FORMATION

13 mar
13/mar/2018

FORMATION

Fabrique de l’Innovation : un challenge, deux INSA vainqueurs

Deux étudiants de l’INSA Lyon, Marc Aubry (Génie Électrique) et Yassine Zouggari (Télécommunications, Services et Usages) ont participé au challenge de la Fabrique de l’Innovation. Les deux élèves-ingénieurs font partie des gagnants du concours avec leur équipe respective, un challenge organisé pour et avec la société Alstom afin de répondre à des questions sur la sécurité dans les transports en commun ferrés. Témoignages.

Hugues Benoît-Cattin
Directeur Adjoint en charge de l’Innovation à l’INSA Lyon

« Le challenge est construit à l’image d’une séance de créativité sous la forme d’équipes composées de profils pluricompétents. Les participants ont été interrogés sur la thématique de l’insécurité et du sentiment d’insécurité dans les transports en commun. Le but était de faire travailler des étudiants mais également des collaborateurs Alstom sur une question précise d’entreprise afin qu’ils présentent leur projet devant un jury composé de personnalité Alstom (Directeur d’Alstom Madrid par exemple), de partenaires (Keolis ou encore Sytral) et d’universitaires avec également un public d’une centaine de personne.
La finalité du projet reste en faveur des étudiants, qui apprennent à travailler avec des étudiants de disciplines différentes. Ils doivent réfléchir, penser et s’organiser de manières différentes. Ils sont confrontés à des profils qu’ils vont rencontrer dans leur future carrière, et par ce biais, ils peuvent déjà apprendre à travailler avec. Le travail en équipe est quelque chose de primordial, cela leur permet de mobiliser des compétences et des qualités pour les mettre à profit dans un groupe de travail. Le challenge ne dure pas longtemps, ils doivent donc rendre des comptes rapidement, sans presque aucun support. Nous les formons à des techniques de créativité en situation difficile mais toujours de façon bienveillante. »

Marc Aubry
Élève-ingénieur en 4e année au département Génie Électrique à l’INSA Lyon

« Les challenges étudiants sont toujours intéressants pour la mixité des profils et des compétences. C'est une super occasion de travailler avec des gens qu'on n'aurait pas côtoyé normalement. J'ai vraiment apprécié tous les aspects du challenge : super organisation, accueil impeccable de la part d'Alstom et ambiance au top tout le long de l’événement.
Je pense que ce qui a plu à Alstom dans notre projet, c'est sa simplicité et notre vision de rendre le passager acteur dans sa sécurité. Il faut sensibiliser les usagers aux problématiques d’insécurité dans les transports. Notre projet est dans cette optique.
Ce qui m'a le plus plu, c’est la bonne entente et l'efficacité dans notre équipe. Je conseille à tous les étudiants de vivre cette expérience au moins une fois dans leur parcours. C'est une formidable opportunité de se rapprocher des entreprises, d'élargir son horizon et de voir comment on travaille en équipe sous pression. »

Yassine Zouggari
Élève-ingénieur en 4e année au département Télécommunications, Services et Usages à l’INSA Lyon

« Les travaux en groupe font partie intégrante du programme scolaire à l'INSA, mais évidemment les équipes sont formées d'étudiants au cursus forcément très proche. Ce qui m'a particulièrement attiré dans le challenge, c’est que nous allions travailler avec des étudiants aux parcours totalement différents : mon équipe était par exemple formée d'un ingénieur en activité, d'étudiants en Design, en Psychologie, en Entreprenariat. C'est donc l'occasion de rencontrer d'autres profils et de mener un projet proche de ce que l'on aura à faire dans le monde du travail. 
Je pense que les idées que nous avions étaient bien différentes des angles habituels pour contrer les problèmes d'insécurité dans les transports. Le « niveau » des utilisateurs donne une bonne manière de distinguer les utilisateurs habituels du réseau, dont les alarmes sont dignes de confiance et doivent être prises en compte rapidement. Enfin, je pense que notre idée est une piste ayant de fortes évolutions possibles et pouvant être facilement adaptée à des objectifs précis.
Personnellement, le challenge a été l'occasion de réfléchir sur un sujet de société et sur des façons concrètes d'améliorer ce qui est fait actuellement. J'ai également pu visiter les locaux de Keolis et en apprendre beaucoup sur les systèmes déjà en place. De plus, le concours en lui-même était très formateur : écriture d'un pitch, petites formations tout au long du challenge, discussions autour de l'idée et son évolution... J'ai aussi rencontré de nombreuses nouvelles personnes avec lesquelles les échanges ont été très intéressants. »