INSA LYON

07 jan
07/jan/2021

INSA LYON

« 2021 sera l'occasion de nouveaux défis »

Alors qu'une nouvelle année débute, le directeur de l'INSA Lyon revient sur l'année 2020 et présente le nouveau projet stratégique de l'école « Ambitions 2030 ». Entrevue exclusive avec Frédéric Fotiadu. 

2020, « pire année de l’Histoire » selon le Times, vient de se terminer. Dans quel état d'esprit abordez-vous cette nouvelle année ?
Avant tout, permettez-moi d'adresser, par l’intermédiaire de cet entretien, mes meilleurs vœux à l’ensemble de la communauté INSA mais aussi à nos partenaires et amis avec lesquels je suis impatient de reprendre les relations de proximité et de convivialité, qui nous ont tant fait défaut en 2020. Dans un monde particulièrement affecté par la crise sanitaire, qui nous touche encore en ce début 2021, je formule le vœu d’une nouvelle année plus sereine, plus épanouissante, qui nous permettra de renouer avec ces choses de la vie qui nous semblaient très anodines il y a encore un an, mais dont la crise épidémique nous a fait prendre conscience de la valeur inestimable.
Je dois dire que l'année passée a été éprouvante à bien des égards. Nous avons dû bouleverser nos habitudes, adapter nos méthodes, innover pour continuer d’avancer et assurer nos missions. Nous y sommes parvenus grâce à la mobilisation de toutes et tous et je tiens de nouveau à remercier très chaleureusement l’ensemble des personnels INSA pour leur engagement exceptionnel dont je suis extrêmement fier. Nous ne nous attendions pas à vivre une telle crise, mais nous avons su y faire face. 
Si 2020 a été difficile, je ne dirais pas pour autant que ce fut la pire année de l'histoire. Je pense utile de rappeler que, ce que nous vivons, est sans aucune commune mesure avec d'autres épisodes de l'Histoire. La formule du Times nous enferme dans une vision court-termiste, sans hauteur, ni perspective. Il nous appartient de résister à toute forme d'immédiateté, qui nous placerait de fait dans une logique d’urgence, et de lui préférer une approche qui consiste à voir loin, à voir large, et à analyser en profondeur, comme le préconisait Gaston Berger, père fondateur de l'INSA Lyon et de la prospective. 
Pendant cette période, nos fondamentaux n'ont pas été ébranlés. Le fait d’être un établissement public nous a aussi permis de mieux résister à la crise que d’autres organisations. Nos emplois et notre activité ont été préservés. Nous avons pu amortir le choc, contrairement à d’autres structures plus fragiles. Il est important de le reconnaître et de le souligner. 
Nous avons aussi démontré une capacité à nous dépasser, à nous adapter, dans un contexte mouvant et à faire preuve de la plus grande agilité. J'aborde donc cette nouvelle année avec enthousiasme, confiance et détermination et ferai de notre mieux pour que chacun de nous s’épanouisse personnellement dans notre projet collectif. 

Quels enseignements et bilan tirez-vous de l'année 2020 ? 
Que de chemin parcouru en une année ! Cette crise a modifié la donne, elle a été une source de transformation et d’innovation sans précédent. Elle nous a permis de porter un nouveau regard sur la pédagogie, de déconstruire des représentations bien établies sur nos propres limites, d'inventer et d'éprouver de nouvelles méthodes d'apprentissage et de travail. Nous avons vécu une transformation en accéléré et aussi appris à cultiver une forme d’endurance, afin de pouvoir tenir dans la durée. De nouveaux modes de collaboration et de nouveaux outils, nous ont permis d’assurer une continuité de service, malgré la distance et des contraintes inédites qui s’imposaient à nous. Nous avons aussi pris conscience que le tout numérique avait ses limites et à quel point se voir, se parler, partager des temps de convivialité, étaient essentiels à nos vies. L'une de nos aspirations pour 2021 est de nous retrouver ensemble, sur nos campus, dès que la situation sanitaire le permettra. 
Je retiendrai aussi de l’année passée un formidable esprit d'entraide, de solidarité et de cohésion. La communauté INSA a traversé et continue de traverser cette période difficile en étant extrêmement soudée, attentive et bienveillante. De ce point de vue, la crise a été le révélateur de la force de notre collectif et de la réalité concrète des valeurs que nous revendiquons.  
La crise n’a pas non plus affecté notre attractivité, qui a continué de progresser. L’an dernier, nous avons reçu 16.260 candidatures sur Parcoursup, avec notamment une progression de 10% du nombre de bacheliers S.
2020 a également marqué la conclusion de processus et de projets qui ont rythmé la vie de l’INSA Lyon ces dernières années. Après nous y être longuement préparés, nous accédons aux responsabilités et compétences élargies, ce qui va permettre à notre établissement de gagner en autonomie et de disposer de nouvelles marges de manœuvres. La démarche prospective, entamée il y a deux ans, a abouti à l’élaboration de la stratégie Ambitions 2030, validée par notre conseil d’administration en novembre dernier. Le projet d’Initiative d’Excellence et la création de l’Université cible ont été définitivement arrêtés, mais le site universitaire Lyon-Saint-Étienne affiche d’ores et déjà la volonté de relancer une dynamique collective, sous de nouvelles formes et de nouveaux périmètres de coopération. 

2021 sera ainsi l'occasion de nouveaux défis : repenser donc une politique de site, notamment autour de propositions portées par les écoles d’ingénieurs, préparer le nouveau contrat quinquennal avec l’État et y déployer la stratégie de notre établissement, en restant attachés à une démarche contributive. Avec la décennie qui s’ouvre, débute l’écriture d’une nouvelle page de l’histoire de notre établissement. Ce sont aussi des actions qui se poursuivent, comme celles du Groupe INSA, également engagé dans une démarche prospective qui inspirera, sans aucun doute, de nouvelles synergies et initiatives structurantes.

Alors prêt pour 2021 ? Quelles sont les perspectives à venir ? 
Nous n'avons pas la prétention de dire que nous sommes prêts : nous nous préparons en permanence. Nous devons penser dans une logique de long terme et nous efforcer de toujours anticiper. Le monde d'après, nous y avons pensé avant. Nous avons en effet pris de l'avance en pensant les futurs, grâce à la démarche prospective INSA 2040. Dès 2018, l'idée a été d’imaginer et de préparer l'avenir de l'INSA à travers un processus collaboratif, qui a permis d’élaborer notre stratégie Ambitions 2030. Celle-ci est articulée autour de cinq grandes transitions qui font écho aux grands enjeux auxquels notre société est confrontée actuellement : une transition énergétique, environnementale et écologique, une transition sociale, une transition numérique, une transition de modèle économique et une transition institutionnelle.
Au travers de ce projet stratégique, notre objectif est bien de transformer profondément le positionnement, les missions et les pratiques de notre école. L’INSA Lyon possède de nombreux atouts pour envisager l’avenir avec confiance et la stratégie Ambitions 2030 est décisive pour son évolution future. Les prochaines étapes seront, comme les précédentes, participatives et inclusives, pour construire un projet commun. Nous allons écrire ensemble un nouveau chapitre de notre histoire avec la volonté d'être exigeants, inspirants et ouverts sur le monde. 

 
© V. Moncorgé