VIE DE CAMPUS

23 sep
23/sep/2020

VIE DE CAMPUS

Margot Ravinel, une sérénité à toute épreuve

Elle n’a que 17 ans lorsqu’elle pose ses valises à l’INSA Lyon en septembre 2019. Étoile montante du ski-alpinisme, Margot Ravinel a décroché trois médailles aux Jeux Olympiques de la Jeunesse en janvier dernier en parallèle de sa 1re année d’études d’ingénieure. Si le confinement annoncé en mars l’a d’abord freinée dans sa course, l’étudiante sportive de haut-niveau n’en a pas moins perdu sa volonté de poursuivre son ascension. Portrait.

Son sport, le ski alpinisme, est une discipline spectaculaire où force physique et résistance sont indispensables. Mais dans les yeux de Margot règne une douce sérénité que l’on imagine loin de l’agitation des milieux sportifs. Pourtant, l’élève-ingénieure est trois fois médaillées des Jeux Olympiques de la Jeunesse 2020 : du bronze pour l’épreuve individuelle, du bronze encore pour le sprint et de l’argent pour le relais mixte. 

À la sortie des épreuves olympiques en janvier dernier, son ambition de conquête était à son comble. Pétillante, elle se voyait déjà franchir les lignes d’arrivée de La Pierra Menta et des Championnats d’Europe, qui promettaient de clore en beauté la fin de la saison. Mais avant même qu’elle n’ait enclenché les fixations de ses skis pour amorcer la descente, elle a dû tirer une croix sur les évènements sportifs lorsque le confinement eut été annoncé. Désormais, la Covid-19 a rendu la montagne silencieuse ; la neige ne crisse plus sous les peaux de phoque. « L’arrêt a été très dur pour moi, explique-t-elle, mais je crois que j’ai accepté la situation et relativisé assez facilement. Je venais de performer aux JOJ, c’était déjà énorme ». 

Margot a grandi dans les montagnes, au Salève exactement, « pile entre Annecy et Genève ». Alors pendant le confinement, la nature a été son refuge. D’abord le repos, puis lorsque le printemps a fait fleurir les premiers bourgeons, le retour au sport avec des entraînements presque normaux pour une saison estivale de skieur de haut-niveau. « Beaucoup de course, pour garder le moral, du vélo et de la natation ». Et lorsqu’on lui demande ce que sa discipline lui apporte au quotidien, elle cite facilement « la persévérance, le dépassement de soi et la discipline », des qualités qu’elle aime comparer à la résolution d’un problème scientifique et qu’elle continue d’explorer dans les autres domaines de sa vie. 

D’ailleurs, son autre grande vocation, ce sont ses études d’ingénieur à l’INSA Lyon. Margot n’a pas peur de dire qu’elle aime son école pour la liberté d’épanouissement qu’elle lui offre. « Une école de la vie », explique-t-elle. En tant qu’étudiante sportive de haut-niveau, elle bénéficie d’horaires aménagés pour poursuivre sa carrière de skieuse en parallèle de ses études. Et malgré son jeune âge, l’étudiante en 2e année de FIMI1 a déjà une représentation bien arrêtée de sa future profession : être une bonne ingénieure, ça n’est pas seulement être une scientifique chevronnée. Et l’analogie avec sa discipline sportive est toute trouvée. « Pour être une bonne ingénieure, il nous faut une bonne connaissance de son environnement, de la patience pour faire face à la difficulté et une bonne dose d’humanité ».

Pour le moment, Margot Ravinel n’a pas encore rechaussé ses skis. Elle a repris le chemin de l’école le sourire aux lèvres, ravie de rencontrer les nouveaux entrants à l’INSA Lyon et de retrouver ses amis. Comme beaucoup, elle a du mal à se projeter au regard de la situation et se demande souvent « comment sera demain ». En attendant, elle espère pouvoir assister aux cours dispensés en présence car la « visio n’est pas toujours facile » et être entourée par ses amis est une chose importante pour elle. Elle reprend petit à petit le chemin des pistes, à travers des stages organisés avec l’équipe de France de ski alpinisme et espère que bientôt, sous ses skis légers, les peaux de phoques renoueront avec les flocons de neige. Une chose est sûre, quand devant elle se dressera la côte impressionnante de blancheur, elle reprendra sa course en direction du sommet. 

 

[1] Formation Initiale aux Métiers d’Ingénieur