FORMATION

17 oct
17/oct/2017

FORMATION

Allier le sport à la créativité : 36 heures pour innover…Et gagner !

4 élèves-ingénieurs du département Génie Mécanique (GM) de l’INSA Lyon remportent le premier prix au Raid-Innovation de l’Université de Savoie Mont Blanc et du cluster Sporaltec.

Les 9 et 10 octobre 2017, Louis Jacolin, Maxime Lohya, Anne-Flore Mailland et Laura Paget ont participé et remporté la 5e édition du Raid-Innovation sur le campus du Bourget-du-Lac en Savoie. Ce challenge rassemble 136 étudiants issus de 14 formations différentes, qui travaillent sur une problématique réelle amenée par une entreprise. Sa particularité ? Allier le sport à la créativité.

« La 1re journée a commencé par une présentation des entreprises qui nous a permis de choisir celle avec laquelle travailler. Une fois les équipes constituées, on est parti pour 13 kilomètres de trail et une traversée du Lac du Bourget en kayak. Nous avons pu faire connaissance dans un premier temps et discuter du projet tout en faisant du sport. Ensuite, on a rejoint le point de rassemblement pour 24h de brainstorming. C’était une expérience incroyable, tout le monde a dormi sur place » raconte Louis Jacolin, élève-ingénieur en 4e année du département Génie Mécanique.

Encadrés par les entreprises elles-mêmes et des experts en créativité et en méthodes de l’innovation, leur équipe a travaillé sur la thématique « réinventer un système de portage pour les traileurs » pour la start-up Unchain, spécialisée dans l’innovation des équipements sportifs.

« Le directeur de Unchain n’a pas voulu nous mettre tout de suite sur la piste du sac à dos, pour que l’on puisse s’ouvrir à d’autres solutions. On aurait pu imaginer un drone ou un traineau. Finalement, on est parti sur « le sac à dos de trail, nouvelle génération ». Quelques fois, je me demande ce que c’est d’être ingénieur et ça m’a vraiment fait plaisir de le vivre concrètement. J’aime la créativité, rechercher des idées, l’avant-projet, penser et créer un produit. C’est bien d’avoir plusieurs points de vue, on n'a pas tous la même façon de penser. En tant qu’ingénieurs, on voit trop souvent la contrainte technique et ça bride notre créativité. Le fait de travailler avec d’autres profils nous aide à prendre l’habitude de voir plus loin » explique Anne-Flore Mailland, élève-ingénieure en 4e année de GM.

Apprendre dans les conditions du réel : un plus de la formation
Les professeurs du département GM sont nombreux à encourager leurs élèves à participer à des événements hors cadre scolaire, qui présentent un réel intérêt de formation. Fabrice Ville, Directeur des études en charge des relations étudiants, est content de constater que 11 de ses élèves se sont inscrits à la compétition.

« Ce genre d’expérience est favorable pour l’étudiant qui est en conditions réelles d’innovation et qui peut trouver une opportunité pour accroître son réseau, voire trouver un stage. Côté entreprise, cela leur permet d’identifier de futurs collaborateurs. Pour nos élèves, cette expérience est aussi une continuité dans leur formation, une mise en pratique de leurs connaissances acquises tout au long de leur formation d’ingénieur » complète Fabrice Ville.