VIE DE CAMPUS

02 avr
02/avr/2020

VIE DE CAMPUS

Manger équilibré même confinés

En cette période de confinement qui chamboule les habitudes, les repas représentent de véritables repères qui structurent la journée. Que ce soit pour partager un moment de convivialité, réaliser une activité manuelle ou tout simplement pour se faire plaisir, manger fait partie de la routine quotidienne. Voici donc quelques conseils de la part du Docteur Sylvie Rolland, responsable du service de médecine préventive des étudiants de l’INSA Lyon et titulaire d’un diplôme en alimentation santé et micro-nutrition.

Les courses, le moment tant attendu de la semaine
Alors qu’avant le confinement, faire ses courses pouvait ne pas s'anticiper, ce n'est plus le cas depuis quelques jours. Cette sortie de la journée voire de la semaine est donc à bien préparer pour ne manquer de rien les jours suivants. « Les magasins sont réapprovisionnés régulièrement, il est donc inutile d’acheter des kilos de pâtes, de riz et de conserves. Pour avoir de quoi cuisiner de bons petits plats, il est recommandé de prendre des produits non transformés, de bonne qualité et bio si possible. Les sorties étant limitées, il vaut mieux privilégier les fruits et légumes longues conservations comme pommes, poires, oranges, bananes, pommes de terre, carottes, choux, oignons », précise le Docteur Rolland. Planifier sa semaine de menus (petit-déjeuner, déjeuner, dîner, sans oublier les goûters) permet d’anticiper et de se réconforter avec une cuisine variée. Faire une liste permet aussi d’éviter de se retrouver avec un chariot rempli uniquement de gâteaux, bonbons et autres gourmandises.

La cuisine, l’activité à (re)découvrir
Plutôt que de céder à la tentation des plats préparés, cette période est propice à la création de nouvelles recettes, et ce, même sans avoir l’âme d’un top chef ! En effet, le Docteur Rolland rappelle qu’il est surtout important de manger des repas diversifiés 
« à base d’aliments riches en fibres, en probiotiques tels que les produits lactofermentés ou les produits à base levain, et en prébiobitiques tels que des céréales complètes, des bananes, des artichauts ou encore du potiron, des poireaux ou des pois chiches ». Elle propose également « de cuisiner avec des herbes aromatiques et des épices comme par exemple le curcuma, l’ail, le thym, la cannelle ou le curry qui apportent des oligo-élements, vitamines et anti-oxydants » ce qui permet de voyager tout en restant dans sa cuisine !

Le grignotage, le petit plaisir coupable à différencier du goûter
Avec les placards bien remplis à quelques mètres de son bureau, difficile de résister à la tentation de grignoter. 
« Pour éviter de manger sucreries, chocolat et chips, anticipez et prévoyez vos encas : compotes, banane, et même carreaux de chocolat noir. Les fruits secs sont également une bonne alternative car ils sont excellents pour votre flore intestinale : noix, noix de cajou, noix du brésil, noix de macadamia, pistaches, noisettes, amandes… Vous pouvez varier les plaisirs ! », précise le Docteur Rolland. Et de temps en temps, s’accorder un petit écart en mangeant un plat réconfortant peut être bon pour le moral, alors il faut se les autoriser tant qu’ils restent associés à des goûters et non du grignotage.

La boisson, l’élément indispensable
De l’eau en priorité, le reste de manière modérée... 
« Il convient d’éviter la surconsommation du thé et café pour ne pas engendrer du stress en cette période. Les tisanes de thym, de romarin, les camomilles ou encore les eaux fruitées réalisées par soi-même à base de fruits naturels permettent d’hydrater votre corps sainement », conclut Sylvie Rolland.

La liste de courses des aliments auxquels on ne pense jamais :

  • des légumineuses, riches en fibres : lentilles, fèves, haricots ;
  • des poissons, riches en oméga 3 et vitamine D, essentiels pour le bon fonctionnement cellulaire et neuronal : sardines, harengs et maquereaux ;
  • des huiles végétales variées qui apportent des acides gras et oméga 3 : colza, noix, lin, chia, noisette ;
  • des graines et fruits secs, riches en magnésium et parfaitement adaptés aux petites faims de l’après-midi : amandes, noix de cajou, noisette, noix, pruneau, cranberry ;
  • des céréales complètes pour changer des pâtes et du riz : avoine, seigle, sarrasin, quinoa, boulgours ;
  • des herbes aromatiques pour passer d’une poêlée méditerranéenne à un plat indien en quelques secondes : curcuma, curry, paprika, cumin, gingembre, coriandre.

Spécial Covid-19​
En rentrant des courses, il faut bien veiller à se laver les mains. Le mieux est de jeter les emballages quand c’est possible ou de les laver avec de l’eau vinaigrée. Idem pour les fruits et légumes qui ont souvent été au contact de nombreuses mains : laissez-les tremper dans de l’eau vinaigrée ou épluchez-les.