FORMATION

13 juil
13/juil/2017

FORMATION

Etudiant et entrepreneur : il se lance dans la photo industrielle !

Il est élève-ingénieur en 4e année Génie Industriel à l’INSA Lyon et a l’ambition de vivre de sa passion : la photographie. Interview de Stanley Honoré, étudiant-entrepreneur.  

Vous êtes encore étudiant à l’INSA Lyon et déjà entrepreneur. Quel est votre projet ? 

Je développe une activité dans le domaine de la photographie industrielle. La dimension esthétique est de plus en plus prise en compte par l’industrie. Il y a un besoin de communication des entreprises, qui souhaitent valoriser leurs activités pour communiquer auprès du public mais aussi entre elles ou pour répondre à des appels d'offres. Je réalise des reportages photo pour répondre à cette demande. 
J’ai obtenu le statut d'étudiant-entrepreneur en octobre 2016 et bénéficie d’un accompagnement au sein de l’incubateur lyonnais Beelys. Cela me permet de démarrer mon projet pour valider sa viabilité avant même d’être diplômé. Si cela fonctionne, je créerai une entreprise. Dans tous les cas, c’est une expérience qui me fait apprendre beaucoup sur moi-même et sur le monde industriel. Cela me permet aussi de m’offrir du matériel.

Pourquoi vous êtes-vous orienté vers la photographie ?

Depuis tout petit, je baigne dans le milieu de la photographie. C’est une véritable passion familiale. Mon grand-père faisait de la photographie et de la vidéo, mon père fait également de la photo, mon oncle en vit partiellement au Venezuela et mon frère se débrouille très bien aussi. J’ai eu accès très tôt à du matériel et à des photos de familles qui datent de plus d’un siècle. Quand j’ai eu mon bac, mes parents m’ont offert un reflex numérique. Aujourd’hui, j’ai plus de matériel que mon père ! J’ai également beaucoup appris lors de mon premier cycle en Allemagne. Mon colocataire était photographe et il m’a formé au studio. De retour à l’INSA en 3e année, j’ai rejoint l’association de photo Graines d’images
Aujourd’hui je souhaite en faire mon métier. Même si j’ai choisi la photographie industrielle, j’ai quand même conservé une pratique plus personnelle. Je réalise des séries et participe à des concours. J’ai récemment gagné un concours NIKON avec « l’effet chrysalide », sur le thème du clair obscur. C’est une manière de me faire connaitre mais aussi de développer ma créativité car il faut répondre à un thème précis, un peu comme une commande d’entreprise. Cela est très utile pour ma pratique professionnelle. 

Que vous apporte votre formation à l’INSA dans le développement de votre projet ? 

Grâce à ma formation à l’INSA, je suis capable de comprendre ce que les gens font et c’est ce que j’aime dans la photographie industrielle. C’est un milieu dans lequel il y a de la concurrence mais très peu d’ingénieurs. C’est un plus pour moi dans un secteur assez fermé. Il faut un book pour trouver des entreprises mais il faut des entreprises pour constituer un book. 

L’INSA m’a donné un coup de pouce en me confiant des projets. Après mon redoublement l’année dernière, je n’avais pas beaucoup d’heures de cours, et beaucoup de temps libre que j’ai fini par dédier à la création de mon entreprise. Mes professeurs m’ont dirigé vers Hugues Benoit-Cattin, directeur adjoint à l’innovation, qui m’a mis en contact avec des laboratoires comme le LVA (Laboratoire Vibrations Acoustique), pour qui j’ai réalisé des séries de photographies. J’ai également réalisé des photos pour le site internet de Provademse, une plate-forme d’innovation technologique. Cela me permet d’avoir accès à des endroits exceptionnels. J’ai aussi réalisé des photographies pour le laboratoire BF2I (Biologie Fonctionnelle Insectes et Interactions), lors d’une opération de culture de bactéries à haute pression et haute température, une expérience unique au monde. 

En 5e année, j’aimerais intégrer le dispositif de Contrat de professionnalisation « déploiement d'une démarche LEAN », un programme en alternance qui remplace le projet de fin d'étude. Il y a un lien fort avec la photographie qui est une ressource pour faire du visual management, un élénement omniprésent dans le LEAN. J’espère être sélectionné.