INTERNATIONAL

12 juin
12/juin/2019

INTERNATIONAL

L'aventure INSA de Fernanda et Matias, étudiants d'échange argentins

De Cordoba au centre nord de l’Argentine jusqu’à Lyon, Fernanda Huens et Matias Figueroa racontent pourquoi ils ont choisi l'INSA et comment s'est passé leur échange d'un semestre, de janvier à juin 2019, au sein du département Télécommunications, services et usages.

Pouvez-vous vous présenter et nous présenter votre parcours ?

Nous venons l’Universidad de la Defensa Nacional (IUA) en Argentine. Nous avons commencé nos études en 2014 et lors de notre dernière année universitaire nous avons demandé une bourse pour venir étudier un semestre en France.

Pourquoi avez-vous choisi l’INSA Lyon ?

Nous avons obtenu une bourse grâce au programme ARFITEC (Argentine France Ingénieurs TEChnologie) qui permet de venir étudier en France. Nous avons choisi l’INSA Lyon pour deux raisons. La première est que nous voulions expérimenter une grande ville qui offre de nombreuses activités et facilités aux étudiants. L’emplacement de Lyon est aussi stratégique pour voyager à travers la France et l’Europe, facilement et à un coût raisonnable. La ville est d’ailleurs bien desservie : son service de vélos en libre service est très pratique.

L’autre raison est que l’INSA Lyon est une des seules écoles françaises où nous avons trouvé un département de Télécommunications qui nous permettait de conduire notre projet de recherche « Caractérisation et estimation de canal de communication à partir d’un système OFDM ». L’INSA Lyon est aussi très reconnu pour ses laboratoires, équipés des plus hautes technologies.

Comment s’est passée votre intégration ?

Les premières semaines, nous avons eu du mal à comprendre le français et nous avons dû nous adapter à une nouvelle vie de campus. Avec le temps, tout est devenu facile et nous n’avons pas eu de difficulté majeure pour nous intégrer. Nous avons aussi apprécié rencontrer des étudiants d’autres nationalités (nombreux à l’INSA !) avec qui nous avons pu pratiquer d’autres langues.

À votre avis, quelles sont les différences entre les universités argentines et les universités françaises ?

Nous ne trouvons pas beaucoup de différences entre les deux établissements IUA et INSA Lyon. Il y en a au niveau des plans d’études et de l’organisation des cursus. En France, le système de crédits ECTS permet aux étudiants d’échange de comparer plus facilement la charge de travail et le niveau académique des différentes matières ; il donne aussi plus de liberté sur le nombre d’heures de cours que l’on souhaite suivre. Tandis que les universités argentines ont un système de « modules » qui impose aux étudiants un programme d’études fixe et des matières déjà définies.

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux étudiants de l’IUA ou d’autres universités argentines qui souhaitent venir à l’INSA Lyon ?

Même s’il existe beaucoup de cours en anglais dans les départements, le français est nécessaire dans la vie de tous les jours. Il existe des écoles d’été et d’hiver de français, avant chaque semestre, ainsi que des cours intensifs pour les étudiants d’échange. Nous conseillons aussi de suivre des cours dans un département, en plus du projet de recherche, pour partager davantage avec les étudiants français. Les enseignants sont en tout cas disponibles et adaptent leur pédagogie aux étudiants internationaux. En tout cas soyez sûrs que vous vivrez une expérience inoubliable. Appréciez chaque moment avec intensité car le temps passe vite !

Quels sont vos objectifs pour la suite ?

Quand nous serons rentrés en Argentine, nous continuerons le projet que nous avons initié à l’INSA Lyon pour présenter notre mémoire et obtenir notre diplôme. Nous n’avons pas encore décidé dans quel secteur nous allons travailler car le domaine des télécommunications est très vaste, mais nous aimons beaucoup le secteur des radiofréquences et des réseaux informatiques.