agit d’un travail de réflexion personnelle en Sciences Humaines et Sociales, mené à n’importe quel moment de la formation du second cycle. Le fond, tout comme la forme, dépendent des élèves et de leurs envies. Les PPH se veulent être des productions inédites et créatives, permettant à chacun de s’exprimer sur un sujet de son choix. En effet, l’INSA ne forme pas uniquement des experts scientifiques et techniques, mais également des ingénieurs capables de réfléchir sur des questions de société. À l’INSA, réflexions sociologiques et scientifiques sont liées et le dialogue est favorisé tout au long de la formation. 

Du mind-map au PPH…

En 2016, au début de sa troisième année, Vincent réfléchit à une problématique qu’il souhaite traiter dans le cadre de son PPH : « quand je suis arrivé en première année à l’INSA Lyon, je n’avais pas de méthodes de travail. Lorsque je voyais mes classeurs énormes, j’étais découragé à l’idée de devoir les apprendre. Je ne savais pas par quoi commencer et je perdais énormément de temps à faire des fiches… J’ai assisté à une conférence de méthodologie d’apprentissage de la psychologue et sociologue Hélène Weber, qui nous a présenté succinctement les mind-maps ».

Les mind-maps sont un ensemble de schémas, dessins, flèches et textes qui modélisent des données. L’objectif est d’avoir des données cartographiées ou les liens sont mis en avant. « J’ai tout de suite accroché avec cette technique. En une seule feuille, je pouvais synthétiser l’ensemble de mes cours pour réviser mon partiel ! Je les laissais en permanence sur mon mur pour pouvoir les consulter autant de fois que possible et les assimiler au mieux. J’ai donc eu envie de rédiger mon PPH sur ce sujet qui me tiens particulièrement à cœur », explique Vincent.

Il se tourne donc vers Laure Raffaëlly-Veslin, fervente utilisatrice de mind-maps et professeure de Physique au département Formation Initiale aux Métiers d’Ingénieur (FIMI). Elle devient sa tutrice de PPH et l’épaule pendant toute la durée de ses travaux. Il réalise sa soutenance de PPH en janvier 2017 et obtient la note maximale.

…et du PPH à la publication d’un livre

Le PPH doit permettre à l’élève de confronter sa vision du sujet traité à d’autres personnes. Il choisit donc de rencontrer Hélène Weber. « Nous avons pu comparer nos méthodes de travail et nos échanges m’ont énormément apporté. J’ai porté une réflexion sur ma façon de travailler. Suite à nos échanges, elle m’a par ailleurs proposée de rédiger un article sur son blog en décembre 2018 pour expliquer ma démarche », souligne Vincent.

En parallèle, il diffuse un questionnaire à ses camarades insaliens pour comprendre les méthodes de travail de chacun. Son questionnaire met en évidence que les étudiants passent énormément de temps à réviser sans forcément avoir de résultats. Ce postulat a donné à Vincent l’envie de transmettre son savoir.

« Lorsque j’ai commencé à m’intéresser aux mind-maps, aucun ouvrage n’expliquait comment créer concrètement un mind-map. Je me suis donc inventé ma propre méthode que j’ai eu envie de partager. Pour cela, j’ai donné des formations en lien avec la cellule d’accompagnement pédagogique de l’INSA et j’ai animé des ateliers. En janvier 2018, j’ai publié mon propre livre en version numérique sur Kindle et je propose depuis septembre 2018 une version papier. Ce livre, accessible à tous, permet à chacun de réaliser des mind-maps suivant ses besoins : animation de brainstorming, gestion de crises, résumés de livres, structurer une réunion, préparer des présentations… Les usages sont tellement variés ! »

Et pourquoi pas un logiciel de conception ?

Suite à la publication de son livre, Vincent a eu des retours très positifs des lecteurs, certains allant même jusqu'à lui envoyer leurs mind-maps en photo ! « Maintenant que j’ai conscience que mon livre a rempli pleinement son objectif, je pense pousser encore sa commercialisation, et pourquoi pas, avec un éditeur historique. Étant étudiant en informatique, j’aimerais m’associer avec des amis pour proposer un logiciel qui créerait des mind-maps numériquement », évoque Vincent.

En attendant, Vincent a cartographié l’ensemble de sa formation sur des mind-maps, dont la plus grande mesure 4m60 par 80cm : « au lieu d’avoir des dizaines de classeurs, j’ai un tote bag bien rempli qui résume mes cinq années à l’INSA Lyon ! »

 

Mardi 29 janvier 2019, Vincent a présenté son ouvrage lors du « Kiosque des auteurs » qui a eu lieu pour la sixième année consécutive à la bibliothèque Marie Curie de l'INSA Lyon. Elle propose régulièrement des moments d’échanges entre des auteurs (enseignants, élèves, anciens diplômés…) et le public. Vincent était le troisième élève à participer à ce kiosque.