Évènements

21 Feb
21/02/2020 10:00

Sciences & Société

Soutenance de l'Habilitation à Diriger des Recherches en sciences : Paolo Massioni

Dealing with complexity in control engineering problems

[HDR - soutenance publique]

MdC CN : Paolo Massioni

Laboratoire INSA : Ampère

Rapporteurs : Yann Le Gorrec, Marco Lovera, Isabelle Queinnec

Jury : 

  • Yann Le Gorrec,
  • Marco Lovera,
  • Isabelle Queinnec,
  • Alessandro Beghi,
  • Xavier Brun,
  • Bernhard Maschke,
  • Gérard Scorletti.

(la soutenance aura lieu principalement en anglais)
La soutenance donnera une vision globale de toutes mes activités de recherche. Ces dernières sont essentiellement concentrées sur deux thèmes principaux : (1) le contrôle des systèmes à grande échelle et (2) l’analyse de la stabilité et des performances des systèmes non linéaires. Le thème (1) est le premier développé depuis l’époque de mon doctorat à l’Université Technologique de Delft, et consiste essentiellement à rechercher des méthodes d’analyse et de synthèse de contrôleurs pour des systèmes dynamiques d’ordre très élevé, qui exploitent la structure et les régularités de tels systèmes pour ne pas être affectées par leur dimensionnalité excessive. Les applications ont été étudiées dans le domaine des systèmes multi- véhicules et des systèmes aérospatiaux, comme le vol en formation de satellites, et dans l’optique adaptative pour les télescopes astronomiques. Le thème (2) a été développé plus récemment, après mon arrivée au Laboratoire Ampère. Ce travail vise à trouver des méthodes efficaces pour évaluer les propriétés des systèmes dynamiques non linéaires génériques, en se basant sur des formulations polynomiales ou affines par morceaux de ceux-ci. Ces propriétés incluent la stabilité, les performances entrée- sortie, la stabilité incrémentale, et la sensibilité aux conditions initiales. Les deux thèmes, bien que différents, représentent la volonté d’approcher de manière simple des systèmes qui sont très complexes à l’origine, à cause de leurs dimensions ou de leurs non linéaritées : d’où le titre du mémoire, "gérer la complexité dans le cadre des problèmes de contrôle".