formation

Éclairage Urbain

Une formation unique en France pour former des spécialistes de l'éclairage extérieur, public et/ou urbain.

Ce Programme MS accrédité par la “Conférences des Grandes Écoles”

Les enseignements techniques de niveau expert sont organisés pour couvrir tous les champs disciplinaires de la filière, ses enjeux, ses acteurs, ses logiques, des phases amont des politiques publiques, de la conception industrielle des matériels, ou de la conception des projets de mise en lumière, jusqu’aux phases opérationnelles de dimensionnement, installation, exploitation et maintenance des systèmes et infrastructures.

Cet enseignement se décline en cours, visites et projets, et sera complété par des conférences sur la lumière et ses divers enjeux sociétaux. Tout au long de la formation, les questions transversales de l'éclairage seront abordées : contraintes réglementaires et normatives, économies d’énergie, enjeux du développement durable.

L'implication du cluster lumière prolonge naturellement le dialogue technique qu' entretient la formation au quotidien avec l'ensemble des professionnels de l’éclairage, aux échelles nationales et internationales, ainsi qu’avec les organismes de l’enseignement supérieur et de la recherche.

L'enseignement se déroule en alternance: une semaine de formation à l'INSA pour deux ou trois semaines de stage en entreprise pour la préparation de la thèse professionnelle, du 1 er octobre à juillet ou septembre.

Cette formation vous permettra d'obtenir :

  • De solides bases scientifiques et techniques concernant la production de lumière et les réseaux d’énergie
  • Un socle de connaissance sur l’urbanisme, les formes et espaces urbains, les usages et les enjeux de l’espace public, les politiques urbaines et la décision publique en matière d’éclairage,
  • Une vision pointue des jeux d’acteurs de la filière, de leurs relations, de leurs modes de contractualisation et des normes juridiques et réglementaires qui encadrent ces relations, notamment en ce qui concerne les maîtrises d’ouvrages et d’œuvre.
  • Une culture générale de la lumière et de ses dimensions sociétales (santé, art, cultures, environnement), qui sera portée par un cycle de conférences
  • Un renforcement des capacités relationnelles et des aptitudes à la communication et à l’animation scientifique, autour des présentations de projet d’équipe, des thèses professionnelles et de l’exposition des posters de synthèse

Langue d’enseignement

Les enseignements seront pour l’essentiel donnés en Français. Cependant, compte tenu du caractère international du secteur, certains enseignements et conférences seront donnés en anglais. Un cours optionnel de management en Anglais sera accessible sur la base du volontariat et sous réserve de niveau de langue, et deux cours de verbatim techniques seront délivrés en Anglais.

 

Le déroulement

L'enseignement se déroule en alternance: une semaine de formation à l'INSA pour deux ou trois semaines de stage en entreprise pour la préparation de la thèse professionnelle, du 1 er octobre à juillet ou septembre.

Les auditeurs peuvent commencer leur stage dès le mois d'octobre s'ils font valider leur projet par l'équipe enseignante et l'employeur, ou ils peuvent mettre à profit le premier trimestre pour chercher un stage à débuter en janvier de l'année suivante. Le volume de travail en entreprise doit correspondre à 400 heures et peut se conclure soit en juillet soit en septembre.

Les cours sont constitués :
- d' enseignements théoriques, de travaux dirigés, de visites et de conférences spécialisées et sur un projet d’équipe portant sur une commande de mise en lumière issue d’une maîtrise d’ouvrage réelle.

- Le stage en milieu professionnel sera :
- encadré conjointement par l’équipe pédagogique et l’employeur du stage
- validé par la soutenance d’une thèse professionnelle et la présentation d’un poster scientifique

Volume horaire global des enseignements

- 316 heures de cours, conférences, visites et travaux dirigés
- 120 heures de projet

 

1 - Milieu Urbain :
Le module 1 concerne l’environnement urbain comme milieu récepteur de l’éclairage, dans ses dimensions formelles, spatiales, et sociales. Il décline des enseignements d’urbanisme, d’architecture, et de sociologie urbaine appliquée aux espaces publics, sous forme de cours magistraux et de travaux pratiques d’observation des usages de l’espace public. Il développe en particulier les notions d’ambiances et de paysages urbains.

