VIE DE CAMPUS

12 juin
12/juin/2019

VIE DE CAMPUS

Sophia Bouderbane élue "Sportive de l'année 2018-2019" par la communauté INSA. 

Chaque mois, un étudiant sportif de haut niveau (SHN) est élu « Sportif du mois » par un jury. Pour la 5e année maintenant, la communauté INSA élit le Sportif SHN de l'année parmi les sportifs du mois (une sportive "mise à l'honneur" s'est ajoutée cette année à la liste des candidats) !

Cette année, ils étaient donc 11 à concourir pour le titre de Sportif de l’année, remporté en 2018 par Gaëtan Charlot pour l'ensemble de ses performances en escrime handisport au cours de l'année, en 2017 par Thibault Colard en aviron pour sa médaille olympique aux JO de Rio, en 2016 par Fanny Gibert en escalade pour son titre de championne de France élite sénior de Bloc et en 2015 par Sophia Bouderbane championne d'Europe Espoir de Karaté. 

Quatre ans après son premier titre, c'est Sophia Bouderbane, désormais étudiante en 3-4GI, est à nouveau élue avec 18.22% des 2185 voix recueillies, grâce à son titre de Championne d'Europe Elite de karaté catégorie -50 kg obtenu à Guadalajara en Espagne en mars dernier !

« J’avais été championne d’Europe chez les jeunes à plusieurs reprises mais ça faisait un petit moment, c’est mon premier titre senior d’envergure, alors forcément je suis très heureuse ! Je suis bien entendu satisfaite de mon parcours. J’ai réussi à m’exprimer sur le tatami du début jusqu’à la fin de ce championnat et à mettre en place mon karaté, le karaté qui est en moi. Ces derniers temps, je m’étais rapprochée des podiums, et à Dubaï lors de l’étape Premier League de février, ça avait payé car je fais troisième. Au-delà du titre, qui est fantastique, je suis vraiment satisfaite de ce que j’ai mis en place durant toute cette compétition. J’ai battu plusieurs des meilleures combattantes de ma catégorie, notamment la turque en demi-finale, numéro 1 mondiale, qui était championne d’Europe en titre. Même face à ce genre d’adversaire, j’ai réussi à m’exprimer, je me suis fait plaisir et j’ai retrouvé des sensations magnifiques sur le tatami. Je suis vraiment satisfaite de l’ensemble, je remporte notamment ma finale 5-0 (les scores de finale se jouent souvent à peu de points, avec des scores très serrés) et je n’ai encaissé aucun point de tout le championnat…
Durant cette compétition, j’étais très concentrée, très déterminée aussi. Je n’avais pas de doute. J’avais envie de le faire, d’aller au bout et je ne pensais qu’aux moyens à mettre en place pour arriver à mes fins. Je ne pensais qu’à mes capacités, aux stratégies à mettre en place et je n’avais aucune pensée parasite ou négative. J’avais comme objectif d’être sur le tatami et de réaliser ce que je savais faire et tout cela a payé. Quand tout fonctionne comme cela, c’est magnifique ! C’est difficile d’expliquer ce que l’on ressent à ces moments. J’ai eu des combats difficiles mais tout me semblait facile. C’est très paradoxal. Des compétitions comme cela, c’est assez rare dans une carrière... j'ai conscience d'avoir vécu sur ce championnat un moment très fort de ma vie de sportive ! »

Si la championne savoure, c'est aussi parce qu'elle revient de loin

« Cette médaille représente beaucoup pour moi car elle symbolise mon retour sur le devant de la scène après une longue période de convalescence suite à une opération conséquente. Durant mes années en jeunes, qui étaient très belles sur le plan national et international, je n’ai pas souhaité m’arrêter malgré mon conflit de hanche. Lors des deux derniers championnats d’Europe que j'avais gagnés (2014 et 2015), j’étais déjà mal en point. J’ai décidé de me faire opérer avec l’accord du staff en 2016 (la fin de mes années en catégories « jeunes »). J’ai eu une résection du fémur, on m’a enlevé une partie de l’os et j’ai subi une greffe du cartilage. Ensuite, j’ai fait ma rééducation qui a duré plus longtemps que prévu. J’ai fait un an sans karaté, alors qu’à la base, je devais reprendre après six mois… Psychologiquement, cette période a été très dure. Je suis revenue à la compétition en Juin 2017 à Tolède (Espagne) pour une Series A… et je gagne ! J’enchaine avec Istanbul et une belle troisième place. Par la suite, c’était plus compliqué. J’étais déterminée à revenir après cette année d’arrêt mais il fallait que je trouve également un équilibre d’entrainement. C’est chose faite et trois ans après mon opération, je suis championne d’Europe, ça résonne comme un aboutissement, la preuve que le travail paie et qu’il faut toujours continuer d’y croire, de croire en soi !

