FORMATION

21 nov
21/nov/2018

FORMATION

Chef de projet plastronique : un métier en émergence

En croisant le monde du plastique avec celui de l’électronique, un nouveau domaine attire l’intérêt des industriels : la plastronique. Et pour mieux correspondre aux besoins du marché, un nouveau métier émerge : chef de projet plastronique.

C’est tout nouveau à l’INSA Lyon : une option de formation spécialisée pour prétendre à la fonction de chef de projet plastronique. Depuis la rentrée 2018, onze étudiants, aventuriers dans l’âme, ont choisi ce parcours de spécialité proposé en 5e année conjointement par l’INSA Lyon et CPE Lyon. Ils ont validé leur 4e année dans les filières chimie et numérique de CPE ou les départements Génie Mécanique, Génie Électrique ou Science et Génie des Matériaux de l’INSA Lyon et ont senti l’intérêt de se tourner vers ce domaine en pleine explosion. Après huit semaines de cours, la satisfaction se lit sur leur visage.

« J’ai choisi cette option parce que j’ai un projet personnel dans la récupération d’énergie. La plastronique me semblait un bon moyen d’intégrer des fonctions intelligentes dans des matériaux polymères et là, je sais que j’ai fait le bon choix » explique Louis Araouzos, jeune chypriote issu du parcours Génie Mécanique Plasturgie & Composites de l’INSA Lyon.

Aurélie, elle, vient de la filière Génie Électrique, et apprécie avant tout l’aspect transversal et pluridisciplinaire de sa dernière année de formation.

« Ce cursus est ultra innovant ! Je suis une touche-à-tout et le fait d’être à la croisée de plusieurs disciplines est très motivant. Notre valeur ajoutée : c’est la compétence de prototyper l’ensemble d’un produit. La plastronique vient en complément de toutes nos connaissances » précise-t-elle.

Faire le lien avec plusieurs domaines de compétences, c’est bien ce qui motive l’ensemble de la promotion.

« Je viens de CPE et une fois qu’on a choisi sa filière, même si elle est diversifiée, nous restons éloignés de certaines disciplines. Je veux travailler dans le développement des équipements de sport et suivre cette formation de plastronique me semblait cohérent » ajoute Lucie Desage.

Derrière la satisfaction des étudiants, il y a un travail considérable au quotidien de la part des enseignants, pour adapter les enseignements et les « manips » en réponse à l’énergie dont font preuve ces jeunes volontaires.

Si la première partie du semestre a été consacrée à la conduite d’un projet plastronique destiné à découvrir tout le champ des possibles de la discipline, la deuxième partie prend une autre envergure.

« Nous partons tous pour Oyonnax, sur le campus de l’INSA, pour travailler durant la deuxième partie du semestre sur des projets industriels en lien avec des entreprises. Les projets sont confidentiels, on ne peut pas vous en dire plus » indique Armand Brousselle.

Au cœur de la Plastics Vallée, ils auront à disposition du matériel de pointe pour mener à bien leur mission, et pourront mieux se projeter dans les fonctions d’un chef de projet plastronique.

« L’objectif de cette formation est de leur permettre d’acquérir un savoir-faire, un vocabulaire spécifique pour comprendre toutes les problématiques et pouvoir gérer un groupe d’experts », souligne Bruno Allard, Professeur à l’INSA Lyon et enseignant de l’option plastronique. « Le polymère a pas mal de vertus que les industriels veulent combiner à l’électronique. L’écosystème était prêt. Aujourd’hui, les entreprises sont à la recherche de profils d’experts et certaines nous soutiennent même financièrement dans la mise en place de cette formation spécialisée, qui a demandé des moyens matériels nouveaux. »

C’est d’ailleurs en menant un projet de fin d’études avec une entreprise soucieuse d’innovation, sur une durée de six mois, que les élèves-ingénieurs clôtureront leur cursus de spécialisation. Si leur immersion dans le monde du travail semble se profiler sans encombre, la formation pourra, quant à elle, évoluer après cette première année de lancement, forte d’un esprit pionnier qui pourrait s’ouvrir à d’autres établissements d’enseignement supérieur.