FORMATION

09 déc
09/déc/2016

FORMATION

Aventure humaine : quand l’INSA donne de l'espoir à de jeunes colombiens

Durant une semaine, douze jeunes colombiens ont découvert le campus, Lyon et la France, grâce au rugby et à une initiative du Ministère des Affaires Etrangères Colombien.

Ils viennent du nord de la Colombie et ont oublié le temps d’une semaine la tension qui règne inconditionnellement sur leurs terres. Ils ont entre 14 et 17 ans, se déplacent avec allure et plantent sans détour leur regard sombre dans les yeux de leur interlocuteur. Ils, ce sont de potentielles recrues que les groupes armés illégaux colombiens pourraient approcher, bien qu'un nouvel accord de paix ait été trouvé, semble-t-il, pour le pays. Et pour peut-être leur éviter un destin malheureux, le Ministère Colombien des Affaires Etrangères essaye d’ouvrir leur horizon en utilisant le sport ou la culture, et les voyages au-delà des frontières.

Il y a quelques jours, c’est à l’INSA Lyon que les rencontres se sont faites, autour du rugby, et de l’envie.

« Je m’entraine au rugby depuis 3 ans et j’ai été choisi par mon entraineur et les autorités locales pour venir ici, à l’INSA Lyon. J’ai été très surpris parce que dans mon village, on joue tous très bien et on rêve tous de cette expérience » lâche Ronal, 16 ans.

Discipliné, doué dans son sport, il fait aussi partie des meilleurs élèves de sa classe, dans son village natal de Colombie, Tierralta. Tout comme Fernando, 16 ans lui aussi, dont les yeux pétillent d’émerveillement depuis qu’il a mis les pieds sur le campus. « Je suis très étonné par la formation que peuvent suivre les élèves ici. Ils peuvent développer en même temps le sport et la profession. Habiter sur ce campus et vivre cette vie d’étudiant est pour moi un rêve à réaliser… »

Eux qui pensaient que la langue serait une barrière pour communiquer n’ont pas eu à en souffrir. Au contact des étudiants INSA, notamment des rugbymen, ils ont pu échanger et constater le haut niveau des sportifs, et l’esprit de famille propre à l’école. Pendant cette semaine hors du temps, ils ont bénéficié d’un programme sur-mesure, accompagnés d’Eric Dumont, directeur la section Sportif de Haut Niveau et Pierre Salgas, enseignant de Mécanique au Premier Cycle.

« Avec l’Association Sportive, on a eu la chance de voyager en Argentine, au Canada et je voulais renvoyer la balle. On a aussi voulu contribuer à une prise de conscience chez ces jeunes, et leur montrer, en les faisant sortir de leur périmètre contraint aujourd’hui, que venir faire des études à l’INSA Lyon, c’est possible » raconte Eric Dumont.

Après une semaine riche en événements, Ronal et Fernando avouent que cette expérience « sera toujours dans leurs cœurs ». Grâce au programme préparé par l’INSA, ils ont pu assister à des matchs de rugby professionnels, un sport qui se démocratise à peine dans leur pays. Ils ont rencontré l’équipe du LOU avec laquelle ils ont pu échanger, sont partis à la découverte de Lyon et ont même travaillé sur une plate-forme 3D utilisée par les élèves-ingénieurs de première année à l’INSA Lyon.

A quelques heures du départ, leur accompagnatrice confie que le retour sera difficile. « Ils sont tous très courageux. Grâce à ce programme qui a été mis en place en 2011, nous espérons leur donner une expérience internationale pour que leur vision du monde s’agrandisse, et qu’une fois rentrés, ils deviennent des modèles à suivre pour les autres enfants » confie Clara Pedroza, Troisième Secrétaire du Ministère des Affaires Étrangères Colombien.

Ce programme de diplomatie sportive et culturelle a déjà permis 102 échanges dans 42 pays avec plus de 1500 jeunes entraîneurs et professeurs. L’INSA Lyon vient ainsi d’être ajouté à la liste des partenaires de ce dispositif qui prend tout son sens en cette année France-Colombie. Et c’est grâce à Enrique Sanchez, ancien directeur de la filière AMERINSA et actuel attaché de coopération universitaire auprès de l’Institut Français de Colombie que cette aventure humaine a pu avoir lieu.