Durant cette période compliquée, j’ai eu la chance d’avoir du soutien, chose primordiale dans ces moments, ce qui m’a aidée à devenir l’athlète que je suis aujourd’hui. J’ai notamment eu tout le soutien de l’INSA, de la section Sport-Etudes et du corps enseignant. C’est très important dans un double projet de se sentir soutenue dans chacune des facettes de sa vie ; à l’INSA, j’ai toujours eu ce soutien dans les bons comme dans les mauvais moments… C’est une des raisons pour lesquelles je m’épanouie pleinement dans ma double vie, en plus bien sûr, de tout ce qui est mis en place pour nous SHN (préparation mentale, récupération cryothérapie, suivi diététique, osthéo, etc). Ce soutien et cette reconnaissance des performances sportives par l’école et l’ensemble de sa communauté (personnel, étudiants, etc) se retranscrivent aussi, je pense, dans les distinctions de « Sportif du mois », et encore plus de « Sportif de l’année ».

La jeune femme se souvient de son premier titre de Sportive de l'année en 2015 mais se projette déjà, aussi, vers l'avenir

« J’avais été élue Sportive de l’année lors de ma première année d’INSA en 2015, année de la création de cette distinction en ayant fait championne d’Europe espoirs (-21 ans). C’était un immense honneur pour moi d’avoir cette reconnaissance et de « marquer » en quelque sorte l’histoire de l’école en devenant la toute première sportive de l’année de l’INSA Lyon. Je me rappelle encore de toute l’émotion que j’avais ressentie lors de l’annonce du gagnant, lorsque le directeur, M. Maurincomme, m’avait remis mon diplôme devant tous les directeurs de spécialisation… J’avais la gorge nouée au moment de mon discours… »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Aujourd’hui, 4 ans après - même durée qu’une olympiade, j’ai envie d’y voir un signe… - je suis de nouveau élue Sportive de l’année de l’INSA Lyon. Cette distinction vient récompenser mon premier titre de Championne d’Europe Séniors et tout ce qu’il représente. Je vous laisse imaginer la joie que je ressens ! C’est un peu la cerise sur le gâteau ! Et cette année, particulièrement, cela me tenait à coeur d’être élue. L’ayant déjà été, j’avais un espoir mesuré pour être honnête : la surprise et le bonheur n’en ont été que plus grands ! Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont voté pour moi, étudiants, professeurs, personnel, ça me touche réellement. Je remercie bien sûr la section Sport-Etudes pour tout ce qu’elle met en place pour nous accompagner au mieux, merci plus largement à l’INSA Lyon et à tout le groupe INSA de donner une telle opportunité à des Sportifs de haut niveau de mener de front études et sport dans les meilleures conditions. Je suis très heureuse de cette distinction et je veux vous faire savoir que ça me donne un coup de boost pour la suite ! Une motivation encore plus grande ! Etant en pleine qualification olympique pour 2020, je suis dans une période très dense scolairement et sportivement, tout soutien est bon à prendre ! Je suis actuellement en fin de saison sportive, il me reste une première Ligue à Shanghai début juin (compétition comptant pour le classement de qualification aux JO) puis les Jeux Européens fin Juin en Biélorussie, la dernière grosse échéance.
J’espère terminer cette saison au mieux, puis repartir sur une nouvelle avec la suite des qualifications aux JO en septembre. Je suis, pour le moment, 8e mondiale dans ma catégorie, je dois encore monter dans le classement pour accéder à mon objectif olympique pour 2020. Et bien sûr, je ré-attaquerai en parallèle, mon année universitaire, ma troisième en GI, avec comme objectif de tout valider haut-la-main... ou pas ! ;-) »

Félicitations à Sophia pour ce titre de Sportive de l’année et aux SHN pour leurs résultats d’exception !
Un grand merci à tous ceux qui participent aux élections des sportifs du mois !