Témoignages

Témoignages

« Le département Génie Industriel (GI) offre une multitude de débouchés après le diplôme. Cette formation est très « pratique » : beaucoup de TP et de projets, ce qui rend la formation GI à l’INSA Lyon unique. »

Un conseil à formuler à de futurs élèves-ingénieurs ? Il faut être ambitieux car rien n’est impossible !

Et pour la suite : après l'obtention de mon diplôme, je souhaite travailler en tant qu’ingénieur supply chain.

Matthieu– second cycle Génie Industriel

« Je me suis tourné vers le département Génie Industriel parce qu'il me convenait pour son aspect généraliste. J'avais de plus un intérêt particulier pour les problématiques d’amélioration continue et d’analyse systémique. J'envisageais également d'in un département proche du monde de l’entreprise qui sait allier l’académique au professionnel. Ce que je retiens, c’est le projet collectif de 4E année en GI. C’était une très belle expérience qui pose les bases du management d’équipe et de gestion de projet. Il offre une meilleure facilité d’adaptation et d’autonomie une fois en stage. »

Un conseil à formuler à de futurs élèves-ingénieurs ? Ne pas négliger l’importance du stage ouvrier, c’est un premier aperçu du monde de l’entreprise.

Et pour la suite : un master spécialisé en école de commerce B to B. Vente de projets / produits industriels.

Guilhem – second cycle Génie Industriel

« Mon envie de travailler dans l'environnement m'a amenée à choisir le département Génie Energétique et Environnement (GEN). C’est à la 5e année avec l’option environnementale qui m’a permise de me spécialiser encore plus dans ce domaine. Les projets en groupe rendent cette dernière année moins scolaire que la 3e et 4e année. C’est tout de même une formation très complète et diversifiée, ce qui permet de rester ingénieur généraliste.»

Un conseil à formuler à de futurs élèves-ingénieurs ? Choisissez votre département par rapport à vos goûts et non par rapport au salaire ! L’argent ne fait pas le bonheur !

Et pour la suite : je souhaite travailler dans une usine de traitement des déchets ou de recyclage ou une station d’assainissement.

Marie – second cycle Génie Énergétique et Environnement

« Le département Génie Energétique et Environnement (GEN) est assez généraliste et laisse beaucoup de possibilités pour un métier futur. J’ai apprécié l’entraide entre les élèves, la bonne ambiance, l’organisation d’événements qui permettent de souder les promotions, l’ouverture d’esprit qui est permise grâce à la diversité culturelle. »

Un conseil à formuler à de futurs élèves-ingénieurs ? Il va falloir de la motivation et de la persévérance, mais avec des efforts tout est possible, et l’INSA Lyon permet de démarrer dans la vie avec un énorme bagage, de part la formation, mais également par sa notoriété et les contacts avec les anciens élèves.

Et pour la suite : après l’INSA Lyon, j’envisage de travailler dans le domaine de l’énergie. Mon parcours m’a mené vers l’étude des turbomachines et ma passion pour l’aviation me fait rêver d’un emploi dans l’aéronautique, sur un sujet environnemental de préférence.

Lucas – second cycle Génie Énergétique et Environnement

« Le département Génie Energétique et Environnement (GEN) est une filière rare à trouver en France (les départements traitant de l’énergie et de l’environnement en ingénierie sont peu répandus) et donc un atout ! J’ai apprécié la complémentarité des matières, chacune apporte des choses nouvelles et toutes se complètent pour servir notre formation. Cela permet de voir ce qui nous plaît le plus et de garder une vue d’ensemble de notre domaine d’étude. »

Un conseil à formuler à de futurs élèves-ingénieurs ? N’ayez pas peur et foncez ! Bien sûr, certaines périodes sont difficiles mais il ne faut pas baisser les bras parce que ça vaut le coup d’aller au bout. Plus les années avancent, plus les cours, les projets et sujets traités sont passionnants.

Et pour la suite :  j’aimerai travailler dans une branche environnementale du Grand Lyon, car c’est, en plus du lieu où j’ai grandi, une ville dynamique, innovatrice que j’apprécie énormément

« Le département Génie Energétique Environnement (GEN) est une filière ouverte sur l’avenir, qui permet de partir à l'étranger et surtout l'encourage. Ce que j’ai aimé : les étudiants de tous horizons (premier cycle, admis directs, étudiants d’échange), la diversité des cours, la passion des enseignants. J’ai surtout retenu à travers cette formation que l’ingénieur est avant tout un être humain. »

Un conseil à formuler à de futurs élèves-ingénieurs ? Les premières années sont difficiles, mais il faut s’accrocher et travailler régulièrement tout en profitant de Lyon et de la vie associative du campus.

Et pour la suite : je souhaite travailler dans une entreprise qui allie respect de l’environnement et avancées technologiques.

Marie Sophie – second cycle Génie Énergétique et Environnement

« Ayant fait une formation STI,  la formation active en sciences m’a permit d’intégrer une très bonne école d’ingénieur sans passer par une prépa. J’ai ensuite choisi le département Génie Electrique dans la continuité car c’est une thématique qui m’intéresse énormément. Le fait d’effectuer deux stages longs (6 mois) est à mon sens un réel plus à la formation car il permet d’avoir plusieurs expériences pour mieux s’orienter ou de travailler à fond dans un domaine s’il nous intéresse déjà. »

Un conseil à formuler à de futurs élèves-ingénieurs ? Ne lâchez rien, vous êtes là dans une école d’ingénieur de haut niveau, il est normal d’avoir des moments difficiles.

Et pour la suite : je souhaite travailler dans le déploiement de réseau de télécommunications.

Bastien – second cycle Génie Électrique

« La formation Génie Electrique de l’INSA Lyon est attractive parce qu'elle permet de balayer tous les domaines de l’électricité. C’est une formation très intéressante faite par des enseignants-chercheurs plongés dans les problématiques de demain. »

Un conseil à formuler à de futurs élèves-ingénieurs ? Une formation de très bon niveau mais il ne faut pas oublier la richesse du milieu associatif.

Et pour la suite : je vais devenir responsable du développement Sud-Ouest pour une multinationale.

Alexandre – second cycle Génie Électrique

« Passionné par le domaine de la production et du transport de l’énergie électrique, je veux être ingénieur pour être au cœur de cette problématique et de ses innovations. J’ai choisir le département de génie électrique (GE) car c’est celui qui me donne les connaissances techniques nécessaires pour travailler dans le secteur que je désire. Les enseignements sont de bonne qualité, l’implication du corps enseignants est vraiment appréciable, sans oublier la bonne humeur qui règne dans cette filière. »

Un conseil à formuler à de futurs élèves-ingénieurs ? Avoir une projet professionnel solide. Ceci n’empêche pas que ce dernier évolue mais ça permet de garder un fil rouge, un but, ce qui est très important dans les études.

Et pour la suite : je souhaite travailler dans le domaine de l’automatique.

Kévin – second cycle Génie Électrique

« J’ai voulu intégrer le département Génie Electrique (GE) pour me spécialiser en électronique / traitement du signal, pour acquérir suffisamment de connaissances afin de poursuivre en thèse. La formation est très intense, mais elle est complète et elle est reconnue en entreprise, c’est un atout indéniable !  »

Un conseil à formuler à de futurs élèves-ingénieurs ? Il faut se donner les moyens pour intégrer le département de son premier choix.

Et pour la suite : j'envisage de poursuivre en doctorat en traitement du signal et électronique embarquée.

Xavier - second cycle Génie Électrique

Pages