Évènements

24 jan
24/01/2020 10:00

Sciences & Société

Soutenance de thèse : Jean-Baptiste BONI

Modélisation thermique d’un train épicycloïdal lubrifié par barbotage

Doctorant : Jean-Baptiste BONI

Laboratoire INSA : LaMCoS
Ecole doctorale : EDA 162 MEGA

Les transmissions de puissance par trains épicycloïdaux sont courantes dans l’industrie du transport et de la manutention : elles procurent un fort rapport de réduction dans un volume toujours plus réduit, ce qui est un atout pour les industriels toujours plus attentifs à leur impact écologique. Cependant cette diminution de volume implique une augmentation de la puissance massique au sein de ces transmissions. Dans la cas où cette transmission est lubrifié par bain d’huile, ou barbotage, la problématique de la thermique devient alors un enjeu majeur car elle ne permet plus un refroidissement de la transmission, contrairement à la lubrification par injection. Elle apporte aussi une nouvelle source de perte par traînée, appelée perte par barbotage, qui ajoute à la production de chaleur produite par le frottement aux dentures et les roulements. Cette lubrification apporte cependant une facilité de maintenance utile pour des applications comme le transport. Aucun modèle de prédiction n’est donné dans la littérature et la modélisation thermique a toujours porté sur de la lubrification par injection. Dans un premier temps, un modèle de prédiction des pertes par barbotage a été développé sur un banc d’essais en laboratoire pour, dans un second temps, modéliser thermiquement un réducteur de vitesse industriel en vue de l’optimiser sur plusieurs aspects : impact de la tribologie sur la thermique et optimisation du volume d’huile. Au regard des résultats présentés dans ce manuscrit, le modèle de perte par barbotage prédit convenablement la perte pour plusieurs huiles testées ; le modèle thermique simule alors bien la thermique du réducteur et semble être un bon outil pour optimiser le réducteur industriel.