2 - Maîtrise d'Ouvrage
Le module 2 développe les diverses dimensions des politiques publiques et des stratégies territoriales en matière d’éclairage urbain. Il présente les obligations des maires en la matière et le cadre réglementaire, et décline la diversité des stratégies publiques et de leurs paramètres (organisation des services, compétences et moyens internes disponibles, taille et état du patrimoine, volontés politiques). Il définit et précise ce qu’est l’urbanisme lumière et les enjeux urbains concernés, notamment en termes de marketing et de valorisation. Il présente les différents documents de planification de l’éclairage, leurs spécificités et leurs méthodes d’élaboration. Il détaille les procédures de marchés publics et les procédures des services techniques.

3 - Maîtrise d'œuvre
Le module 3 est consacré aux métiers de la maîtrise d’œuvre autour de diverses entrées :

la mission de maîtrise d’œuvre complète, la conception lumière, ses outils, ses démarches et ses contraintes ; les domaines de l’éclairage extérieur : éclairage public, sportif, événementiel, de mise en valeur, illumination, parcs et jardins ; le dimensionnement des installations.


4 - Secteur, marché, filière
Le module 4 développe les aspects économique et institutionnel du secteur de l'éclairage. Il présente le marché et la filière en détaillant les typologies d'éclairage extérieur et la description du patrimoine, les enjeux spécifiques à ce marché, la description et les interactions des différents intervenants, la présentation et l'organisation des groupements et événements fédérateurs. Les cours théoriques seront illustrés par l'intervention d'une organisation et la visite d'un salon professionnel consacré à l'éclairage. La synthèse du module est réalisée par l'enseignement du vocable économique et institutionnel en anglais.

5 - Matériel et technologies
Le module 5 développe la connaissance des composants d’une installation d’éclairage et apporte la maîtrise de leur intégration dans le but de construire des projets durables et efficients. Le module traite également des nouvelles technologies d’éclairage, de leur apport dans un projet global. Les dimensions de gestion des durées de fonctionnement et de maîtrise de la consommation électrique sont également abordées.

6 - Installation, mise en œuvre
Le module 6 est consacré aux dimensions techniques et contractuelles de l’installation et de la mise en œuvre des réseaux d’éclairage public : génie civil et équipements, contrats de partenariats et de performance énergétique, certificats d’économie d’énergie, modalités de réception et de mise en service d’une installation.

7 - Gestion d'installation
Le module 7 aborde les différents domaines de la gestion des installations d’éclairage public : entretien, maintenance et rôle du chargé d’exploitation.

8 – Projet
Les auditeurs mènent un projet de mise en lumière d’un espace ou d’un objet urbain, en petites équipes, sous l’encadrement de l’équipe enseignante, et à partir d’une commande réelle. Ils doivent réaliser un travail de diagnostic, de conception et de dimensionnement, enfin assurer la communication de leur projet face un jury composé de l’équipe enseignante et du commanditaire (collectivité ou maître d’ouvrage privé).

9 – Thèse professionnelle / stage en entreprise
La formation est complêtée par une mission en entreprise, collectivité, laboratoire ou chez tout autre organisme employeur, pour une durée de 4 à 5 mois, en France ou à l’étranger et relevant du domaine de l’éclairage urbain. Cette mission constitue un travail individuel d’envergure par lequel l’auditeur démontre sa capacité à mener à bien un projet ou une étude approfondie. Le travail peut être d’ordre scientifique, technique ou méthodologique et donne lieu à la rédaction d’une thèse professionnelle soutenue devant un jury de professionnels et d’enseignants.

 

A l’issue de la formation, les auditeurs sont appelés à assurer des fonctions à responsabilité, notamment dans les secteurs suivants (la liste n’étant pas ordonnée, ni exhaustive de par la diversité des structures et des activités de l’éclairage urbain) :

