Évènements

27 nov
27/11/2020 14:00

Sciences & Société

Soutenance de thèse : Chaimaa JAAFARI

Effect of early age drying shrinkage on the seismic response of RC Structures

Doctorante : Chaimaa JAAFARI

Laboratoire INSA : GEOMAS
Ecole doctorale : ED162 : Mécanique, Energétique, Génie Civil, Acoustique de Lyon

Les structures en béton armé s'endommagent au cours de leur vie à cause de plusieurs facteurs : thermiques, chimiques, retrait, fluage, carbonatation, corrosion. Ces processus débutent dès les premiers jours de la vie de l'ouvrage et continuent lors de son vieillissement. Plus particulièrement, l'endommagement au jeune âge (entre 0 et 28j) peut influencer significativement le comportement dynamique des structures. En effet, leur fréquence propre, peut être fortement réduite à cause de cet endommagement. Afin de déterminer l'influence de l'endommagement dû aux effets du jeûne âge sur la réponse sismique d'une structure en béton armé, ce travail de thèse a combiné à la fois modélisations numériques et essais pseudo-dynamiques sur deux groupes de portique. Le premier groupe a été gardé en conditions endogènes (échanges hydriques avec l'extérieur empêchés) durant le jeune âge afin de limiter les effets du retrait de séchage (fissuration). Le second groupe a quant à lui été gardé en conditions non-endogènes (échange d'eau avec le milieu extérieur possible) similaires aux conditions de chantier, ce qui a induit un endommagement initial (fissurations) du notamment à un retrait de séchage plus important. Les deux types de portiques ont été soumis à la fin de leur jeune âge au même chargement sismique modéré au moyen d'essais pseudo-dynamiques. Les structures ont été instrumentées en utilisant de la fibre optique, des capteurs de déplacement et de force ainsi que des vélocimètres et de la corrélation d'image. D'autre part, un modèle numérique en poutres multifibres permettant de suivre l'évolution de leur endommagement au jeune âge mais aussi lors de l’accident sismique a été réalisé. Ce modèle numérique intégré a été validé en le comparant avec l’expérience, permettant de calculer l'évolution de fréquences propres des deux types de structures mais aussi leur différence de comportement dans le domaine non-linéaire afin d’en évaluer leur vulnérabilité.