RECHERCHE

19 oct
19/oct/2017

RECHERCHE

AIP Primeca RAO : en route vers l’industrie du futur

La plateforme technologique académique AIP-Primeca RAO fête ses 30 ans d’existence et continue d’investir, grâce au soutien de ses établissements partenaires et du Conseil Régional. Déjà clairement visible sur les champs de la mécatronique, de la fabrication additive ou encore des systèmes automatisés de production, elle développe des process d’accompagnement aux start-ups mais aussi à la formation pour l’industrie du futur. Ambition.

« On peut travailler tout seul, mais en réseau c’est plus efficace ». Voilà en quelques mots la ligne de conduite de Didier Noterman, Directeur de l’AIP-Primeca Rhône-Alpes Ouest basé sur le campus de l’INSA Lyon.

Depuis 12 ans, il dirige ce pôle unique dans le paysage de l’enseignement supérieur, créé pour mutualiser des ressources, fédérer des compétences et développer l’ingénierie pédagogique associée dans les domaines de la productique, de la mécatronique, de l’impression 3D, de la métrologie et des ressources informatiques pour la mécanique.

Son challenge actuel est celui de beaucoup d’industries : réussir la transition numérique.

« Aujourd’hui, nous continuons à investir dans les champs d’activités du pôle, qui correspondent à ceux de l’industrie du futur. Nous essayons de sélectionner nos fournisseurs de manière à ce qu’ils deviennent nos partenaires pour construire ensemble cette industrie 4.0 » explique Didier Noterman.

En 4 ans, les effectifs du pôle AIP-Primeca ont doublé et grâce à ses nouveaux projets, les coups de fil pleuvent. A l’ordre du jour, la création d’une plateforme usine connectée en lien avec 4 partenaires industriels historiques pour établir ce que seront les normes de l’industrie du futur. Les sociétés Schneider-Electric, Staübil robotics, Actemium, PTC et Wonderware sont parties prenantes de cette réflexion qui a obtenu le soutien financier de la région Auvergne Rhône-Alpes.

Autre projet de développement : la formation, et plus précisément la réorientation des étudiants « en échec » à l’université vers les métiers en tension au niveau régional.

« C’est parti d’un constat simple : il y a beaucoup d’étudiants qui décrochent en licence à l’université et qui pourraient être détectés pour être réorientés et développer des compétences dont les entreprises ont un besoin criant. Nous voudrions détecter ces talents cachés, les mettre à niveau sur 10 semaines de formations au pôle AIP avec nos partenaires AFPA, INSAVALOR et leur permettre ensuite, soit de continuer sur une formation adaptée plus longue, soit d’être directement embauchés » précise Didier Noterman.

Ce principe soutenu par la Région conduirait à la mise en place des formations dès 2018, avec 3 sessions de 20 places par an sur les domaines de l’automatisme et de la robotique ; de l’électronique et des objets connectés ; du graphisme et du design et enfin de la mécanique et l’impression 3D.

Un hôtel à projets pour entrepreneurs innovants

C’est l’actualité qui stimule les énergies du pôle AIP-Primeca. Financé par l’aide de la région Auvergne Rhône-Alpes, cet hôtel à projets a pour objectif d’accueillir des entrepreneurs innovants en résidence et de leur offrir une assistance technologique. 4 ou 5 start-ups pourraient rejoindre le centre d’innovation technique AIP-Primeca dans de futurs locaux mis à disposition sur le campus de l’INSA Lyon. Une première start-up, PaintUp, est actuellement en résidence sur le campus avec le projet de développer un système robotisé autonome destiné au nettoyage et la peinture de façades ou de surfaces de grande dimension.