  • Grands maîtres d’ouvrages dans le domaine des infrastructures, des réseaux de l’aménagement urbain et des réseaux d’énergie
  • Grandes entreprises du BTP et leurs filiales spécialisées dans le domaine des services urbains (de quelques centaines d’employés à plusieurs milliers)
  • Bureaux d’ingénierie et maîtrises d’oeuvre en charge des études de projet et d’exécution, de suivi de chantier et d’installations d’éclairage (de quelques dizaines d’employés à plusieurs centaines)
  • Exploitants réseaux (publics ou privés)
  • Bureaux d’études spécialisés (de quelques ingénieurs à plusieurs dizaines)
  • Petites, moyennes et grandes entreprises de la fabrication de matériels d’éclairage, sources, luminaires, appareillages, mobilier urbain (de quelques dizaines d’employés à plusieurs milliers)
  • Bureaux de contrôle
  • Organismes publics, services techniques des collectivités, des structures intercommunales et des maîtrises d’ouvrages
  • Petites et moyennes entreprises de l’assistance à maîtrise d’ouvrage, agences de la conception lumière ou de l’événementiel
  • Villes et syndicats intercommunaux en charge de l’éclairage

Quelques exemples de fonctions

Ingénieur d’affaires

    Prospection et actualisation de la connaissance des marchés
    Développement stratégique
    Obtention de marchés
    Sensibilisation aux logiques de maîtrise d’ouvrage
    Connaissance des enjeux et des diversités de projets d’éclairage
    Vu d’ensemble de la filière

Ingénieur Etudes et Travaux

    Chef de projet aménagement, voirie, réseau, espaces publics en collectivité
    Maîtrise d’ouvrage de projets urbains
    Conduite de projet en entreprise et maîtrise d’oeuvre
    Connaissance des rouages entre maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre dans les projets d’aménagement d’espaces publics et d’éclairage
    Maîtrise technique des matériels et des infrastructures

Responsable de bureau d’études

    Innovation et conception de matériels
    Mise en place de process industriels
    Prise en compte des conditions de maintenance et des contraintes pesant sur les utilisateurs finaux
    Sensibilisation à l’économie de l’innovation

 

Chef de produit / Chef de marché

 

    Vision stratégique de l’offre par rapport aux marchés
    Gestion d'un portefeuille de produits de la conception à la commercialisation
    Prise en compte et anticipation de la demande
    Connaissance des spécificités du marché en termes d'enjeux, d'acteurs et de technologies
    Connaissance de la constitution et de l’évolution de la demande

Responsable Réseau

    Rénovation, maintenance, gestion des infrastructures
    Pilotage d’installations pérennes ou non
    Connaissance sur les configurations de réseaux, méthodes et contraintes
    Formation au pilotage technique d’événements lumière

 

Responsable Projet en conception lumière

 

    Métiers de la conception lumière, développement et pilotage des projets
    Assistance à maîtrise d’ouvrage, politique lumière, élaboration de documents de planification de l’éclairage
    Connaissance de la maîtrise d’ouvrage
    Formation à la constitution urbaine, morphologie, espaces publics, architectures
    Maîtrise des documents de planification au service des politiques publiques
    Connaissance des matériels, de leurs performances et champs d’application

 

Responsable d’un service éclairage public

 

    Organisation du service public de l’éclairage urbain
    Suivi de la politique lumière
    Elaboration d’une stratégie lumière
    Connaissance des enjeux pour la collectivité
    Formation aux procédures et aux marchés publics
 

Accès à la formation :

Pré- requis pour candidater :
Les professionnels et étudiants intéressés peuvent, sans condition d’âge, postuler aux épreuves de sélection.
Les candidats doivent avoir :
- soit avoir validé un diplôme de niveau II (BAC +4) et avoir au moins 3 ans d’expérience professionnelle.
- soit avoir validé un diplôme de niveau I (BAC +5).
Pour les candidats étrangers avoir validé un diplôme équivalent aux diplômes français exigés ci-dessus

Certains candidats peuvent être admis à titre dérogatoire.
Il est en effet possible de candidater via la Validation des acquis professionnels :
La VAP peut vous permettre de candidater dans une formation diplômante en l’absence des diplômes préalablement requis pour y accéder.
Qui peut en bénéficier ?
Toute personne répondant aux pré-requis de la formation continue:
• Avoir au moins 26 ans au 1er janvier de l’année de formation
• Justifier d'au moins 3 ans d’expérience professionnelle en rapport avec la formation visée et avoir validé à minima un diplôme de Bac+2 ou +3
Contact : pascale CHAPRE tel : 04 72 43 72 32 – Mail : pascale.chapre@insa-lyon.fr

 

Inscriptions 2016/17

 Le dossier d’inscription sera à télécharger et à nous retourner complêté et signé avant le 30 juin 2016.


