FORMATION

08 juin
08/juin/2017

FORMATION

Prospérité : la vision de Karim séduit le Cercle des Economistes !

Karim Mouzahir, élève-ingénieur de 5e année au département Génie Industriel (GI), représentera l’INSA Lyon aux prochaines Rencontres Economiques d'Aix-En-Provence. Son essai sur la technologie durable a été sélectionné dans le cadre d’un appel à idées lancé par le Cercle des Economistes, présidé par Erik Orsenna de l’Académie Française.

Comment avez-vous entendu parler de cet appel à idées ?
Nous avons tous reçu le mail de notre directeur de département, Julien Fondrevelle, pour nous présenter ce dispositif porté par le Cercle des Economistes. J’ai tout de suite été intéressé. Je me suis renseigné et j’ai appris qu’une ancienne diplômée de GI, Hajar El Hanafi, avait été lauréate par le passé, et en échangeant avec elle, elle m’a informée que ce concours était très prisé par les écoles. J’ai décidé de participer.

Quelles ont été les modalités de participation ?
Nous étions invités à répondre à cette problématique: « De quelle nouvelle prospérité serez-vous les acteurs ? »

J’ai donc écrit un essai de 3 pages sur ma vision de la prospérité, d’abord pour moi, pour savoir ce que j’avais à dire sur le sujet. Mon propos s’est construit en 3 axes : la prospérité de valeurs, la prospérité du savoir – avec l’accent mis sur l’éducation – et la prospérité du savoir-faire, en harmonie avec l’environnement et le développement durable. J’ai fait beaucoup de références au siècle des Lumières, une période qui a bouleversé le monde hier comme je pense que la technologie durable peut bouleverser le monde aujourd’hui.

Votre essai fait partie des 100 essais sélectionnés sur toute la France, qui seront d’ailleurs publiés. Que ressentez-vous ?
Je suis très, très content. Je connais la qualité des Rencontres d’Aix-en-Provence, auxquelles participent des personnalités connues et influentes dans le monde. Que mon essai ait été sélectionné veut dire que ma vision a peut-être plu, et qu’elle a été d’une certaine façon pertinente.

Pourquoi avez-vous choisi de faire vos études à l’INSA Lyon ?
Je suis Marocain, de Casablanca, et je me suis tourné vers l’INSA dès mon bac en poche. J’avais 17 ans. Je voulais m’épanouir et découvrir la vie associative à l’INSA que je savais très florissante. Mais avant tout, j’ai aimé ce modèle d’ingénieur humaniste formé à l’INSA, un ingénieur qui s’intéresse à la société qui l’entoure. Au cours de ma formation, j’ai constaté qu’on nous poussait à réfléchir. On suit des cours de culture, de communication, d’environnement, de développement durable, de commerce équitable… On nous imprègne sans qu’on le ressente. Quand j’ai écrit, cela est ressorti.

Rencontres Economiques d'Aix-En-Provence du 6 au 9 Juillet 2017
http://lesrencontreseconomiques.fr/2017/resultat-de-lappel-a-idees/