Évènements

11 Dec
11/12/2019 10:30

Sciences & Société

Soutenance de thèse : Gabriel L'HÔTE

Etude de la dynamique des dislocations de monocristaux de cuivre sous chargement cyclique : émission acoustique et caractérisations microstructurales.

Doctorant : Gabriel L'HÔTE 

Laboratoire INSA : MATEIS
Ecole doctorale : ED 34 Matériaux de Lyon

Pendant la déformation plastique des matériaux cristallins, une plasticité douce, faite de nombreux mouvements de dislocations non corrélés coexiste avec une plasticité plus sauvage, sous la forme de mouvements collaboratifs : les avalanches de dislocations. La coexistence des deux plasticités dépend de la mise en place d’une structure de dislocations, celle-ci étant supposée entraver la propagation des avalanches. On se propose d’étudier la corrélation entre les évolutions microstructurales des arrangements de dislocations et la nature de la dynamique des dislocations, lors de chargements cycliques de monocristaux de cuivre purs. Différents essais de fatigue à amplitude de contrainte imposée sont effectués pour étudier l’influence (i) du chemin de chargement,
(ii) le rapport de chargement et (iii) l’orientation cristallographique sur les phénomènes de plasticité. La technique d’émission acoustique (EA) est utilisée pour étudier les deux types de plasticité. L’EA de type continu qui peut être assimilée à un bruit de fond résultant de l’effet cumulé de nombreuses sources est associée à la plasticité douce. L'EA de type discrète, présentant des signaux plus énergétiques que ceux émis en continu sont associé à la plasticité sauvage. Les microstructures de dislocations sont étudiées à l’aide des techniques EBSD (désorientation cristalline) et ECCI (Electron Channeling Contrast Imaging, permettant d’imager les dislocations au MEB) à la fin de chaque palier de fatigue. Le couplage EA-ECCI donne de précieuses informations quant à la dynamique des dislocations. Cette étude montre une certaine universalité, avec (i) l’existence d’avalanches de dislocation, produites lors d’une réorganisation plus ou moins profonde des structures, (ii) une évolution progressive, au cours des cycles, du libre parcours moyen des dislocations, associée à l’émergence d’une structure de dislocations et (iii) une inhibition des avalanches lors de l’émergence d’un arrangement de dislocations.

Additional informations

  • Amphithéâtre du CNRS (Villeurbanne)