Le candidat, dont le dossier administratif est retenu, est convoqué à une journée de sélection à Lyon pour un entretien de 30 minutes maximum avec le jury portant notamment sur le parcours de vie et d’expérience professionnelle, la motivation et le projet d’évolution du candidat.

Frais de formation :
12 000 euros* pour les salariés (quel que soit leur statut: CDI, CDD, ...).
7 500 euros* pour les étudiants et les demandeurs d'emplois ou stagiaires en auto-financement dont les frais de formation ne sont pris en charge ni par un OPCA ni dans le cadre d'un dispositif d'aide sociale.


Financements :

Tout salarié a la possibilité de solliciter un CIF (Congé Individuel de Formation) ou une période de professionnalisation :

- soit s’il est en CDI, directement auprès de son employeur qui donne sa décision et transmet son dossier à l’OPACIF dont il relève.

Cette demande de prise en charge se prépare plusieurs mois à l’avance (en général elle doit être déposée auprès de l’organisme financeur au moins trois mois avant l’entrée en stage). Elle est indépendante de la procédure d’inscription administrative à l’INSA. Nous vous recommandons d’entreprendre cette démarche dès votre décision de suivre la formation arrêtée même si les tests de sélection n’ont pas encore eu lieu.

Si la demande est acceptée, l’organisme pourra prendre en charge tout ou partie des frais pédagogiques ainsi que la rémunération du salarié durant son temps de formation.

Les demandeurs d’emploi peuvent également bénéficier d’aides à la formation. Se renseigner auprès de pôle emploi.

Pour toute information complémentaire : pascale.chapre@insa-lyon.fr

*Tarif 2015-2016 -  L’INSA n’est pas assujetti à la TVA sur ces activités

 

Candidats étrangers

Candidats de nationalité étrangère hors Union Européenne et Espace Économique Européen (EEE)

Renseignez-vous auprès des autorités consulaires pour connaitre les modalités d'obtention de votre visa pour études. Certaines autorités pourront en effet vous demander, selon votre pays d'origine, d'utiliser le dispositif "Campus France" http://www.campusfrance.org/fr/page/les-differentes-procedures

Dans une trentaine de pays, une procédure dématérialisée de candidature en ligne a été mise en place. Elle doit être obligatoirement suivie pour l'obtention du visa "étudiant". Dans les autres pays, vous entrerez directement en contact avec les établissements de votre choix.

Les pays concernés par la procédure CEF sont les suivants :

  • Algérie
  • Argentine
  • Bénin
  • Brésil
  • Burkina Faso
  • Cameroun
  • Chili
  • Chine
  • Colombie
  • Comores
  • Congo Brazzaville
  • Corée du Sud
  • Côte d'Ivoire
  • Etats-Unis
  • Gabon
  • Guinée
  • Inde
  • Indonésie
  • Iran
  • Japon
  • Liban
  • Madagascar
  • Mali
  • Maroc
  • Maurice
  • Mexique
  • Pérou
  • Sénégal
  • Russie
  • Taiwan
  • Tunisie
  • Turquie
  • Vietnam

 

 

Cette démarche Campus-France devra être réalisée en premier lieu. Une fois votre admissibilité validé par campus France, votre dossier nous sera transmis et le responsable pédagogique de la formation prendra contact avec vous pour que vous puissiez être convoqué à un entretien à distance. L'acceptation définitive de la candidature sera effective à l'issue de cet entretien de sélection.

L’inscription

Une fois sélectionnés, les candidats sont invités à confirmer leur pré-inscription en versant un 1er acompte sur leurs droits d'inscription.

Cette confirmation permet notamment aux candidats sélectionnés de justifier leur pré-inscription, afin de réaliser les démarches nécessaires auprès des autorités consulaires en vue d'obtenir leur visa pour études et faciliter également la recherche d'un logement en France pour la durée de la formation.

 

Pascale CHAPRE


04 72 43 72 32
pascale.chapre@insa-lyon.fr

Service de Formation DIplômante tout au long de la vie (SEFDI)


8 allée du Rhône - Bâtiment Camille Claudel,69621 Villeurbanne
+33(0)4 72 43 81 42
+33(0)4 72 43 85 08
sefdi@insa-lyon.fr