SOCIETE CONSTELLIUM

CHORDELLIUM

La méthode CHORD pour la caractérisation avancée des alliages d’aluminium au MEB
Coordinateur: 
INSA LYON - MATEIS
Responsable INSA: 
Sophie CAZOTTES - Cyril LANGLOIS

La caractérisation fine des matériaux est un prérequis indispensable pour le développement de nouveaux alliages d'avenir aux propriétés améliorées. En première ligne peuvent être cités les efforts stratégiques consentis dans l'allégement des structures, gage notamment de réduction substantielle des émissions nocives dans les transports terrestres et d'économie d'énergie considérable dans les domaines aéronautique et spatial. Or, les propriétés des matériaux sont intimement liées à leur microstructure, qui présente des caractéristiques de tailles mm jusqu’à sub nanométriques. Aujourd’hui, lorsque les tailles caractéristiques sont supérieures à 100 – 300 nm, la caractérisation se fait au Microscope Electronique à Balayage (MEB), par imagerie ou en utilisant un détecteur EBSD (Electron Back Scattered Diffraction). Pour des tailles inférieures à la centaine de nm, le recours au Microscope Electronique en Transmission (MET) est de rigueur. Cependant, les observations en MET sont réalisées sur des lames minces, qui nécessitent une préparation fastidieuse pouvant localement affecter la microstructure. Les MET sont d’autre part des appareils lourds, peu répandus en environnement industriel car chers non seulement à l’achat mais aussi en maintenance et personnels qualifiés. A contrario, les observations en MEB sont réalisées sur des échantillons massifs, nécessitant une préparation mineure et plus représentatifs du matériau. Afin d’optimiser les temps de caractérisation, et la représentativité des résultats ; il apparait donc important d’améliorer les performances de la caractérisation par MEB pour limiter la caractérisation par MET.

L’idée force du projet est d’améliorer la représentativité de la caractérisation microstructurale par une analyse multi échelle sur un seul échantillon, dans le même microscope, et sans préparation additionnelle. L’étude sera réalisée principalement à l’INSA de Lyon au laboratoire Mateis et conjointement avec le Laboratoire George Friedel de l’école des Mines de Saint Etienne, et l’entreprise Constellium, dont le centre de Recherche est basé à Voreppe.

Partenaires: 
SOCIETE CONSTELLIUM
MINES ST ETIENNE
Financement: 
REGION AURA
Dates projet: 
De 2019-03-01 00:00:00 hasta 2024-06-01 00:00:00
Montant global du projet: 
184553
Contact: 
sophie.cazottes@insa-lyon.fr